October – A quoi peut-on s’attendre quand on fait un investissement chez October ?

Investir avec October

A ce jour, October est  la plateforme préférée des Français pour le crédit participatif ou crowdlending. October finance les TPE et PME, via l’épargne des particuliers ou des institutionnels. Chacune de ces investisseurs peut prétendre à un solution adaptée à son cas. Chaque jour, October traite de nombreux dossiers de candidature. Ceux qui sont retenus sont alors présentés en financement participatif sur la plateforme. Cet article nous informe sur l’investissement chez October !

Investir chez October, comment ça marche ?

Etape 1 : création d’un compte

Avant toute chose, il est bon de savoir que 2 procédures sont possibles pour le faire.

  • Si le prêteur souhaite tester uniquement la plateforme sur quelques projets et investir un montant de moins de 240 €, l’inscription est facilitée (coordonnées, mot de passe, adresse postale et date de naissance).
  • S’il souhaite investir d’une manière plus régulière avec un montant supérieur à 240 €, la procédure est un peu longue avec des étapes supplémentaires. Dans ce second cas, le prêteur passera alors par une phase de vérification et de validation.

Dans les deux cas, le prêteur doit fournir :

  • 2 pièces d’identité, 
  • Son justificatif de domicile,
  • Son RIB.

Evaluation du profil de l’utilisateur

October met en garde les futurs investisseur dès le départ. Une évaluation du niveau de connaissance en investissement sous forme d’un mini questionnaire (5 questions) est une étape obligatoire pour valider son compte. C’est un moyen pour October de rappeler que ce type d’investissement est risqué et qu’il est possible de perdre toute sa mise de départ. La validation du dossier se fait généralement en 48 h.

Choisir les projets sur October

Un choix multiple

Contrairement aux autres plateformes de crowdfunding, October propose une multitude de projets à ses clients. Pourtant un sur cent est accepté. La sélection est donc rigoureuse. Une page archives tous les projets qu’ils soient actifs ou bouclés. Actuellement il y a 830 projets financés. Il est possible de faire une recherche sur de nombreux critères :

  • Pays : France, Italie, Pays-Bas ou Espagne
  • Montant de la collecte de fonds : moins de 300k€, entre 300k€ et 1M€, plus de 1M€.
  • Durée du projet : moins de 36 mois, entre 36 à 60 mois, plus de 60 mois.
  • Score du projet : qui va de A+ à C.

Une présentation pointue du projet

Le fait d’avoir accès à tout l’historique est pratique car cela permet de voir un aperçu sur l’ancienneté des précédents projets. Le catalogue qui archive tous les projets, les mets en avant ainsi :

  • Nom du projet,
  • Brève description de l’objectif de l’emprunt,
  • Le crédit : son taux, la durée, le montant et le score du projet,
  • L’avancement du projet : Montant qu’il reste à financer et la durée avant la fermeture du dossier.

Plus de précision avant de passer à l’action

Si le projet intéresse l’investisseur il n’a qu’à cliquer sur le dossier afin d’obtenir de plus amples informations.

Il est ainsi possible de connaître toutes les caractéristiques du prêt : TAEG, coût total, frais de remboursement anticipé, ceux liés au retard potentiel, les frais de recouvrement qui pourront être appliqués et les frais initiaux. Vient ensuite le déroulé du calendrier complet de remboursement avec mois après mois le montant des échéances, le capital restant à verser.

Dans la présentation du projet, il est intéressant de voir la proportion des particuliers versus celle des institutions qui ont pris part au dossier. Ensuite une fiche d’identité complète et un dossier bien garnie présente l’entreprise et ce qu’elle souhaite faire de cet apport.

Un suivi rigoureux des actions

Une fois inscrit, le prêteur recevra régulièrement des e-mails pour l’informer de la possibilité d’un éventuel projet en ligne. Il arrive même que ce mail soit envoyé avec l’expéditeur du dirigeant de la startup : Olivier Goy. Ce qui est valorisant pour les prêteurs. Sur mobile, l’application Android ou iPhone sera habilitée à envoyer au prêteur un message lui permettant de faire un prêt directement via son mobile.

Et concernant le premier prêt ?

Abonder le compte October

Une fois que le compte du prêteur est abondé, c’est à dire alimenté, il pourra prêter sur October en indiquant la somme qu’il désire fournir. October lui transmettra alors les échéances mensuelles à percevoir et l’informera sur les gains possibles perçus à l’issue du projet.

 

Des conseils et recommandations à suivre

  • Le premier point est une mise en garde : October le rappelle constamment : le prêt à des TPE et PME peuvent présenter des risques de perte en capital et requiert une immobilisation de l’épargne du prêteur. L’emprunteur doit impérativement avoir cette notion en tête avant d’agir.
  • Diversifier : Qui dit diversification dit risque limité. Une perte sera plus facile à accepter si le prêteur investit dans plusieurs entreprises différentes au lieu de s’en cantonner à une seule. Pour l’aider dans la diversification, October préconise une échelle du niveau de diversification, qui permet de garantir une cohérence optimale de son portefeuille pendant la durée de l’investissement.
  • Réinvestir : À titre d’exemple, si le prêt s’étend sur 48 mois et si le prêteur ne réinvestit pas ses remboursements, il aura touché 14 % d’intérêts au bout de 4 ans. Si chaque mois, il réinvestit ses remboursements au même taux, il aura touché 32 % d’intérêts au bout de 4 ans.

Les frais liés au compte

Tout se fait gratuitement, sans frais et en ligne.  Il est possible d’investir dès 20€ dans un projet.

Comment alimenter son compte October ?

Les moyens pour recharger le compte October

L’alimentation du compte se fait facilement. Le prêteur peut faire un versement soit par un virement bancaire, soit par carte bleue qui est actuellement limité à 1 000 €. Si le prêteur choisit d’alimenter son compte par carte bleue, un SMS codifié lui sera envoyé pour la validation de la transaction. Une fois que la transaction est validée, le premier prêt peut être alors lancé.

Les chiffres clés qui rassurent :

Au niveau statistique d’October, voici quelques chiffres clé jusqu’à fin février 2020 :

  • Montant total prêté : 400 092 591 €
  • Intérêts versés aux prêteurs : 25 684 864 €
  • Projets retenus et financés : 812
  • Remboursements versés aux prêteurs : 194 845 980 €
  • Projets reçus et étudiés : 129 034 €

Fiscalité des investissements October

Au même titre que les coupons d’obligations ou les intérêts des livrets bancaires, les intérêts des prêts souscrits qui sont des produits de placement à revenu, sont soumis au prélèvement forfaitaire unique ou PFU à 30 %.

En réalité, sont prélevés automatiquement sur les intérêts remboursés par mois :

  • 12,8 % au titre de l’IR quel que soit le taux d’imposition,
  • Les prélèvements sociaux qui s’élèvent à 17,2 %.

Les retours que l’on peut attendre

Les remboursements sont mensuels. Il est versé sur le compte de l’utilisateur. Le taux d’intérêt maximal auquel October prétend est de 9,9%.

Tout au long de son parcours l’investisseur est accompagné et encadré. Même si au final il agit seul. Ce type d’investissement est grisant car on voit l’évolution d’un financement en temps réel et surtout c’est un des rares moyens de voir concrètement où va son argent.