Coupure d’électricité qui sera impacté le 9 décembre et après ?

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Coupure d’électricité qui sera impacté le 9 décembre et après ?

Après les crises sanitaires, les crises géopolitiques et les crises de logements, la France fait face aujourd’hui à des coupures d’électricité. Visiblement, les médias et le gouvernement veulent nous faire croire que l’hiver ne sera pas une période de joie pour les Français, malgré les différentes initiatives prises ces derniers temps (primes à tout-va). Le gouvernement a fait appel à Enedis et RTE pour réaliser une simulation à l’échelle nationale à partir du 9 décembre. La communication officielle autour de cette gestion de crise est un peu chaotique avec des messages contradictoires. Les Français se demandent si oui ou non ils seront impactés par ces coupures. Voici ce qu’il faut savoir …

Des mesures de gestion de crise

Après une forte inflation énergétique, des coupures d’électricité temporaires sont avérées dans certaines régions. Que va-t-il se passer pour vous à partir du 9 décembre ?

Pourquoi en arrive-t-on à un délestage inopiné ?

Inflation généralisée, difficultés dans le secteur immobilier suite à la hausse des taux et aux freins des banques pour accorder un prêt, …  on les a tous vus venir. Mais il faut reconnaître que ce délestage est la dernière péripétie à laquelle la France s’attendait en ces périodes de fêtes.

La situation est très tendue au niveau du réseau électrique. Les centrales nucléaires sont à flux tendu, les Français se tournent de plus en plus vers l’électrique (voiture électrique, vélo électrique, tout devient électrique), augmentation du prix du gaz … Sur le long terme, on finit par comprendre que les décisions prises à l’égard du conflit géopolitique n’ont aucune répercussion sur le pays ciblé mais en revanche pèsent lourdement sur notre vie quotidienne.

Comme cette idée de coupure fait peur avant d’en arriver là, le gouvernement a souhaité organiser en amont un test d’ampleur nationale.

Serez-vous touché ce 9 décembre ?

On est beaucoup à se demander comment va se dérouler ce vendredi et les jours qui suivront. Le test d’échelle nationale génère un sentiment de panique alimenté par les médias. 

Rassurez-vous, nous ne serons pas pénalisés. Les acteurs du réseau électrique (Enedis et RTE) vont procéder à des simulations. Ils vont mettre le réseau sous tension via différents scénarios.

En réalité, ce type de simulation est assez fréquent pour eux. Le problème provient donc principalement d’une communication erronée : 

  • Les médias ont amplifié la situation,
  • L’information du gouvernement provenait d’une circulaire distribuée aux préfets de police et celle-ci n’était pas très claire. De quoi semer le doute et la pagaille.

Des coupures inéluctables

Les coupures d’électricité ne sont ni aléatoires ni systématiques. Le délestage électrique a été organisé de telle sorte que les coupures ne perdurent pas. Elles seront temporaires et de courte durée.

Pour la suite, il faudra se tenir informé. Les périodes sans électricité sont sur certains créneaux horaires :

  • Entre 8 à 10 heures le matin,
  • Entre 10 à 13 heures,
  • Ou entre 18 à 20 heures.

« Chaque jeudi, RTE identifie, en fonction des données météorologiques, des informations sur la disponibilité des moyens de production et des interconnexions, un possible recours au délestage entre le samedi 0h00 et le vendredi de la semaine suivante jusqu’à 23h59 » lit-on dans un document de cadrage expliquant comment le gouvernement voit les choses. La RTE communique les informations à la Cellule Interministérielle de Crise ou CIC qui prend la décision.

 « À partir de J-3, et tant que RTE confirme la possibilité d’un délestage, le gestionnaire émettra publiquement un signal EcoWatt orange ou rouge sur les créneaux horaires concernés… L’émission de ce signal conduirait RTE et ENEDIS à déclencher leur plan national de délestage… À J-2, RTE confirmera la prévision d’un signal rouge sur EcoWatt », peut-on également lire dans ce rapport.

Coupure du 9 décembre et après : trouver les informations officielles

Le gouvernement soutenu par plusieurs organisations a concocté un canal de communication spécifique pour informer les citoyens de la situation en temps réel.

Une plateforme officielle pour les diffuser des informations

À vrai dire, beaucoup anticipent la persistance du problème et craignent le fait de ne pas avoir d’électricité pendant des heures. Pourquoi ? Car les médias ne font que parler de ça. Les messages sont contradictoires et on ne sait plus qui croire.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un site officiel a été créé par Enedis afin de renseigner les habitants sur les prévisions de coupure pour cette période hivernale. Pour ce faire, il suffit d’indiquer son adresse sur le site et la plateforme indique si l’habitation sera touchée. Encore faut-il avoir assez de batteries sur son mobile pour consulter le site !

L’application EcoWatt diffuse également ces informations. Elle est accessible sur IOS et Android.

Que faire en cas de coupure ?

Le délestage électrique est loin d’être une chose courante en France. Il s’agit d’un problème qui n’a pas vraiment touché les pays de l’Ouest et cela depuis plusieurs années. Cette action permet d’éviter le Black-out complet. Il s’agit alors de suspendre sur une période donnée l’accès au réseau à certains usagers. Ainsi l’alimentation électrique est coupée, cela peut être en fait sur une zone et avec Linky sur certains appareils ménagers.

C’est alors qu’Enedis a pris le temps de partager les bonnes pratiques et les conseils à adopter pour mieux gérer les coupures de courant. En effet, les pays habitués aux fluctuations du réseau électrique savent que cela peut endommager les appareils branchés. Voici donc quelques recommandations :

  • « Dans la mesure du possible, coupez l’alimentation des appareils sensibles avant le créneau qui présente un risque de coupures exceptionnelles », peut-on lire sur son site. Il s’agira donc de débrancher la TV, l’écran d’un ordinateur …
  • Pour le cas des patients à haut risque vital, Enedis en collaborant avec les ARS fournit « la liste des patients à haut risque vital pour disposer d’une organisation assurant la sécurité des patients en cas de coupure, prévisible ou non. » Si la zone où se trouve la personne concernée n’est pas couverte par Enedis, cette dernière devra utiliser « une carte mise en ligne sur le site de l’agence Opérateurs de réseaux d’énergie (ORE) » s’il veut se renseigner sur son entreprise locale de distribution.

D’autres recommandations trouvées sur internet :

  • Prévoir des bougies et des couvertures.

Faut-il en rire ou en pleurer ? En relisant ces lignes on ne se croit plus en France …

Par Hélène N.

Hélène est rédactrice pour ComparateurBanque.com depuis 2019. Elle traite souvent de sujets liés à l'actualité.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire