Part du chauffage dans la facture énergie des ménages français

Publié le - Auteur Par Lucie
Part du chauffage dans la facture énergie des ménages français

Parmi les très nombreuses conséquences de la crise sanitaire, il y en avait une à laquelle peu de personnes s’attendaient : la hausse rapide et constante du prix de l’énergie. Celle-ci peut se voir sous toutes les formes de l’énergie, avec une forte hausse du gaz, de l’électricité, et même du pétrole. Tous les usagers, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises, cherchent donc à faire baisser leurs consommations en isolant les aspects les plus énergivores de celles-ci. Il y a un poste de consommation souvent oublié alors qu’il est majoritaire : le chauffage, responsable de 59% des factures d’énergies d’un logement. 

Le chauffage : premier poste de dépenses énergétiques d’un foyer

part chauffage facture francais

Infographie : Hello Watt

Comme indiqué sur cette infographie, la répartition de la consommation énergétique d’un logement est en réalité divisée entre très peu de postes de dépenses. A lui seul, le chauffage est responsable de plus d’un quart des dépenses totales en énergie d’un ménage. Les 48% du budget d’énergies domestiques n’étant pas absorbé par le logement étant principalement du carburant pour un véhicule, ou encore le prix de l’énergie intégré au prix d’un billet de train par exemple.

Si l’on cherche à réduire ses factures en ces temps de hausse des prix, il est donc recommandé de chercher à faire baisser la note de chauffage en première. Et pour cela, il existe de nombreuses autres solutions que de mettre un pull supplémentaire ! Un des moyens les plus efficaces est de vérifier si son moyen de chauffage est bien adapté à son logement.

En effet, il existe sans doute de nombreuses technologies plus économes qu’un traditionnel chauffage électrique dans le coin des pièces. Si de très nombreux logements sont toujours équipés de radiateurs dits “grille-pains”, c’est également en raison du vieillissement du parc immobilier français.

Une grande partie des logements ont été construits lors des trente glorieuses, alors qu’à l’époque, non seulement le concept d’écologie était encore balbutiant, mais surtout l’électricité était bien moins chère qu’aujourd’hui. Toutefois, ces vingt dernières années, deux nouveaux entrants sur le marché du chauffage ont particulièrement tiré les prix vers le bas : le chauffage aux granulés à bois et les pompes à chaleur. Ils utilisent tous les deux des énergies qui étaient alors peu exploitées : le bois et le différentiel de température entre l’intérieur et l’extérieur d’un logement.

facture francais part chauffage

Infographie : Hello Watt

Cependant, tous les logements de l’Hexagone ne peuvent pas être équipés d’une chaudière à granulés de bois ou d’une pompe à chaleur. Ces deux options nécessitent, en effet, des aménagements structurels d’un logement. Par exemple, une chaudière à granulés à bois va nécessiter une sortie des gaz. De même, si vous souhaitez changer votre chaudière par une pompe à chaleur, cela demandera d’installer la partie externe de la pompe à l’extérieur de votre logement, ce qui est plus facile à faire en campagne qu’en ville.

Comment faire baisser sa facture d’énergie ?

Heureusement, il existe de nombreuses autres techniques pour faire baisser sa facture de chauffage, et donc d’énergie. La première d’entre elles est bien entendue de vérifier que l’on ne surpaye pas son électricité, et opter pour un fournisseur d’électricité moins cher le cas échéant.

Comme indiqué dans la première infographie, l’eau chaude sanitaire est le second poste de dépense énergétique, et les ballons d’eau chaude fonctionnent principalement à l’électricité ou au gaz. Payer son électricité moins chère permet donc de faire des économies à plusieurs endroits. Il est également recommandé de vérifier son isolation. En effet, comme tout par ailleurs, les isolants ont une durée de vie, il est donc possible que ceux de votre logement soient hors-d’âges !

Toutefois, de nombreuses aides de l’Etat aident les foyers à isoler leurs logements, ce afin de respecter les objectifs environnementaux nationaux et européens. Si isoler son logement nécessite toujours un certain investissement de départ, malgré les aides, les économies d’énergie sont si importantes que les travaux peuvent être rentabilisés en à peine plus de 5 ans. En isolant votre logement, vous réduisez vos émissions de CO2 tout en faisant des économies. Il est également important de rappeler qu’il est maintenant obligatoire de faire réaliser un audit énergétique de votre logement avant sa vente si celui-ci est classé dans les seuils F ou G.

Enfin, une autre astuce est de se doter d’un thermostat connecté, qui permet non seulement de régler plus finement la température de votre logement, mais également de choisir les temps de chauffe à distance : plus besoin de chauffer un logement lorsque personne n’y est.

 

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire