October – Investisseur, comment bien choisir vos projets ?

Investir avec October

October est une plateforme de financement participatif française fondée en 2014 par Oliver Goy. Systématiquement, cette startup effectue une analyse pour chaque projet avec une notation afin d’aider les investisseurs à avoir une idée. Mais comment bien choisir les projets sur lesquels placer son argent chez October?

Comprendre les projets à financer

Pour pouvoir bien choisir les projets sur lesquels investir, il est nécessaire de tenir compte de certaines informations.

Analyser les projets préalablement

Les projets ont subi des études avant d’être affichés et proposé sur le site d’October. En effet, lors des entretiens passés avec les responsables de l’entreprise emprunteuse comme le dirigeant, le directeur financier ou l’expert-comptable, les équipes emprunteurs et crédit de l’établissement recueillent de nombreuses informations qu’elles restituent en deux grandes catégories. Il s’agit des données quantitatives et qualitatives de la société. Cela contribue à appréhender l’environnement concurrentiel de l’entreprise ou sa stratégie business.

Généralement, tous les projets sont décrits de la même manière, suivant un modèle clair. Cela dans le but de permettre aux prêteurs de réaliser facilement des comparaisons, quels que soient leur pays d’origine et leur secteur d’activité. Par ailleurs, ces projets sont visibles sur la plateforme au moins 48 h avant leur ouverture au financement. Les prêteurs disposent alors d’un temps suffisant pour les analyser.

Connaître les détails du projet

Les détails du projet sont tous affichés sur la plateforme. Dans la première section de la description, trois paramètres sont indiqués.

  • Le premier concerne le type de projet pour lequel l’entreprise fait une demande de prêt. Il peut s’agir d’une digitalisation, d’une internationalisation, d’un refinancement, d’un projet pour faire connaître la société, d’une transformation, d’un agrandissement d’une équipe, d’une optimisation de la production, ou d’une valorisation de projet de développement durable .

 

  • Le second, c’est le type de prêt proposé à l’emprunteur. Il existe généralement trois catégories :
    • le prêt amortissable qui permet à l’emprunteur de rembourser le capital tous les mois et durant la durée du prêt ;
    • le prêt in-fine qui offre la possibilité de payer des intérêts tous les mois et de verser le capital à la fin des remboursements ;
    • le prêt extended permettant à l’emprunteur de disposer d’un délai d’amortissement de 12 mois, pendant lequel seuls les intérêts sont payés aux prêteurs avec diverses options d’amortissement sur la durée restante du prêt.

 

  • Le troisième paramètre est le taux d’intérêt annuel du projet qui découle de sa note et de la durée du prêt. La méthode de calcul de ce taux change en fonction du mode de remboursement du projet. En effet, dans un prêt amortissable, les intérêts sont basés sur le capital restant à rembourser tandis que dans la version in fine, les intérêts sont calculés sur le total du capital emprunté.

Obtenir les informations sur l’entreprise

Le choix d’un projet dépend aussi des informations sur l’entreprise emprunteuse, car il peut arriver que la société soit très endettée et incapable de rembourser.

Voir la fiche d’entreprise

Les investisseurs disposent d’un accès à la fiche d’identité de la société. Ils sont ainsi en mesure de connaître l’activité détaillée de cette dernière, l’équipe de direction et les principaux clients ou les principales caractéristiques comme la date de création, le nombre d’employés et la localisation. Les ratios financiers clés sont également affichés. Il s’agit du compte de résultat synthétique et simplifié des 3 dernières années. Celui-ci renseigne sur la capacité de la firme à rembourser sa dette.

Consulter l’avis de l’analyste

La rédaction de l’avis de l’analyste a été effectuée par l’analyste crédit October qui a étudié le projet d’entreprise. Cette analyse a été validée par le comité de crédit de la Fintech. Elle exprime les points forts et les points de vigilance de la société de manière précise. Le résultat se base sur l’étude financière ainsi que les différents entretiens avec le dirigeant ou le directeur financier de l’entreprise.

 

Des conseils et recommandations à suivre

  • Le premier point est une mise en garde : October le rappelle constamment : le prêt à des TPE et PME peuvent présenter des risques de perte en capital et requiert une immobilisation de l’épargne du prêteur. L’emprunteur doit impérativement avoir cette notion en tête avant d’agir.
  • Diversifier : Qui dit diversification dit risque limité. Une perte sera plus facile à accepter si le prêteur investit dans plusieurs entreprises différentes au lieu de s’en cantonner à une seule. Pour l’aider dans la diversification, October préconise une échelle du niveau de diversification, qui permet de garantir une cohérence optimale de son portefeuille pendant la durée de l’investissement.
  • Réinvestir : À titre d’exemple, si le prêt s’étend sur 48 mois et si le prêteur ne réinvestit pas ses remboursements, il aura touché 14 % d’intérêts au bout de 4 ans. Si chaque mois, il réinvestit ses remboursements au même taux, il aura touché 32 % d’intérêts au bout de 4 ans.

Les frais liés au compte

Tout se fait gratuitement, sans frais et en ligne.  Il est possible d’investir dès 20€ dans un projet.

Comment alimenter son compte October ?

Les moyens pour recharger le compte October

L’alimentation du compte se fait facilement. Le prêteur peut faire un versement soit par un virement bancaire, soit par carte bleue qui est actuellement limité à 1 000 €. Si le prêteur choisit d’alimenter son compte par carte bleue, un SMS codifié lui sera envoyé pour la validation de la transaction. Une fois que la transaction est validée, le premier prêt peut être alors lancé.

Les chiffres clés qui rassurent :

Au niveau statistique d’October, voici quelques chiffres clé jusqu’à fin février 2020 :

  • Montant total prêté : 400 092 591 €
  • Intérêts versés aux prêteurs : 25 684 864 €
  • Projets retenus et financés : 812
  • Remboursements versés aux prêteurs : 194 845 980 €
  • Projets reçus et étudiés : 129 034 €

Fiscalité des investissements October

Au même titre que les coupons d’obligations ou les intérêts des livrets bancaires, les intérêts des prêts souscrits qui sont des produits de placement à revenu, sont soumis au prélèvement forfaitaire unique ou PFU à 30 %.

En réalité, sont prélevés automatiquement sur les intérêts remboursés par mois :

  • 12,8 % au titre de l’IR quel que soit le taux d’imposition,
  • Les prélèvements sociaux qui s’élèvent à 17,2 %.

Les retours que l’on peut attendre

Les remboursements sont mensuels. Il est versé sur le compte de l’utilisateur. Le taux d’intérêt maximal auquel October prétend est de 9,9%.

Tout au long de son parcours l’investisseur est accompagné et encadré. Même si au final il agit seul. Ce type d’investissement est grisant car on voit l’évolution d’un financement en temps réel et surtout c’est un des rares moyens de voir concrètement où va son argent.

 

Voir également sur le site

October – Qui sont les investisseurs chez October ?

Pour pouvoir se développer et réaliser leurs projets, les entreprises ont souvent recours à un prêt bancaire. October est une plateforme de prêt européenne aux petites et moyennes entreprises (PME), a…

October – A quoi peut-on s’attendre quand on fait un investissement chez October ?

A ce jour, October est  la plateforme préférée des Français pour le crédit participatif ou crowdlending. October finance les TPE et PME, via l’épargne des particuliers ou des institutionnels. Ch…