Crypto : qu’est-ce qu’un contrat intelligent (smart contract)

Publié le

Encore un terme récurrent de la crypto space. Si vous vous intéressez à la blockchain ou aux cryptos, vous avez déjà dû croiser son chemin plus d’une fois. Mais il peut y avoir une différence entre être familier avec un terme, un mot ou une expression, et en comprendre pleinement le sens.

 

3 outils pour mieux investir dans les cryptos

Dans cet article nous parlerons des contrats intelligents, les fameux “smart contracts”.Comment ils fonctionnent, pourquoi ils sont nécessaires, et ce que l’avenir nous réserve.

Un smart contract : c’est quoi ?

Il existe de nombreux exemples de grandes entreprises qui utilisent les contrats intelligents (smart contracts) de manière innovante. Avec Augur, vous pouvez accéder à des marchés prédictifs. Avec les NFTs d’artistes, vous pouvez posséder une œuvre d’art numérique unique. Avec Uniswap, vous pouvez accéder à un exchange décentralisé (DEX). Et enfin, mais surtout, vous pouvez créer vos propres tokens innovants.

Grâce à la technologie Blockchain, nous avons maintenant deux types de contrats : les contrats papier et les contrats intelligents. L’un est contrôlé par les gens et l’autre est contrôlé par la blockchain. Le terme « smart contract » vient de l’informaticien et cryptographe Nick Szabo.

Selon Szabo, “de nouvelles institutions et de nouvelles façons de formaliser les relations qui les composent sont désormais rendues possibles par la révolution numérique.
Je qualifie ces nouveaux contrats d’intelligents car ils sont bien plus fonctionnels que leurs ancêtres inanimés sur papier. Ils ne font pas appel à l’intelligence artificielle. Un contrat intelligent est un ensemble de promesses spécifiées sous forme numérique, y compris les protocoles dans lesquels les parties s’exécutent”.

Cela étant dit, c’est à l’époque un jeune de 19 ans dénommé Vitalik Buterin qui a donné vie aux contrats intelligents. En créant Ethereum, il voulait que les gens aient la possibilité de construire et de déployer rapidement des applications décentralisées efficaces et sécurisées.

Voici ce qu’il a écrit dans le livre blanc (white paper) d’Ethereum : “Ethereum y parvient en construisant ce qui est essentiellement l’ultime couche abstraite fondatrice d’une blockchain avec un langage de programmation “Turing-complete” intégré permettant à quiconque d’écrire des contrats intelligents et des applications décentralisées dans lesquelles on peut créer ses propres règles arbitraires pour la propriété, les formats de transaction et les fonctions de transition d’état”.

En résumé, Buterin souhaitait que vous, et tout le monde, ayez des pouvoirs numériques illimités pour créer ce que vous voulez sur la blockchain en utilisant des contrats intelligents.

Smart Contract : comment ça marche ?

Mais comment fonctionnent-ils ?

Un contrat et un contrat intelligent sont similaires en ce sens qu’ils présentent tous deux une liste de règles qu’ils respectent, et si certaines conditions sont remplies, certains événements se produisent.

Si vous essayez d’annuler votre abonnement à Spotify trop tôt et que vous avez signé ou approuvé le contrat, Spotify vous facturera des frais d’annulation ou vous payerez de toute façon jusqu’à la fin de l’échéance parce que vous êtes censé avoir accepté.

Un contrat intelligent agit de la même manière : si certaines conditions sont remplies, le contrat intelligent exécute un code automatiquement.

La meilleure façon d’envisager les contrats intelligents est de les comparer à un distributeur automatique. Avec un distributeur automatique, vous insérez une pièce et vous obtenez votre boisson préférée. Avec un contrat intelligent, disons que vous essayez d’échanger un token contre un autre. Vous soumettez simplement votre commande et les échanges décentralisés (DEX) échangent les tokens pour vous. Aucun intermédiaire n’est nécessaire.

A quoi ressemble un contrat intelligent ?

A du code. De la même façon que le codage d’un coin ou d’un token est juste une longue liste de code. Ce n’est pas plus compliqué que le code utilisé pour faire fonctionner votre tondeuse à gazon intelligente. Cependant, une fois que vous avez écrit votre contrat intelligent, vous devez le déployer sur la blockchain. Votre contrat devient alors public et les gens peuvent interagir avec lui directement.

Donc jusqu’à présent, nous avons appris que les contrats intelligents sont un ensemble de promesses qui s’exécutent automatiquement, quoi qu’il arrive. Mais comment un contrat intelligent obtient-il des informations sur la façon de prendre une décision ? Réponse : en utilisant ce qu’on appelle un “oracle”.

Imaginez que vous soyez dans un magasin qui a refermé ses portes à clé. Il y a des articles à vendre que vous pourriez acheter, mais aucun d’entre eux n’a de prix et ils sont tous cachés dans des boîtes. Le seul moyen de connaître les prix et de savoir quel article se trouve dans chaque boîte est d’utiliser une radio pour appeler votre amie Lennie qui possède un catalogue des prix et la liste des articles contenus dans chaque boîte. Vous l’appelez par radio et elle vous indique alors les articles et les prix de chaque boîte, vous pouvez maintenant prendre une décision sur ce que vous voulez acheter.

Si un contrat intelligent est un cerveau, alors un “oracle” agit comme les yeux et les oreilles du cerveau. Le contrat intelligent ne peut interagir qu’avec les éléments de la blockchain. Mais s’il a besoin d’informations provenant du monde réel, le contrat intelligent utilisera un “oracle”, un peu comme s’il se trouvait dans une pièce fermée et devait communiquer par radio avec Lennie pour obtenir des informations.

Imaginons qu’un contrat intelligent ait besoin de connaître le prix de l’or pour prendre une décision d’achat ou de vente. Alors le contrat intelligent se connectera à un “oracle” et ce dernier fournira le prix de l’or depuis le monde réel. Le contrat intelligent agira alors en conséquence. Les “oracles” sont d’une importance vitale pour le bon fonctionnement d’un contrat intelligent.

Parce que les smart contracts tiennent leurs promesses automatiquement grâce à l’aide des “oracles”, vous disposez aujourd’hui d’un mécanisme plus rapide et moins cher que la version papier du contrat classique.

Exemples de smart contract dans la vie quotidienne

Mais quels sont les principaux cas d’utilisation des contrats intelligents dans le monde réel ? En voici quelques-uns.

Le secteur bancaire, par exemple, économisera du temps et des coûts dans le traitement des prêts et autres transactions. Le secteur médical et des soins de santé accédera en toute sécurité aux données des patients. Les chaînes d’approvisionnement peuvent également utiliser des contrats intelligents pour réduire les produits de contrefaçon. Les marchés immobiliers réduiront le temps et le coût des transactions immobilières. Le secteur de l’énergie réduira le gaspillage, et le secteur des assurances sera en mesure d’accroître la confiance du public en veillant à ce que les entreprises et les clients soient honnêtes dans leurs demandes d’indemnisation, puisque tout sera suivi sur la blockchain.

Comme vous pouvez le constater, l’utilisation des contrats intelligents présente de nombreux avantages.

Les 3 principaux inconvénients des contrats intelligents

Il y a trois défauts principaux à un contrat intelligent. Les “oracles”, la possibilité de modification et la légalité.

En ce qui concerne les oracles, le problème vient du fait qu’on peut leur fournir des informations erronées. Si un acteur mal intentionné avait la possibilité de faire varier le prix d’un actif, l’oracle pourrait ne se souvenir que du prix très élevé, ce qui amène les contrats intelligents à acheter ou à vendre cet actif à des prix très élevés. Cependant, il existe des “oracles”, comme l’oracle Uniswap, qui sont conçus pour être suffisamment robustes et intelligents pour empêcher de telle manipulation.

En ce qui concerne la possibilité de modification, le problème vient qu’une fois qu’un contrat intelligent est téléchargé sur la blockchain, il ne peut pas être mis à niveau ou difficilement.

En ce qui concerne la légalité, un contrat intelligent est difficile à appliquer légalement, principalement parce que tout est automatisé. Les problèmes viennent des imprévus que nous rencontrons tous les jours dans la vraie vie. Si vous combinez des imprévus du monde réel et un mécanisme qui ne peut pas être mis à niveau, vous pouvez rencontrer des problèmes. Fondamentalement, un contrat intelligent ne peut pas penser à tous les scénarios possibles.

Comme nous venons de le constater, les contrats intelligents ont de grandes capacités, mais ils ne sont pas encore parfaits. Ils sont encore en cours de gestation. Le monde devient de plus en plus numérique chaque jour, les intéractions avec des mécanismes de blockchain sont de plus en plus fréquentes, et pour vivre de façon plus sûr et plus efficace nous aurons sûrement besoin de l’aide de technologies comme les contrats intelligents.

Si vous avez aimé cet article alors n’hésitez pas à consulter régulièrement notre rubrique crypto sur Comparateurbanque.com.

Cet article est purement à but informatif. Les informations contenues sur cette page ne sont pas des conseils en investissement. Pour profiter de l'expertise de notre conseiller immatriculé auprès de l'Orias, contactez-le directement sur sa page.

Votre conseiller financier
Par Tony L.

Passionné de cryptos, Tony vous propose régulièrement des articles ou des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit des ses réflexions et de ses investigations. Il vous invite à le suivre en immersion dans l'univers fascinant de la blockchain et des crypto-monnaies.

Les autres établissements de notre comparatif