Affaire FTX : Caroline Ellison et Gary Wang coopèrent avec le gouvernement fédéral

Publié le - Auteur Par Tony L.
Affaire FTX : Caroline Ellison et Gary Wang coopèrent avec le gouvernement fédéral

Le 21 décembre 2022, le procureur américain Damian Williams a annoncé que le ministère de la Justice (DOJ) du district sud de New York (SDNY) avait déposé des accusations contre Caroline Ellison, PDG d’Alameda Research, et Gary Wang, co-fondateur de FTX, l’exchange crypto qui fait scandale depuis novembre.

Une avancée dans l’enquête FTX – Alameda

Williams a déclaré qu’Ellison et Wang avaient coopéré avec les responsables de l’application des lois. La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a également inculpé Wang et Ellison le même jour, et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) leur a emboîté le pas. Ellison et Wang ne contestent donc pas leur responsabilité pour s’être livrés à une fraude.

« Si vous avez participé à une faute chez FTX ou Alameda, il est maintenant temps d’aller de l’avant. Nous avançons rapidement et notre patience n’est pas éternelle”, a déclaré le procureur américain Williams. Ce dernier a remercié les Bahamas, l’ambassade des États-Unis aux Bahamas et le bureau des affaires internationales du ministère de la Justice pour l’aide apportée sur le dossier.

Retour de SBF sur le sol américain

“Sam Bankman-Fried est maintenant détenu par le FBI et est sur le chemin du retour vers les États-Unis », a déclaré Williams. « Il sera transporté directement dans le district sud de New York, et il comparaîtra devant un juge de ce district dès que possible”.

L’avocat de Wang a quant à lui déclaré au New York Times que  » Gary a accepté la responsabilité de ses actes et prend au sérieux ses obligations en tant que témoin coopérant ».

Williams n’a par contre pas parlé de l’ancien président de FTX Digital, Ryan Salame. Quelques jours avant que Bankman-Fried ne se place sous la protection contre les faillites, Salame avait alerté les autorités des Bahamas sur le fait que FTX utilisait les fonds des clients pour couvrir les pertes d’Alameda Research. Salame avait alors déclaré aux autorités que les seules personnes qui auraient pu transférer les actifs des clients à Alameda Research étaient Bankman-Fried, le directeur de l’ingénierie Nishad Singh, et le co-fondateur de FTX et de d’Alameda, Gary Wang.

8 chefs d’accusation retenus contre SBF

Bankman-Fried fait face à huit chefs d’accusation de fraude électronique, de blanchiment d’argent et de complot, passible d’un maximum de 115 ans de prison fédérale s’il est reconnu coupable. La Securities and Exchange Commission l’a également accusé séparément de violations de valeurs mobilières.

La SEC déclare Ellison et Wang « participants actifs »

Dans ce qu’elle décrit comme une « action parallèle » avec le ministère de la Justice, la SEC annonce lancer ses propres démarches pour poursuivre Ellison et Wang.

« Caroline Ellison et Sam Bankman-Fried ont comploté pour manipuler le prix de FTT, un token d’exchange crypto qui faisait partie intégrante de FTX, pour soutenir la valeur de leur château de cartes », a déclaré le président de la SEC, Gary Gensler, en annonçant les accusations. « Lorsque FTT et le reste du château de cartes se sont effondrés, M. Bankman-Fried, Mme Ellison et M. Wang ont laissé les investisseurs seuls face à leur sort”.

Le président de la SEC a poursuivi en expliquant le fond de sa pensée : « Les risques pour les investisseurs persisteront jusqu’à ce que les plateformes de crypto-monnaies se conforment aux lois éprouvées sur les valeurs mobilières. La SEC a pour priorité d’utiliser tous les outils disponibles pour mettre l’industrie en conformité. »

Dans l’annonce de la SEC, Sanjay Wadhwa, directeur adjoint de l’exécutif de la SEC, a décrit la paire Ellison et Wang comme « des participants actifs à un stratagème visant à dissimuler des informations importantes aux investisseurs de FTX. »

Ellison et Wang ont travaillé avec Bankman-Fried « pour soutenir artificiellement la valeur de FTT, qui a servi de garantie pour les prêts non divulgués qu’Alameda a contractés auprès de FTX en siphonnant subrepticement les fonds des clients de FTX dans les livres de compte d’Alameda, les accusés ont caché les risques très réels auxquels les investisseurs et les clients de FTX étaient confrontés.

Enfin, l’annonce de la CFTC, la Commodity Futures Trading Commission, agence fédérale indépendante américaine chargée de la régulation des bourses de commerce, indique :

  • que l’agence accuse maintenant Ellison de fraude et de fausses déclarations matérielles en relation avec la vente d’actifs numériques.
  • Et qu’elle accuse Wang de fraude en relation avec la vente d’actifs numériques, et en violation des lois sur le commerce interétatique.

La SEC déclare également que Wang a créé des fonctionnalités dans le code sous-jacent à la plateforme de trading FTX qui ont permis à Alameda de maintenir une « ligne de crédit illimitée sur FTX« . Le système a également été ajusté pour donner à Alameda « un avantage injuste lors des transactions sur la plate-forme », y compris des délais d’exécution des transactions plus rapides et des exemptions de divers contrôles.

« Ces fonctionnalités de code et ces exceptions structurelles ont permis à Alameda de siphonner secrètement et imprudemment les actifs des clients de la plate-forme FTX », a déclaré la CFTC.

En résumé :

– Le procureur américain Damian Williams a confirmé qu’Ellison et Wang avaient plaidé coupable à toutes les accusations portées par le district sud de New York contre le duo en relation avec leurs rôles dans les fraudes qui ont contribué à l’effondrement de FTX.
– Les détails exacts des accusations n’ont pas encore été révélés. Certains rapports suggèrent cependant qu’Ellison a plaidé coupable à sept chefs d’accusation et risque jusqu’à 110 ans de prison.
– Wang, d’autre part, a plaidé coupable à quatre chefs d’accusation et risque jusqu’à 50 ans de prison.
– De plus, le procureur a ajouté que Bankman-Fried était détenu par le FBI et retournait aux États-Unis. L’ex PDG de FTX en disgrâce comparaîtra bientôt devant le tribunal.

Lire notre article → Le cabinet Ziegler & Associés lance un recours contre FTX [Entretien Exclusif]. 

Par Tony L.

Passionné de cryptos, Tony vous propose régulièrement des articles ou des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit des ses réflexions et de ses investigations. Il vous invite à le suivre en immersion dans l'univers fascinant de la blockchain et des crypto-monnaies.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire