ING – Les solutions d’épargne

Ouvrir un compte ING

ING propose différentes solutions d’épargne à ses clients : du Livret d’Epargne Orange, aux livrets réglementés en passant par l’assurance vie.

Les solutions d’épargne disponibles chez ING

Chacune des solutions présente ses forces et faiblesses. Les points communs aux trois livrets d’épargne :

  • 10€ est le minimum à investir pour ouvrir un compte,
  • Ils sont sans frais sur l’ouverture, la gestion et la clôture.

Le Livret Epargne Orange (LEO)

L’essentiel de l’épargne en ligne, de la banque néerlandaise, est constitué par le célèbre Livret Épargne Orange. Accessible à partir de 10€ seulement, cet outil profite d’une politique commerciale agressive de la part du groupe ING. Les offres promotionnelles sont donc fréquentes et alléchantes.

À titre d’exemple, jusqu’en juin 2017 pour toute première ouverture d’un Livret Epargne Orange, le taux d’intérêt s’élevait à 2% bruts pendant 2 mois, avec 50 000 euros de dépôts. Une fois la période initiale achevée, la chute s’annonce vertigineuse puisque le taux retombe à seulement 0,20% brut (tout en restant susceptible de variation). En octobre 2019, soit plus de deux ans après, les taux et conditions ont un peu changée. Pour toute ouverture d’un Livret Epargne Orange concomitante avec l’ouverture d’un compte courant, l’argent déposé rapport 2% bruts sur les deux premiers mois avec jusqu’à 15 000€ de dépôt. Puis le taux de rendement redescend à 0,05% brut.

A ce taux boosté sur quelques mois s’ajoute parfois une prime supplémentaire offerte aux nouveaux clients.

L’attrait pour ce produit d’épargne et son succès étant lié à sa rémunération, il serait judicieux de la part d’ING de revoir à la hausse le taux de base servi à ses clients.

Élément positif et assez rare pour être souligné, les intérêts ne sont pas portés en compte le 1er janvier de chaque année, mais le 31 décembre. Ce simple décalage permet de bénéficier d’une quinzaine supplémentaire sur ses intérêts.

Le plafond de dépôt sur ce livret est de 3 millions d’euros. Le capital est disponible tout le temps. Concernant la fiscalité du LEO, soit le livret est soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30% soit au barème progressif de l’Impôt sur le Revenu (IRPP) complété des prélèvements sociaux. Il peut être soumis à une dispense du règlement de cet acompte de 12,8% si le client prouve et atteste sur l’honneur, avant le 30 novembre pour l’année suivante, que le revenu fiscal de référence de l’avant dernière année ne dépasse pas 25 000 € pour une personne seule ou 50 000 € pour un couple marié ou pacsé.

Ce livret est également accessible pour les parents qui souhaitent en ouvrir un pour leur enfant.

Consulter le classement des Livrets d’épargne

Les Livrets A et LDDS

ING dispose par ailleurs d’une offre d’épargne réglementée, en proposant les classiques Livret A et LDD (Livret de Développement Durable). La rémunération est de 0,75%, les plafonds respectifs sont 22 950€ et 12 000€ et ils sont exonérés d’impôts.

Les autres solutions

Parmi les autres livrets d’épargne proposés par la banque en ligne, les plus avantageux sont certainement les comptes à terme à 3 mois. Avec un blocage des fonds sur une courte période, le taux alloué est de 1,50% en 2017, ce qui représente une alternative très intéressante. Mais le taux évolue.
En prévision d’un besoin d’argent urgent, il est conseillé d’ouvrir plusieurs comptes à terme (leur nombre n’étant pas limité) afin de répartir son épargne, la clôture d’un des comptes n’entraînant bien entendu pas celle des autres

Les solutions d’épargne absentes

Seuls les Plans d’Épargne Logement (PEL) et les Comptes Épargne Logement (CEL) ne sont pas commercialisés, ce qui pourra rebuter certains clients désireux d’économiser en vue de financer un projet immobilier.

L’assurance vie chez ING

Mise à part l’assurance vie, ING a pris le parti de se concentrer sur les produits bancaires. On ne trouve pas d’assurance habitation, d’assurance pour véhicule ou encore d’assurance santé.

Un excellent choix récompensé

ING Vie est l’un des meilleurs produits d’assurance vie sur le marché, grâce au rendement particulièrement intéressant de ses fonds en euros. Elle a remporté de nombreux trophées en 2016 : Trophée d’or des contrats assurance vie décerné par Le Revenu, Elu TOP 2016 de l’assurance vie en ligne, en 2016 encore elle a remporté la Victoire d’or pour l’assurance vie multi-support ING Vie par le Particulier.

ING s’est entouré de bonnes sociétés pour ce service : Generali Vie accompagne ING sur ce produit. Et Rothschild & Co Asset Management propose de gérer sous mandat l’épargne des clients qui le souhaitent.

ING propose en plus de récompenser ses nouveaux clients avec une prime qui évoluent au fil des mois. En ce moment, elle de 150€* pour toute première souscription.

Consulter le classement des assurance vie et le montant des primes.

Des frais et un rendement attractif

Son accessibilité est à la portée de tous et les frais de gestion sont très bas. Les avantages sont nombreux : aucun frais n’est prélevé à l’entrée, sur les versements ou sur les arbitrages. Les frais de gestion se montent à seulement 0,75% pour les fonds en euros « Eurossima » et « Netissima » (0,85% pour les unités de compte). 41 unités de compte qui sont diversifiées depuis les actions françaises jusqu’au marchés émergents. Elle dispose même d’un OPCI qui est une solution innovante de diversification immobilière.

  • Le fonds en euros « Eurossima » se positionne donc comme un choix judicieux. Ses performances sont honorables, avec un taux de 2,25% nets (de frais de gestion mais hors CSG-CRDS et prélèvements sociaux) en 2016, 2,75% en 2015, 2,97% en 2014, 3,35% en 2013 et 3,42% en 2012.
  • À partir de 2015, le fonds en euros « Netissima » est venu étoffer l’offre de produits, en proposant un investissement davantage axé sur l’immobilier. Les performances sont au rendez-vous, avec un taux servi en 2016 de 2,65% nets et de 3,10% en 2015. Précision importante : ce fonds doit être composé d’au minimum 20% de supports en unités de compte ; ses performances, légèrement supérieures, s’expliquent donc par une prise de risque accrue.

Les options de gestion

Accessible à partir de 1000€, chaque client peut ouvrir un contrat en gestion libre. Ceux qui souhaitent une gestion sous mandat (en partenariat avec l’établissement Rotschild&Cie) devront disposer d’au moins 5 000€ ( cette somme s’élevait à 20 000€ avant 2014). . Seul le nombre de fonds en unités de compte est un peu limité (18). L’absence d’options de prévoyance peut également constituer un frein à l’investissement. Malgré ces quelques faiblesses, le contrat ING Vie demeure néanmoins l’une des références sur le marché actuel des assurances vie.
Voir le comparatif des offres d’assurance vie.

 


Mentions légales :

Voir les condition d’obtention de la prime de 150€* : Prime de 150€ pour une toute première souscription au contrat ING Direct Vie versée par ING avant le 11/12/2019. Le rachat total du contrat avant l’expiration d’un délai de un an suivant la date d’effet du contrat entraîne l’annulation de la prime. ING pourra, à sa seule discrétion, prélever le montant de la prime sur le compte ING dans lequel elle a été versée. Offre valable pour une souscription réalisée dans les conditions précitées entre le 28/08/2019 et le 08/10/2019 inclus, et acceptée par ING et Generali Vie dans la limite d’une prime par client et par personne physique capable majeure. Vous disposez d’un délai de renonciation de 30 jours calendaires révolus à compter de la date de signature du Bulletin de souscription. Prime versée par ING sur le premier des comptes apparaissant dans la liste ci-après (en cas de pluralité de comptes de nature différente) et sur le plus ancien (en cas de pluralité de comptes de même nature) : Compte Courant ING simple ou joint, Livret d’Epargne Orange simple ou joint. Le client doit détenir l’un de ces comptes au 29/11/2019 pour bénéficier de la prime.

 

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Investir sur les supports en unités de compte comporte un risque de perte en capital, puisque leur valeur peut fluctuer à la hausse comme à la baisse, en fonction notamment de l’évolution des marchés financiers. Quand vous investissez sur des unités de compte, l’assureur s’engage sur leur nombre, mais pas sur leur valeur.