Ticket restaurant : nouveau plafond et autres changements

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Ticket restaurant : nouveau plafond et autres changements

Depuis le 2 juin dernier, les restaurants français sont autorisés à rouvrir leur porte. Pour inciter les français à se rendre dans les restaurant, en ces temps de crise, et ainsi participer à la relance de ce secteur, le gouvernement a décidé de rehausser le plafond des tickets restaurant. Celui-ci a donc été revu à la hausse. Cette nouvelle mesure sera certainement bénéfique pour le consommateur cependant, il est légitime de se demander, comme le fait EasyRestaurantOnline, expert en création de site internet pour les restaurants, sur les réseaux sociaux, si les restaurateurs en sont réellement contents.

Le plafond journalier des tickets restaurant doublé

Une mesure d’accompagnement des restaurateurs

Depuis le début du confinement, les nombreux restaurants et cafés de France ont dû cesser leurs activités. Les deux mois de fermeture ont eu un lourd impact  du côté des professionnels de ce secteur. Afin de soutenir la reprise de leurs affaires, le Premier ministre a annoncé récemment l’augmentation du plafond des tickets et des cartes restaurant. Par ailleurs, depuis le 15 mars, début du confinement, de nombreux tickets n’ont pas été dépensés par les salariés. Grace à cette nouvelle mesure, ceux-ci pourront être réaffectés afin de soutenir l’économie de ce secteur d’activités. De leur côté, les salariés pourront  liquider ceux qu’ils ont accumulés depuis le début du confinement. Ainsi, autrefois fixé à 19€, le plafond journalier s’élève à 38€.

Nouveau plafond à 38€ depuis le 12 juin

Cette disposition avait été annoncée mi-mai et elle tardait à se mettre en place. Elle est maintenant effective depuis le 12 juin 2020 et aura une date de fin prévue le 31 décembre 2020.

Le plafond ne concerne que les restaurants

Ce nouveau plafond ne sera cependant pas applicable pour les paiements auprès des commerces de proximité et des supermarchés. Seuls les paiements auprès des snacks, bars, boulangeries et restaurants sont concernés par cette hausse.

Des tickets utilisables même pendant le weekend

D’ailleurs, les professionnels de ce secteur espèrent accueillir des clients le weekend. Actuellement certains restaurateurs autorisent déjà l’utilisation des tickets restaurant même le samedi. Il est désormais possible de les dépenser le samedi, le dimanche voire même pendant les jours fériés.

Le télétravail a-t-il un impact sur les titres restaurants ?

Beaucoup de français se demandent si le fait d’être passé en télétravail a un impact sur les tickets restaurants. La réponse est négative. Le fait de travailler de chez soi n’a aucun impact sur le titre restaurant. Les salariés qui en bénéficiaient auparavant continuent à jouir de ce privilège.

Abandon du projet du nouveau plafond à 95€

En fin d’avril dernier, il a été annoncé que les tickets restaurant pouvaient être dépensés pour les courses hebdomadaires des salariés. Le projet prévoyait par ailleurs de revoir le plafond par semaine à 95€. Avec cette promesse gouvernementale, les ménages pouvaient dépenser ce montant en grandes surfaces en une seule fois. Le projet a fait l’objet de soutien de la part de la CFDT. Avec cette mesure, les ménages auraient pu augmenter les budgets consacrés à la nourriture. Ce projet a été pourtant critiqué par les restaurateurs. Ces derniers motivaient leur mécontentement par le fait que contrairement aux restaurants, les supermarchés sont restés ouverts pendant toute la durée du confinement. Ils estiment avoir été plus durement affectés par la crise que les grands magasins. Le projet a finalement été abandonné suite au déconfinement.

Rappel sur le fonctionnement du titre restaurant 

Le titre restaurant permet aux travailleurs d’une société sans cantine, de prendre un repas le midi à moindres frais. En effet, le titre est partiellement financé par l’entreprise. Ce titre a évolué au fil des ans. Initialement, ce n’était qu’un « chéquier » papier, maintenant les sociétés éditrices proposent un carte magnétique ou encore une application mobile. Le titre restaurant s’utilise dans les restaurants, les bars, les boulangeries mais aussi dans des commerces pour acheter de l’alimentation. Cependant, les commerçants sont libres de refuser.

Les avantages sont partagés.

  • L’employés ne paye qu’une partie du ticket et il n’est pas imposé sur la partie financée par son employeur qui est habituellement de 50 à 60%.
  • L’entreprise profite d’une exonération de charge fiscale et sociale sur le complément de salaire versé. Elle motive ses équipes avec cet avantage.
  • Le restaurateur qui est payé en titre restaurant peut attirer dans certains cas une nouvelle clientèle qui vient tester sa carte du midi et reviendra potentiellement en famille ou avec des amis le soir ou le week-end. C’est également une garantie de se faire payer, contrairement aux chèques qui parfois sont sans provision.

Un processus laborieux pour le remboursement des titres restaurants

Le gouvernement a donc dit faire un geste un geste envers les restaurateurs pour participer à la relance de leur activité. Cependant, il n’a certainement échappé à personne que

  • certains restaurants n’acceptent pas ce mode de paiement
  • et qu’il arrive parfois que lorsque le client annonce qu’il va utiliser un titre restaurant pour payer l’addition ou une partie, le visage du restaurateur passe du sourire à la grimasse.

En effet, même si les employés qui sont les utilisateurs finaux de cette solution sont gagnants, les restaurateurs qui sont en bout de chaine ont une longue route qui s’annonce avant le remboursement de ce fameux ticket. Le CRT est une association qui traite ce mode de paiement au nom des différentes sociétés émétrices telles que : Edenred, Sodexo, Natixis et le Groupe Chèque Déjeuner. Les restaurateurs renvoient les chèques collectés à la fréquence qu’ils désirent. La liste des obligations de remise de chèques est longue, elle compte 9 points qui doivent être minutieusement respectés :

  • Cela va du : report manuscrit des informations (nombre de chèques présent dans l’enveloppe, montant total des chèques reçus, numéro des chèques, date de la remise, … ) sur un talon détachable et ceci doit être inscrit à l’encre noire uniquement,
  • Au fait de ranger tous les chèques dans le même sens, d’y ajouter le cachet de l’établissement avec le Siret, le statut juridique et le nom de l’enseigne,
  • Découper le coin gauche,
  • A par exemple : Lier les titres avec un élastique en croix et pas autre chose …

Des frais importants sur les titres restaurant pour les restaurateurs

Si ces règles ne sont ne sont pas respectée, les délais de remboursement seront rallongées. Sans parler des frais du CRT qui sont prélevés sur les titres.

  • La création d’un dossier coûte 65€,
  • Il y a 6,60€ de frais de traitement par remise et 1,40€ de frais informatique et de routage.
  • Les frais de sécurisation des transports de fonds, les frais de ColiSUR pour la collecte des remises ….
  • En cas de remise incomplète, il y a aura les frais suivants: 10€ si le bordereau est manquant ou incomplet, de même si le cachet de l’entreprise manque, ….

Heureusement le remboursement se fait sous un délai de 3 à 5 jours si tout se passe bien.

Les restaurateurs sont-ils donc les gagnants de cette nouvelle ? Il est légitime de se poser la question et c’est ce que fait le site EasyRestaurantOnline sur Twitter. EasyRestaurantOnline est un site qui accompagne les restaurateurs dans leur activité en ligne. Il réalise pour eux des sites web, gère les réseaux sociaux, et participe à la viralité de leur établissement sur internet. Il est donc en relation étroite avec les acteurs de ce secteur et a compris qu’aujourd’hui cette activité est face à une transformation profonde :

  • La nécessité d’utiliser le digital dans la stratégie de communication,
  • Le besoin de proposer un maximum de moyens de paiement et ce à moindre frais pour l’établissement (paiement CB, paiement mobile sont devenus indispensables avec les gestes barrières)
  • La difficulté de maintenir la qualité sans trop augmenter les prix, …

La gastronomie est une fierté française et nos restaurants souffrent de ces dernières crises (Gilets Jaunes, Covid…). Participer au maintient de leur activité est un geste pour tout un secteur d’activité et la culture française.

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire