Le nouveau PDG de FTX déclare que la plate-forme de trading crypto pourrait redémarrer

Modifié le - Auteur Par Tony L.
Le nouveau PDG de FTX déclare que la plate-forme de trading crypto pourrait redémarrer

FTX était l’un des principaux exchanges de crypto-monnaies en termes de volume de négociation et de liquidité. Fondé en 2019 par Sam Bakman-Fried, FTX a rapidement gagné en popularité auprès des traders institutionnels et des traders de crypto-monnaies expérimentés. Mais en novembre le scandale arrive et plonge ses clients dans l’angoisse de ne jamais revoir leurs fonds. Depuis un nouveau PDG a été nommé et selon lui l’exchange pourrait renaitre de ses cendres.

FTX va probablement réouvrir ?

FTX a récemment fait l’objet d’une procédure de faillite, laissant nombre de ses clients et créanciers se demander ce qu’il adviendra de leurs fonds. Cependant, suite à cette faillite, la société avait nommé l’année passée un nouveau directeur général (PDG), John J. Ray III, qui a récemment déclaré qu’il étudiait la possibilité de relancer l’exchange.

Cette annonce a suscité de l’espoir chez beaucoup de personnes touchées par la faillite, car elles pourraient avoir une chance de récupérer leurs fonds. Ray III a déclaré que son objectif principal était de restituer de l’argent aux clients et aux créanciers de l’entreprise en faillite. Il a également mentionné qu’il explorait différentes options pour relancer l’exchange crypto, notamment la recherche de nouveaux investissements, de partenariats et d’alliances stratégiques.

Les raisons de cette annonce de John J. Ray III

L’une des principales raisons de la possible relance potentielle de FTX est la demande croissante de trading et d’investissement en crypto-monnaies. Malgré de récentes faillites, le marché mondial de la crypto continue de croître, et beaucoup pensent qu’il y a encore beaucoup de potentiel de croissance à l’avenir. Ray III y voit une opportunité de capitaliser sur cette tendance et de ramener FTX à son ancienne gloire.

Une autre raison potentielle de la remise en service de l’exchange est l’évolution du paysage réglementaire des crypto-monnaies. Ces dernières années, les gouvernements et les régulateurs financiers du monde entier ont commencé à jouer un rôle plus actif dans la surveillance de la crypto industrie. Cela a conduit à un contrôle accru et à des exigences de conformité plus élevées concernant l’activité des plateformes de trading crypto, et Ray III pense que FTX pourrait répondre à ces nouvelles normes et se positionner pour relancer sa croissance dans le futur.

Le nouveau PDG a également fait allusion à un certain nombre de nouvelles fonctionnalités et services qui pourraient être introduits dans le cadre du renouveau potentiel. L’un d’eux est la possibilité d’offrir des outils et des services de trading plus sophistiqués aux traders professionnels et aux investisseurs institutionnels. Cela pourrait inclure des éléments tels que :

  •  des outils avancés de représentation graphique et d’analyse,
  • le trading sur marge,
  • et d’autres fonctionnalités qui font actuellement défaut sur la plate-forme.

Une autre caractéristique possible qui pourrait être introduite est la possibilité de négocier un plus large éventail d’actifs. Actuellement, FTX ne prend en charge qu’un nombre limité d’actifs cryptos, mais le nouveau PDG a indiqué que la plate-forme pourrait étendre ses offres pour inclure une plus grande variété d’actifs numériques (digital assets) à l’avenir.

Enfin, le nouveau PDG a également fait allusion à la possibilité d’étendre la portée de FTX sur de nouveaux marchés. La plate-forme n’est actuellement disponible que pour les clients de quelques pays, mais le nouveau PDG a suggéré que la plate-forme pourrait être ouverte aux clients d’autres parties du monde à l’avenir ce qui permettrait d’augmenter de façon importante le nombre d’utilisateurs et donc le chiffre d’affaires de l’entreprise.

De la faillite au retour de la confiance des clients. Possible ?

Il est important de noter que le processus de relance d’une entreprise en faillite est complexe et incertain. De nombreux défis doivent être relevés, notamment des questions juridiques et financières. Cependant, avec un nouveau PDG en place et une volonté d’explorer les différentes options disponibles, il y a de l’espoir que FTX puisse un jour faire son grand retour.

En conclusion, les récentes déclarations de John J. Ray III, le nouveau PDG de FTX, ont suscité beaucoup d’enthousiasme et de spéculations dans la communauté crypto. Beaucoup attendent avec impatience la renaissance potentielle de la plate-forme et les nouvelles fonctionnalités et services qui pourraient être introduits dans le cadre du processus. Le marché crypto change et évolue rapidement, et il sera intéressant de voir comment FTX s’adapte à ces changements et continue de croître à l’avenir, en particulier pour les clients et les créanciers qui recherchent un moyen de récupérer leurs fonds.

Ces derniers mois, l’actualité de FTX à défrayé la chronique, étant marquée par un certain nombre d’événements importants et novembre 2022 a marqué le début de la fin de vie de l’un des exchanges crypto les plus emblématiques au monde, la faillite est déclarée le 11 novembre et la suite appartient désormais à l’histoire.

En relation : FTX récupère 5 milliards de dollars mais l’ampleur des pertes reste inconnue.

Le dernier coup porté au secteur après l’arrestation de Sam Bankman-Fried est la faillite du prêteur de crypto-monnaie Genesis.

Genesis, l’un des plus grands prêteurs de crypto-monnaies, vient de déposer son bilan aux États-Unis, devenant la dernière grosse victime en date de l’effondrement mondial de la crypto.

Genesis Global Capital a déposé une demande de protection contre les faillites en vertu du chapitre 11 jeudi soir à New York, avec un dossier judiciaire estimant les actifs et les passifs compris entre 1 et 10 milliards de dollars.

Le groupe parent Genesis Global Holdco et le préteur Genesis Asia Pacific ont également déposé une demande de mise en faillite.

« Genesis a pris des mesures stratégiques pour parvenir à une résolution globale visant à maximiser la valeur pour tous les clients et parties prenantes et à renforcer ses activités pour l’avenir », a déclaré la société dans un communiqué.

Genesis a ajouté que ses filiales impliquées dans les activités de produits dérivés, de négociation au comptant et de garde, ainsi que sa branche de courtage Genesis Global Trading, n’étaient pas incluses dans le dossier et poursuivaient leurs activités.

Genesis a interrompu les retraits des clients en novembre dernier à la suite de l’effondrement stupéfiant de FTX, négociant depuis avec les créanciers pour tenter d’obtenir de nouveaux capitaux.

Le propriétaire de Genesis, Digital Currency Group (DCG), qui est soutenu par des investissements de Softbank et Alphabet, avait exploré la vente d’actifs pour rembourser plus de 3 milliards de dollars dus aux créanciers, a rapporté le Financial Times plus tôt ce mois-ci, citant des personnes anonymes familières avec la question.

Plus tôt ce mois-ci, le prêteur de crypto a licencié 30% de son personnel, a rapporté le Wall Street Journal.

Digital Currency Group (DCG), a déclaré dans un communiqué que ni DCG ni ses employés, y compris ceux qui siégeaient au conseil d’administration de Genesis, n’étaient impliqués dans la décision du dépôt de bilan.

« Genesis a sa propre équipe de direction indépendante, ses conseillers juridiques et ses conseillers financiers, et a nommé un comité spécial d’administrateurs indépendants, qui sont chargés de la restructuration de Genesis Capital », indique le communiqué.

La faillite de Genesis survient alors que la société fait l’objet d’une surveillance réglementaire accrue après que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a accusé le 12 janvier le prêteur et l’échange de crypto Gemini d’avoir vendu des titres non enregistrés dans le cadre d’un produit à haut rendement appelé “Earn”.

Genesis est également impliqué dans un différend très médiatisé avec Gemini, propriété des anciens rameurs olympiques Cameron et Tyler Winklevoss, sur le sort de 900 millions de dollars d’actifs que les clients de Gemini ont déposés auprès de Genesis.

La faillite de Genesis est un dégât collatéral de l’effondrement de FTX et de l’arrestation de son fondateur, Sam Bankman-Fried.

Bankman-Fried, autrefois parmi les noms les plus célèbres de la crypto, fait face à huit chefs d’accusation liés à l’implosion de son empire. Il est notamment accusé d’avoir menti aux investisseurs et d’avoir détourné des milliards de dollars de fonds de clients pour un usage personnel.

Bankman-Fried a plaidé non coupable de toutes les accusations, insistant sur le fait qu’il n’avait volé aucun fonds.

Participez au recours collectif français contre FTX pour récupérer vos fonds : Le cabinet Ziegler & Associés lance un recours contre FTX. 

Par Tony L.

Passionné de cryptos, Tony vous propose régulièrement des articles ou des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit des ses réflexions et de ses investigations. Il vous invite à le suivre en immersion dans l'univers fascinant de la blockchain et des crypto-monnaies.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire