La vente de HSBC actée : les conditions de la transaction

Modifié le - Auteur Par Hélène N.
La vente de HSBC actée : les conditions de la transaction

La crise sanitaire liée au Covid a mis de nombreuses sociétés en difficulté. Les acteurs bancaires ont également été victimes de ses ravages. La branche française de la banque sino-britannique HSBC en fait partie. D’ailleurs, depuis 2019, cet établissement a mis en vente ses activités « particuliers » en France. C’est seulement en 2021 qu’elle a trouvé acquéreur. Analyse de cette saga.

Ce qu’il faut savoir de la vente de la branche française de HSBC

La vente de la branche française de HSBC a été le théâtre de très nombreux rebondissements.

Les raisons de la cession

HSBC a envisagé de céder ses activités de détail en France depuis 2019. Les raisons pour lesquelles l’établissement a pris cette décision sont nombreuses :

  • Il y a, d’abord, eu la crise américaine des subprimes
  • Il y a eu, ensuite, la baisse des taux qui a grandement impacté la rentabilité de ses filiales européennes
  • Il y a également la montée des établissements concurrents issus du digital. Il s’agit des néobanques, des banques en ligne et des acteurs de la fintech qui sont plus compétitifs. En effet, ces start-ups proposent souvent des prix très attractifs, ce qui ne peut que séduire la clientèle
  • Puis, il y a eu le cas Meng Wanzhou qui a dégradé la crédibilité de HSBC
  • Enfin, il y a eu cette annonce du journal d’État chinois affirmant que la Chine pourrait inscrire HSBC sur sa liste d’Entités non fiables (en septembre 2021)

Il faut noter que ce sont les activités de détail en France HSBC qui sont les plus touchées par ces événements. En effet, ailleurs, l’acteur reste compétitif. C’est pourquoi il ne compte céder que cette branche française.

Pourquoi la cession a traîné ?

La cession du secteur « particuliers » de HSBC en France a pris du temps pour les raisons citées ci-dessus. En effet, comme l’acteur est en pertes, il lui est difficile de trouver acquéreur. Même si les acheteurs potentiels ont été nombreux, beaucoup ont eu du mal à franchir le pas vu le risque que cela peut occasionner (sans parler de l’issue de la crise sanitaire qui reste incertaine).

Vente officialisée

Aujourd’hui, ce souci concernant le rachat de HSBC France est terminé et officialisé

Qui a racheté HSBC France ?

C’est la banque française My Money Group qui a signé avec HSBC un accord confirmant la cession des activités de détail en France de ce dernier. La filiale du fonds américain Cerberus va acquérir cette branche française du géant bancaire britannique pour un euro symbolique.

Il faut noter que ce rachat ne concerne que les activités de détail de HSBC dans l’Hexagone. Ces dernières sont composées de ses clients, ses points de vente physiques et ses collaborateurs sur le territoire français. Il ne comprend pas ainsi les activités de gestion d’actifs et d’assurance de l’acteur en France.

Ce que cette vente implique

Cette signature implique que My Money Group bénéficiera d’un large réseau composé de quelque 800 000 clients, 244 points de vente physiques et 3 900 collaborateurs en France. La filiale de Cerberus va aussi hériter d’environ 24 milliards d’euros d’actifs, de 19 milliards d’euros de dépôts et de 21 milliards d’euros de prêts à la clientèle détenus par HSBC sur le territoire français.

La cession des activités de détails de HSBC France fait suite au protocole d’accord conclu au mois de juin 2021. Elle permettra de faire renaître la marque CCF (anciennement Crédit Commercial de France). Cependant, cela s’appliquera sous réserve que les autorités de régulation et de la concurrence approuvent l’opération.

À noter que la marque CCF a été rachetée par le groupe britannique HSBC en 2 000 et rebaptisée HSBC France.

Tout devrait prochainement reprendre son cours normal.

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire