Boursorama Banque avance sur le rachat de ING

Modifié le - Auteur Par Danielle B
Boursorama Banque avance sur le rachat de ING

Frappée de plein fouet par les ravages de la pandémie, ING a finalement officialisé son départ de la France tout juste avant les fêtes de fin d’année. Si 3 acquéreurs potentiels étaient intéressés par son portefeuille clients français, c’est finalement Boursorama Banque qui est actuellement en discussions exclusives avec l’acteur néerlandais. Où en sont les deux établissements bancaires dans leur évolution ?

Boursorama Banque en négociations exclusives avec la banque néerlandaise

ING et la Société Générale viennent d’annoncer la signature d’un Memorandum of Understanding, un protocole d’accord entre la banque néerlandaise et la banque en ligne française la moins chère.

La banque en ligne sur le point d’acquérir le portefeuille clients d’ING

C’est maintenant confirmé. La filiale en ligne de la Société Générale est actuellement entrée en discussions exclusives avec ING. L’objectif est de racheter le portefeuille de clients en France de la banque néerlandaise. Pour l’instant, aucun des deux acteurs n’a dévoilé le montant de l’opération.

Frédéric Niel, l’actuel directeur d’ING France a tenu à préciser le pourquoi de ce choix. Selon lui, les deux acteurs partagent la même vision de la banque en ligne. Qui plus est, Boursorama Banque a l’avantage de disposer d’une palette de produits performants. Pour ces raisons, l’acteur néerlandais est convaincu que la banque qu’on a envie de recommander est celle qui constitue la meilleure alternative pour ses clients.

Bientôt un accord définitif

Aux termes de ces négociations, les deux acteurs devraient parvenir à un accord définitif. Celui-ci devrait être signé d’ici avril 2022. Cependant, si son périmètre exact est encore à préciser, il concernerait notamment la banque au quotidien, c’est-à-dire :

  • Les comptes courants,
  • Les cartes bancaires,
  • L’assurance vie,
  • Les livrets d’épargne,
  • Les PEA et les comptes-titres.

D’après les précisions d’ING, les crédits immobiliers et les crédits à la consommation seront exclus de l’accord. Si les premiers resteront sous la gestion de la banque néerlandaise, les seconds sont encore à l’étude s’ils seront maintenus ou pas.

Boursorama Banque serait la meilleure solution alternative

Bientôt, ING France va définitivement cesser ses activités de banque du quotidien. En attendant, elle continue d’assurer ses missions. En même temps, elle fait tout son possible pour négocier avec Boursorama Banque afin de trouver la meilleure solution alternative pour ses clients.

Un basculement simplifié

Durant les prochaines semaines, ING et la banque la moins chère de France devront collaborer activement afin de présenter une offre bancaire alternative. Les solutions qui seront proposées seront ajustées en fonction des produits :

  • Les PEA qui basculeraient vers la filiale de Société Générale devront conserver la date d’ouverture fiscale. De même pour les comptes titres dont le prix de revient unitaire devrait être maintenu,
  • Pour l’assurance-vie, les termes des contrats resteront inchangés. L’antériorité fiscale, les investissements et les bénéficiaires seront gardés.
  • Les clients d’ING qui souhaiteraient basculer chez cette banque digitale devront bénéficier de parcours simplifiés. Aucun frais de transfert ne devrait leur être facturé. A la place, des offres promotionnelles leur seront proposées en fonction des produits.

Un million de clients de plus pour Boursorama

Pour Boursorama Banque, le rachat d’ING devrait lui permettre d’accueillir près d’un million de nouveaux clients. A l’issue de l’accord, la banque en ligne qui vient d’acquérir 800 000 nouveaux utilisateurs en 2021 et qui termine l’année en totalisant environ 3,3 millions de clients devrait connaître une très forte croissance en très peu de temps. Si elle s’était fixée un objectif de 4 millions d’utilisateurs à l’horizon 2023, le portefeuille d’ING lui permettrait certainement de l’atteindre avec un an d’avance.

En attendant l’accord définitif entre ING et son ancienne rivale, aucune action n’est à engager du côté des clients. Si des changements concernent leurs produits, ils seront individuellement informés.

Par Danielle B

Rédactrice spécialisée sur les sujets : Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire