Logement étudiant : tendances et la comparaison entre acheter et louer

Publié le - Auteur Par Danielle B
Logement étudiant : tendances et la comparaison entre acheter et louer

Avec la rentrée qui approche, les questions sur le logement pour les étudiants sont de nouveau sur le tapis. Que faut-il connaître sur ce marché en France ? Quelle est la meilleure alternative : acheter ou louer un appartement ?

Hébergement étudiant : quelles sont les tendances en faits et chiffres ?

LocService.fr a récemment dévoilé les résultats de son étude annuelle concernant le marché français de la location pour les étudiants. Pour réaliser son enquête, le site a analysé environ 40 000 demandes effectuées sur 12 mois. Des tendances et des chiffres-clés en 2022 sont à noter.

Un étudiant sur deux préfère un T1 ou un studio

Comme l’année dernière, les locataires étudiants privilégient les appartements T1 et les studios :

  • 55% recherchent en priorité un appartement d’une pièce ou un studio,
  • 20% préfèrent la colocation,
  • 19% choisissent un appartement T2,
  • 6% optent pour une chambre.

Plus de la moitié des étudiants se penchent aujourd’hui vers la location meublée, contre 45% en 2021.

Le budget logement moyen des étudiants s’élève à 613€ 

Le budget alloué au logement des locataires étudiants varie selon les secteurs :

  • La moyenne nationale est de 613€,
  • 567€ en province,
  • 786€ en région parisienne,
  • 858€ à Paris. 

Le prix moyen de la location d’un studio s’élève à 557€

Dans l’ensemble, les loyers se stabilisent par rapport à l’année dernière :

  • 437€ charges comprises pour une chambre de 13 m2,
  • 468 € pour un logement en colocation,
  • 557€ pour un studio étudiant de 23 m2,
  • 550€ pour un T1 de 29 m2,
  • 732€ pour un T2 de 41 m2,
  • 549€ pour une résidence privée.

Les loyers sont plus chers en Ile-de-France

 Les loyers d’un studio varient d’une ville universitaire à l’autre :

  • La location est 60% moins chère à Limoges, à Poitiers ou au Mans par rapport à celle de la capitale,
  • Les habitations les plus onéreuses se situent en région parisienne.
  • Les loyers sont plus élevés à Nice,
  • Les prix continuent de baisser en région parisienne : 849€ en moyenne contre 857€ l’année dernière.
  • A l’inverse, ils augmentent en province.

Angers est la ville la plus tendue

En observant l’offre et la demande de logements pour les étudiants, il en est ressorti que :

  • Il est plus difficile d’obtenir un logement à Angers,
  • Lyon connait également une grande tension,
  • Paris ne figure pas parmi les 10 premières villes les plus difficiles d’accès.

La famille est le premier garant des étudiants

Les propriétaires préfèrent louer à des étudiants du fait de la caution des parents :

  • Dans 87% des cas, la famille se porte comme garant,
  • 8% se tournent vers la garantie Visale,
  • 2% des étudiants s’appuient sur des amis,
  • 2% n’ont pas de garant.

Pour résoudre ce problème de garants, de nombreuses solutions existent. Nous avons rédigé un dossier pour aider les jeunes et leurs parents à trouver un logement plus facilement.

Louer ou acheter un logement étudiant : quelle option est la plus intéressante ?  

Pour éclairer les parents dans leur choix de logement pour leurs enfants étudiants, l’agence Circuméo a procédé à une étude comparative des coûts de deux options : l’achat ou la location d’un bien immobilier. Dans ses simulations, la fintech a pris un studio de 20 m2, situé à Nantes et loué à 550€ par mois, pour exemple.

Opter pour l’achat d’un logement pour étudiant

 A l’achat d’un tel bien immobilier, les données sont les suivantes :

  • Prix d’achat : 110 000€,
  • Apport : 10 000€,
  • Crédit immobilier : 100 000€ sur 20 ans,
  • Mensualité de remboursement : 550€,
  • Plus-value après une période de 5 ans : 25%, c’est-à-dire 5% par an,
  • Prix de revente après 5 ans : 137 500€,
  • Les montants déduits du prix de revente : mensualités de crédit (33 000€), charges (8 750€), impôt sur la plus-value (1 000€), capital restant à rembourser à la banque (78 000€) et apport récupéré (10 000€),
  • Gain net : 6 750€.

Les frais de notaire n’ont pas été compris dans les données de l’étude. N’oublions pas que le bien peut-être conservé et loué à d’autres étudiants par la suite. Il y a donc un potentiel de rentabilité plus fort. 

Prendre un logement en location

A la location de ce type de bien, les données changent :

  • Loyers sur 5 ans : 33 000€,
  • Intérêts perçus sur les 10 000€ prévus pour l’apport et qui finalement a été investi sur une assurance vie rémunérée à 2% : 1 040€,
  • Coût final de la location : 31 960€. 

La location représente donc une charge. De l’argent « perdu ».

Cependant, la location a l’avantage d’être simple et rapide. Il n’est pas besoin de passer par les services d’un notaire, ni de demander un crédit immobilier. De plus, trouver un bien à louer est plus rapide qu’un autre à acheter. Toutefois, le locataire verse les loyers à fonds perdus. Il est aussi à noter que les prix de la location ont récemment augmenté dans plusieurs villes de France. Et justement les villes étudiants sont les plus touchées. Les hausses sont même très importantes à Brest et à Angers.

D’un point de vue financier et en se basant sur les simulations de Circuméo, il est plus avantageux d’acheter un bien immobilier pour loger son enfant étudiant. La seule condition est la possibilité d’emprunter.

Par Danielle B

Rédactrice spécialisée sur les sujets : Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire