Ouvrez vite un compte dans une banque en ligne tant qu’elles offrent des primes

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Ouvrez vite un compte dans une banque en ligne tant qu’elles offrent des primes

Aujourd’hui, seuls 6% des français ont un compte dans une banque en ligne. Pourquoi si peu ? Quels sont les freins ?

  • Les français ont encore un peu peur du fait que leur argent soit dans un établissement 100% en ligne.
  • Ils pensent que le changement prend du temps, sans oublier la phobie administrative (les banques en ligne gèrent la mobilité gratuitement pour vous).
  • Ils pensent avoir besoin de rencontrer leur banquier (ce qui n’est pas possible avec les banques à distance).
    Mais les mentalités changent, les établissements écoutent les attentes et s’adaptent. La flexibilité et l’agilité représentent l’essence même du pure player (société 100% digitale).

Pourquoi les banques en ligne sont-elles si attractives ?

Le modèle économique de ces établissement à distance est à l’opposé de celui d’une banque classique. Dans une banque en ligne, tout est gratuit : gestion du compte, carte de paiement, … vous avez des primes à l’ouverture d’un compte, vous avez la possibilité de parrainer de nouveaux clients et de gagner de l’argent en retour… Pourquoi ouvrir un compte dans une banque en ligne ?

Ouvrir un compte courant dans une banque en ligne est intéressant pour plusieurs raisons.


Un tout autre modèle économique

Ces banques à distance ont un modèle économique qui repose sur une tout autre stratégie. Elles sont 100% digitales et pour inciter les clients à tester leurs services elles proposent des primes à l’ouverture.

Les banques en ligne sont moins chères que les autres banques

Les banques en ligne proposent des services bancaires haut de gamme et à des tarifs inférieurs à ceux des banques traditionnelles. Les cotisations sont moins chères car ces établissements ont moins de frais fixes : agences physiques inexistantes et moins de salariés. Leurs frais de gestions sont donc bien moindre. Ceci leur permet de proposer l’accès gratuit à leurs services de base. En revanche, sur les services annexes ou actions spécifiques, les services sont payants, mais toujours moins chers que dans une banque traditionnelle.

Des primes offertes à l’ouverture des comptes

Chaque banque en ligne offre une prime et la carte de paiement aux nouveaux clients. C’est un moyen de les remercier et de chercher à les fidéliser. En effet, ces avantages sont souvent assortis de conditions comme : l’utilisation de la carte bancaire au moins X fois par mois, l’obligation de conserver le compte actif au moins X mois, l’obligation de faire de ce compte votre compte principal avec le versement de vos revenus… Chaque banque fixe ses propres conditions. Pensez bien à lire les petites lignes des contrats avant de souscrire à une offre.

Les primes varient au fil des mois et des semaines, d’où l’intérêt de consulter notre comparatif des primes qui est systématiquement mis à jour. Au minimum, la prime est de 80€ mais elle peut aller jusqu’à 200€ et plus peut-être un jour qui sait ?


Pourquoi les banques en ligne offrent-elles des primes?

Le secteur bancaire est encore principalement détenu par les banques traditionnelles. Aujourd’hui seuls 6% des français ont un compte dans un établissement à distance. Même si internet est entré dans les moeurs, le fait de placer son argent dans une société virtuelle où l’on ne peut pas rencontrer son banquier n’est pas encore dans tous les esprits.
C’est pour cette raison que les banques en ligne ont choisi de frapper fort avec les primes quitte à perdre en rentabilité. D’autant plus si l’on ajoute : prime d’entrée, prime de parrainage et prime de mobilité et les nombreuses gratuités.

Une stratégie long terme pour évincer les concurrents

C’est donc une stratégie sur le long terme qui vise à affaiblir les concurrents les plus faibles. Les acteurs se multiplient et il n’y a plus de la place pour tout le monde. Acquérir de nouveaux clients avec des tarifs ultra compétitifs n’est pas évident pour tout le monde.
Cependant, si l’on compare le coût d’acquisition d’un nouveau client via les primes à celui d’un nouveau client acquis via une campagne publicitaire classique, celui recruté par les primes couterait bien moins cher, selon Boursorama.

Avant les banques en ligne faisaient peu ou pas de campagnes publicitaires à la télévision ou en affichage. Elles se contentaient des primes et de la publicité en ligne.
Ces derniers temps, tous les moyens sont bons. Et les budgets d’acquisition sont devenus de véritables gouffres financiers.

Cette stratégie ne durera pas indéfiniment

Les banques en ligne ne sont pas rentables en l’état. Certaines ont la chance de reposer sur d’autres gros établissements financiers qui financent leurs croissance (c’est le cas de Boursorama et de la Société Générale). D’autres ont développé des activités annexes qui elles sont rentables (c’est le cas de ING par exemple). Sur le long terme, elles vont devoir arrêter de donner des primes si élevées. ING a d’ailleurs déclaré, en février 2019, que 2018 avait été leur meilleure année en terme de résultat. La banque ING s’approche de l’équilibre et préfère sortir de la course à la taille (au nombre de clients) pour privilégier la qualité des services et notamment l’expérience clients et sa rentabilité.

Dépêchez-vous d’ouvrir un compte avec des primes tant que c’est toujours possible !

Que font les concurrents des banques en ligne ?

Les banques traditionnelles essayent de copier la stratégie des banques en ligne. Certaines comme la Société Générale ou HSBC offrent de temps en temps des primes à l’ouverture. La BNP offre la gratuité des services pendant un an … Les néo-banques n’ont pas les fonds nécessaires pour entrer en concurrence. Mais, les BancAssureurs comme Axa Banque commencent juste à se prêter au jeu. Axa y va fort avec une prime de 250€ si vous en faites votre banque principale où vos revenus sont domiciliés.

Beaucoup de banques commencent à fermer des agences physiques jugées non rentables…
Ces signes sont des indicateurs significatifs d’un changement en cours. Le système bancaire traditionnel est mis à mal et il se transforme.
Les banques en ligne, néo banques et autres nouveaux acteurs de la Fintech avec l’openbanking bouleversent les banques traditionnelles. Le jeu de la concurrence pousse les banques à changer. Plusieurs options sont possibles : réduire leurs coûts (fermetures d’agences et licenciements) ou trouver des solutions pour augmenter les gains autrement. Actuellement, il semble que la réduction de frais fixe soit l’option choisie.


Sur quoi les banques en ligne gagnent-elles de l’argent ?

Il y a différents types de frais. Ils sont rares mais ils concernent généralement tout ce qui sort des actions automatiques qui peuvent être gérées par vos soins.

  • Les actions qui ne sont pas faites en ligne, mais par téléphone avec un conseiller (ajout de RIB, demande de transfert,…),
  • Les frais de succession,
  • Délivrance d’attestations diverses,
  • Re-fabrication d’une carte, renvoi du code de la carte ….

L’atout des services annexes :

Ensuite, elles gagnent de l’argent sur les services annexes : épargne, assurance vie, compte destiné à des achats en bourse, crédit, agrégateur de compte, … Il faut savoir que généralement les banques en ligne sont encore ici plus attractives que les banques traditionnelles. Elles proposent, par exemple, des produits d’épargnes innovants et des taux de rentabilité plus rémunérateurs.

Une convergence des offres

Comme dans toute bataille, il faut avoir les reins assez solides pour résister et rester le plus longtemps. Certains décident de se concentrer sur leur banque traditionnelle et de ne pas lancer de banque en ligne. C’est le cas du Groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne) qui ne lancera pas Fidor, une banque en ligne.

Consultez notre enquête sur les nouveaux acteurs entrés récemment dans le classement des banques en ligne. On y explique pourquoi le secteur bancaire approche de la saturation.

Au final, on assiste à une convergence des offres. Les banques traditionnelles améliorent leur services mobiles, réduisent leur présence physique.
Les banques en ligne s’appuient sur des réseaux bancaires classiques pour le dépôt de liquide, chèques.
Parfois certaines néobanques nouent des collaborations inattendues pour créer des agences « phygitales ». Nous pensons ici à Anytime et Photomaton.

Quel sera le visage de la banque de demain ?

 

 

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.