Trouver un logement étudiant au meilleur prix en 2022 : le guide

Publié le - Auteur Par Mathieu M
Trouver un logement étudiant au meilleur prix en 2022 : le guide

La période estivale (de juin à août) est idéale pour trouver un logement étudiant. Nous faisons le point sur les principaux conseils liés à ce choix clé pour réussir ses études !

Où faire ses études ?

La première chose qui impacte la facilité à trouver un logement étudiant, c’est la ville dans laquelle on fait ses études. Si l’étudiant a le choix, il faut savoir qu’il y a des villes notoirement problématiques sur ce point !

À Angers par exemple, il y a actuellement 4,49 demandes de logement pour chaque offre sur le marché. Autant dire que la situation est tendue pour trouver un logement.

Du côté de Bordeaux, Rennes, Lyon et La Rochelle, il est également très difficile de trouver un logement étudiant.

Pour autant, la province reste un bon choix sur le plan financier, car avec un loyer étudiant de 902€, Paris est 2 à 3 fois plus chère que les villes de province.

Nos conseils pour choisir votre logement !

Voici 4 conseils pour bien choisir son logement.

Conseil n°1 : prendre le temps de visiter le bien

Beaucoup de jeunes visitent souvent un même bien, surtout s’il est bien placé et présente des caractéristiques intéressantes. La qualité attire la demande !

Pourtant, il est primordial de prendre le temps (20 à 30 minutes) pour bien faire le tour de l’ensemble de l’appartement ou du studio, de tout vérifier et de poser toutes les questions nécessaires.

Il s’agit en effet d’un logement dans lequel on aura ensuite à étudier et vivre pendant 1 an, voire plus. Celui-ci ne doit pas contenir de vices cachés.

À vérifier : l’état général du logement, le réseau, l’humidité, les traces de moisissure, le type de chauffage et le niveau de bruit (rue, voisins…).

 

Conseil n°2 : prendre en compte toutes les charges

Le loyer est un facteur très important dans la prise de décision concernant la location d’un logement. Mais il ne faut pas oublier les charges, qui peuvent être comprises ou non. Le différentiel peut être important : jusqu’à 100€ de différence !

Conseil n°3 : penser à assurer son logement !

Prendre une assurance pour son logement est primordial.

Lorsqu’on se lance dans la vie étudiante, on peut subir de nombreuses sources de stress :

  • Découverte de la vie en solo,
  • Nécessité de travailler et réussir ses études,
  • Le cas échéant, travailler pour compléter ses revenus, via un job étudiant…

Pour éviter qu’un cambriolage ou un dégât des eaux ne viennent ajouter inutilement du stress supplémentaire, notre conseil est de prendre une assurance pour votre logement.

Nous vous invitons par exemple à découvrir l’assurance habitation locataire Lemonade, accessible dès 4€/mois seulement !

Conseil n°4 : acheter ou louer son logement étudiant ?

De nombreuses possibilités s’offrent à l’étudiant qui cherche un logement.

On pense naturellement d’emblée à la location d’un studio, ou à la colocation d’un appartement plus grand, partagé avec d’autres étudiants.

Il est aussi possible de prendre une chambre chez l’habitant ou un logement AirBnb.

Mais il y a aussi l’achat ! Les taux d’intérêt sont en effet toujours bas actuellement, ce qui rend l’achat intéressant, dans certains cas.

La FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier) diffuse des conseils concernant les villes où il est intéressant d’acheter. Par exemple, à Besançon, Saint-Étienne et Nancy, en achetant un logement, avec un prêt sur 20 ans, les mensualités du prêt immobilier sont inférieures ou égales au loyer équivalent en location !

Les points clés concernant les allocations logement

Pour les étudiants qui conservent le même logement pendant les mois d’été, il faut penser à avertir la CAF (Caisse d’allocations familiales) qui continuera alors à verser les aides au logement (APL, ALS ou ALF) pour cette période.

Dans certains cas, il n’est pas nécessaire de réaliser de démarches administratives, comme lorsqu’on loue un logement en Crous ou en résidence universitaire, en étant bénéficiaire de l’APL. Le gouvernement met à la disposition des jeunes qui souhaitent poursuivre leurs études de nombreuses bourses pour le logement. Cela passe par un Dossier Social Etudiant (DSE).

Dernier point important, pour celles et ceux qui partent en stage ou en année universitaire à l’étranger : il n’est possible de conserver les allocations APL que si on réside au moins 8 mois dans l’année dans le logement. L’APL continue donc d’être versée pendant une période de séjour à l’étranger, dans la limite de 4 mois.

Par Mathieu M

Mathieu est un rédacteur professionnel qui a exercé chez des acteurs de la banque en ligne et qui connaît bien ce secteur. C'est un slasheur qui cumule de nombreuses activités et passions.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire