Focus sur l’évolution des moyens de paiement

Publié le - Auteur Par Antonin C.
Focus sur l’évolution des moyens de paiement

L’univers des moyens de paiement a bien changé en l’espace de deux décennies. On assiste effectivement à un changement radical du paiement, par l’adoption du paiement sans contact. La monétique laisse peu à peu sa place au paiement digital ou « cashless ». Avec l’avènement de l’e-commerce, les consommateurs effectuent davantage leurs achats en ligne.

Le paiement digital en plein essor

Les achats en ligne ont démarré aux premières lueurs des années 1990. Le décollage a été notamment marqué par la vente du CD du groupe Sting pour 12,48 dollars sur Netmark.

Des prévisions favorables pour le paiement sans argent

On estime que d’ici 2023, Apple Pay engendrera des transactions d’environ 2 trillions de dollars grâce à la technologie biométrique.
Entre temps, en 2009, Bitcoin a développé les paiements sécurisés et intraçables, le premier réseau de paiement décentralisé au monde.

Des pays en avance sur le reste du monde

Singapour affiche le nombre le plus élevé de paiements sans contact par personne, avec 831 paiements électroniques annuels par individu. Ceci s’explique par la prédominance de e-commerce dans le pays, la qualité haut débit de la connexion Internet et surtout sa population jeune.

Non loin de Singapour, la Corée du Sud fait également partie des pays qui ont massivement adopté le paiement digital. 6 % du produit intérieur brut est approvisionné par les achats en ligne.

L’avenir du paiement digital de par le monde

De plus en plus d’applications quotidiennement utilisées sont pressenties pour proposer d’autres moyens de paiement. Ce sera sans doute l’avenir de certains réseaux sociaux comme Facebook ou les messageries instantanées telles que WeChat. Le nombre d’utilisateurs de ces derniers frôle les milliards.

Effectuer ses achats ordinaires par commande vocale se pratique déjà en Asie.
Sous peu, Apple Pay va lancer une solution qui va permettre de se payer entre amis à partir d’un simple QR code…

Certains établissements financiers envisagent également d’investir massivement dans un partenariat bilatéral dans le cadre du paiement digital. On mentionne notamment le cas de la Bank of America et Visa.

Plein feu sur les E-wallets

La carte bancaire est devenue le moyen de paiement préféré des Français. C’est un fait incontestable.

Néanmoins, les professionnels sont encore réticents quant à son usage. Aujourd’hui, il cède progressivement le passage à la digitalisation.

Cette virtualisation n’est autre que le portefeuille électronique, qu’on connaît également sous le nom de « E.-wallet ».

Focus sur le portefeuille électronique

Derrière le mot « E-wallet » se trouvent entre autres Apple Pay et AliPay.

Le client a un parcours tout à fait différent. Aucun contact avec le vendeur, aucun cash et aucun chèque déboursé : tout se fait en ligne par l’intermédiaire d’un terminal utilisé tous les jours : le smartphone.

Dorénavant, le paiement se dématérialise. La carte bancaire ne fait plus partie des éléments employés pour régler un achat.

Des retombées positives post-Covid19

Le phénomène du paiement « cashless » a connu un réel succès des suites de la pandémie à la Covid19.

Les 3 premiers mois de l’année 2020, 40 millions d’internautes ont acheté en ligne, selon une étude de la Fevad, pour le cas de la France.

Le nouveau visage du paiement en France

Dans certains pays comme la France, le paiement fiduciaire et scriptural décroît progressivement au bénéfice du paiement électronique.

Cela dit, il convient d’inspecter les détails de chaque secteur d’activités pour mieux comprendre sa dynamique. Pour l’heure, la moitié des paiements effectués est encore réglée en espèces.

Avec l’apparition de nouvelles banques en ligne, l’utilisation de la carte bancaire prend de plus en plus de place chaque jour. C’est aujourd’hui le mode de paiement que les Français privilégient. En 2015, 82 millions de cartes bancaires se retrouvaient déjà sur le marché des transactions.

Quant au paiement mobile, son taux de pénétration reste encore faible dans l’Hexagone, estimé à seulement 2,2 %, comparé à celui d’Espagne et du Royaume.

De nouvelles solutions apparaissent tous les jours :

  • Apple Pay et son QR code,
  • BNP Paribas va proposer une carte bancaire biométrique,
  • Société Générale va lancer une carte digitale instantanée (CDI) …

Et bien d’autres. Le visage de la paytech de demain se dessine en ce moment même.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire