Assurance cyberharcèlement : à quoi cela sert vraiment ?

Publié le

Rumeurs, revenge porn, menaces, usurpation d’identité, insultes, lynchage, les attaques en tous genres se multiplient avec l’essor des réseaux sociaux. Conscients de ce fléau qui concerne aussi bien les professionnels que les particuliers notamment les jeunes générations, les assureurs s’adaptent et proposent l’assurance cyberharcèlement.  A quoi sert-il concrètement ?

 

Une assurance pour protéger les jeunes générations

L’assurance cyberharcèlement constitue le nouveau domaine d’intérêt des assurances scolaires.

Une protection face à la prolifération des cyberviolences

Loin d’être un phénomène nouveau, le harcèlement scolaire a pris une tout autre dimension avec Internet. Si dans le milieu scolaire les campagnes de sensibilisation se succèdent, les risques sont d’autant plus nombreux avec le phénomène « réseaux sociaux ». Les victimes sont souvent âgées de 15 à 17 ans.

Selon une étude conduite par la Mutuelle assurance de l’éducation, ces dernières années, le soutien psychologique apporté aux victimes d’attaques en tous genres a fortement augmenté. L’Association e-Enfance, de son côté, a noté une forte hausse des cyberviolences sur les réseaux sociaux durant le premier confinement.

Pour protéger ces jeunes générations, les assureurs ont intégré une garantie contre le cyber harcèlement dans leurs offres d’assurance scolaire.

Une assurance qui inclut plusieurs garanties

Avec une assurance qui couvre le cyber harcèlement, le but est d’accompagner l’assuré, de faire cesser efficacement le harcèlement et de venir en aide aux parents. En ce sens, l’assuré bénéficie d’un certain nombre de garanties :

  • L’intervention d’un professionnel spécialisé dans l’e-réputation pour identifier les auteurs des attaques. Cette société peut également analyser, nettoyer ou noyer les informations diffamatoires ou les contenus dégradants.
  • Un soutien ou une aide psychologique apporté par une équipe composée de psychologues cliniciens,
  • Un conseil juridique,
  • Le lancement d’une action en justice.

 

Un produit d’assurance qui s’adresse aux particuliers et aux professionnels

Le harcèlement via Internet ne concerne pas uniquement les jeunes adolescents. Avec la multiplication des usages numériques au quotidien, les risques existent aussi bien pour les professionnels que pour tous les internautes quel que soit leur âge.

Pour se protéger contre les risques de la vie quotidienne

Dans leur vie quotidienne, les internautes tous âges confondus peuvent également faire face à des cas de harcèlements. Les risques peuvent être non seulement liés à l’usage d’Internet mais aussi à celui des réseaux sociaux. Même les achats en ligne peuvent conduire à des attaques en tous genres. En ce sens, l’assurance cyberharcèlement s’adresse aussi aux particuliers.

Outre l’intervention d’une société dont la spécialisation est la e-réputation, l’assurance prend également en charge l’intervention d’un juriste qui peut soit engager une action amiable soit une action en justice.

Une page du site du ministère de l’intérieur permet de savoir exactement que faire en cas de problème, où qu’il se produise. Elle est accessible ici. 

Pour protéger l’image d’une entreprise

Pour se faire connaître, développer son commerce, attirer les clients, fidéliser ceux qui le sont déjà ou encore pour asseoir sa notoriété, une entreprise se doit aujourd’hui d’être présente sur le net. Cependant, ces outils formidables que sont les blogs, les réseaux sociaux, les forums, les avis peuvent très vite nuire à son image. Qu’ils soient vrais ou faux, les mauvais avis, les rumeurs, les commentaires malveillants peuvent avoir un impact considérable sur l’entreprise et ses activités.

Même avec des précautions en béton, aucune entreprise n’est entièrement à l’abri. Conscients de ces nouveaux risques apparus avec l’essor d’Internet, les assureurs ont également adapté leurs produits pour intégrer une garantie en cas d’atteinte à l’e-réputation. Généralement, l’assurance prend en charge :

  • L’identification de l’auteur ou des interlocuteurs concernés tels que l’hébergeur, le directeur de publication, le titulaire du blog ou autres.
  • Elle fait également intervenir un professionnel spécialisé dans le nettoyage ou l’enfouissement des contenus impossibles à supprimer.

Certains acteurs ont constaté que les indépendants avaient du mal à se faire représenter dans ces cas précis. C’est pour cette raison, notamment, que Hello Business propose une assistance juridique.

Ces couvertures qui accompagnent les enfants, les ados, les adultes et même les professionnels sont souvent proposées en option.

Liste des établissements