20 ans que le PEL n’avait pas augmenté, une fausse bonne nouvelle ?

Modifié le - Auteur Par Lucie
20 ans que le PEL n’avait pas augmenté, une fausse bonne nouvelle ?

Il va doubler, après des années de stagnation. Le PEL (Plan d’Épargne Logement) verra son taux de rémunération doubler à partir du 1er janvier 2023 a annoncé le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. Une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent réaliser un achat immobilier sachant qu’il s’agit ici de la première hausse que le PEL ait connue depuis plus de 20 ans. Jusque-là figé à 1%, son taux de rémunération passera à 2% pour faire face à l’augmentation des taux d’intérêt des prêts immobiliers.

Le PEL en hausse dès janvier 2023

Le ministre de l’Économie a très récemment annoncé un changement à venir concernant le PEL.

Plan d’Épargne Logement, un dispositif avantageux

Bénéfique pour ceux qui souhaitent mettre de l’argent de côté et envisagent de réaliser un achat immobilier, le Plan d’Épargne Logement permet de composer une épargne à l’aune d’un achat immobilier ou bien d’un financement de travaux. Une fois la cagnotte accumulée, le concerné obtiendra, à la longue, un prêt à des conditions normalement plus intéressantes, voire une prime d’État dans certains cas. Cette prime d’Etat est reversée par l’établissement bancaire qui détient le PEL. Son montant varie selon la date d’ouverture du livret et ne peut dépasser 1000€. Les nouveaux livrets ouverts à partir de 2018 ne bénéficient plus de cet avantage.

Pour le PEL, ’à chaque fin d’année, les intérêts s’additionnent au capital déjà présent pour former des intérêts supplémentaires. Également appelé taux de rémunération, ce taux d’intérêt est, jusqu’ici, plafonné à 1% et ce depuis des années. Un taux brut qui ne concerne pas encore les frais débités par l’établissement bancaire.

Pour motiver les Français à épargner

La mise en place laborieuse de ce Plan d’Épargne Logement n’a qu’une seule finalité : encourager ceux et celles qui souhaitent devenir un jour propriétaires d’un bien immobilier à mettre de l’argent de côté. Le dispositif se compose de deux phases.

  • L’une consiste à une période d’épargne : le contribuable rassemble les taux d’intérêt perçus en 4 ans au minimum (cela peut aller jusqu’à 10 ans).
  • Puis il y a la possibilité de demander un prêt réglementé. Dans ce cas, le taux est fixé par avance et la personne concernée sera renseignée en amont de ce qui l’attend. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’il s’agit un objectif à long terme.

PEL : le taux de rémunération à 2%

Une première depuis plus de 20 ans, le taux de rémunération et le taux de prêt connaîtront une hausse à compter du 1er janvier 2023.

Il y aura enfin du changement après 22 ans !

Plus le taux d’intérêt augmente, plus rapide sera l’acquisition d’un nouveau bien immobilier. C’est une bonne nouvelle pour ces personnes qui, depuis longtemps, aspirent à devenir propriétaires, et pour ce faire, se sont initiées au Plan d’Épargne Logement. Et ce sera le double ! Le taux de rémunération passera à 2% contre 1% jusqu’à ce jour. « C’est un nouveau soutien à l’épargne des Français après la hausse des taux du Livret A à 2 % depuis le 1er août » souligne Bruno Le Maire. Toutefois, certains affirment que cette mise à jour ne pourra pas changer grand-chose. « À 2 %, le taux du PEL demeure peu attractif d’autant plus que ce produit est assujetti aux prélèvements obligatoires » réclame Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne.

 

Et le taux de prêt y va aussi

Qui plus est, le changement qui aura lieu sur les taux de rémunération influera sans conteste le taux du prêt épargne logement. Effectivement, celui-ci passera, lui aussi, de 2,20% à 3,20% pour toute ouverture de PEL. Pour rappel, le gouvernement de la Banque de France a annoncé il y a quelques mois un nouveau relèvement du livret A (passé de 1% à 2%). Ceci dit, le nouveau taux prend désormais en compte le montant de l’inflation ainsi que des taux à court terme. Ce qui veut dire qu’il est fort probable qu’à compter du janvier 2023, le taux de rendement passera au moins à 3%.

Relativisons les effets du PEL sur un crédit immobilier

Les banquiers expliquent que ce livret impacte très peu le taux qui sera accordé à une personne qui a besoin d’un prêt pour financer un achat immobilier. Beaucoup se questionnent sur l’utilité de casser un PEL pour acheter participer au financement du projet immobilier.

Cette nouvelle est donc bonne pour ceux qui ont un PEL, mais on ne va pas non plus sauter au plafond ! Le taux reste inférieur à l’inflation et son utilité est limitée.


Un crédit vous engage et il doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire