La meilleure banque 2019 est …

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
La meilleure banque 2019 est …

La guerre concurrentielle des banques fait rage. Chaque acteur joue sa carte, et la plus grande arme reste la communication et la publicité.

Banque : Quand le « Faire savoir » est la clé de la réussite !

La guerre des prix : un argument « à part ».

Les tarifs sont plus ou moins figés depuis l’an dernier. Les banques en ligne proposent toujours autant de gratuité avec quelques services payants et les banques traditionnelles ont pour obligation de ne pas augmenter leurs tarifs en 2019. On parle de « gel des frais bancaires »*. De ce que côté là rien de vraiment neuf.
La guerre des prix se fait plutôt entre les grandes typologies de banques. Les banques en lignes contre les banques physiques et depuis peu les néobanques contre les banques traditionnelles ou en ligne.
Pour résumer : Les banques en ligne sont bien moins chères que les banques traditionnelles. Un consommateur peut économiser jusqu’à 400€ /an en passant d’une banque traditionnelle à une banque en ligne. Mais il devra accepter le fait de ne plus rencontrer son banquier, ne plus déposer de liquide et tout faire en ligne. Les néobanques dans ce match ne sont pas encore au niveau. Très souvent, les néobanques proposent des services très spécialisés. Si vous en avez besoin c’est un énorme atout pour le consommateur. La révolution de la Fintech a permis à des startup de se positionner en tant que nouvel acteur bancaire. Attention car parfois ces acteurs n’ont pas l’agrément d’une banque et c’est en ce sens qu’ils ne jouent pas au même niveau. Ils peuvent exceller dans leur spécification mais ils ne pourront être votre unique et seule banque. C’est le cas par exemple de Anytime, Revolut ou Transferwise. Pour les expatriés ou grands voyageurs ou encore ceux qui travaillent dans plusieurs pays, ces solutions sont très interessantes. Elles sont en mode « freemium » le service minimum est gratuit mais dès que vous souhaitez un peu plus de répondant, il faut être prêt à payer le prix. L’innovation est quand même bien entendu très appréciée puisqu’elles ouvrent de nouvelles perspectives à un secteur qui s’était endormi.

Voir le classement des banques. 

L’autre match se situe donc entre les établissements de la même catégorie et plus précisément entre les banques traditionnelles (HSBC, Crédit Agricole, BNP Paribas ….) ou entre les banques en ligne (Boursorama, Fortuneo, ING, BforBank … ).

Le consommateur doit choisir son camp : banque traditionnelle ou banque en ligne

Il est donc essentiel pour le consommateur de choisir son camp, s’il cherche une nouvelle banque.  Et encore nous conseillons d’être multi-bancarisé : une banque traditionnelle et une ligne.

Quand on regarde de plus près, chez les acteurs du même groupe « banque traditionnelle » ou « banque en ligne » le problème principal est identique. Il concerne les brochures tarifaires détaillant les différents coûts. Ces documents sont très longs et pas toujours compréhensibles. Le consommateur se rend compte du prix à payer souvent après coup. Les personnes qui utilisent ou vivent sur le découvert autorisé, ou ceux qui émettent des chèques non solvables sont les plus grandes victimes de ces frais annexes et chers. Un comble car s’ils en sont victimes c’est qu’ils n’ont pas les moyens de faire autrement ou du moins qu’ils n’ont pas réussi à faire autrement. Les autres frais importants concernent les services suivant : la bourse (un secteur très rentable pour les banques), les crédits revolving ou crédit renouvelables qui vous proposent une réserve d’argent toujours disponible mais à des taux de 20% parfois , ou les assurance emprunteur.

Les banques profitent de ce flou artistique autour des tarifs pour perdre le consommateur et les instituts de sondage. Finalement c’est un tarif sur mesure pour chaque client. Rares sont ceux qui en fin d’année auront le même prix à payer. Voila pourquoi, lorsqu’on vous dit : « La banque X ou Y est la meilleure banque 2019 », faites attention car tout dépend de ce que vous recherchez  et de votre profil.

Boursorama est une banque qui a réussie sa communication et son positionnement. Elle est élue banque la moins chère depuis 11 ans. Pourtant Fortuneo, est moins chère sur les profils salariés, chefs d’entreprises, commerçants, économes ou encore « haut de gamme ». Mais cette dernière, qui est plus jeune et initialement spécialisée dans les services finances, bourse, épargne a décidé de ne pas orienter sa communication sur l’argument prix.

Le prix : premier argument pour passer d’une banque traditionnelle à une banque en ligne

Fortuneo a peut-être commis une erreur de positionnement. Actuellement n°3 en France en terme du nombre de clients derrière Boursorama et ING. Fortuneo a décidé d’orienter sa communication autrement. Depuis fin 2018, ils ont lancé une grosse campagne de communication pour remettre les pendules à l’heure. Le spot publicitaire explique pourquoi ses clients l’aiment et l’argument est cette fois le prix. Des économies qui peuvent aller jusqu’à 360€ par an.

Au final, nous vous conseillons de regarder les services annexes et de bien cerner vos besoins. Dans les prochaines semaines nous allons faire de nombreuses études concernant justement les avantages de chacun de ces acteurs.

Gel des frais bancaires* :  Le président de la République, est intervenu en personne le 10 décembre 2018 à la télévision. Il a décrété « l’état d’urgence économique et sociale ». Et il a annoncé qu’il allait mettre en place des actions pour relancer le pouvoir d’achat des français. C’est ainsi qu’il a demandé aux banques françaises de ne pas augmenter les frais bancaires pour les particuliers en 2019. A cela, il a ajouté une de mande de plafonnement des frais d’incidents bancaires à 25 € par mois pour les personnes les plus modestes.

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.