Crowdfunding en immobilier : état des lieux S1 2020

Le crowdfunding visant à investir dans l'immobilier est épargné par la crise liée au Covid-19. Les résultats sont là pour le prouver.

Malgré la crise sanitaire qui a touché environ 200 pays et territoires, le marché du crowdfunding immobilier continue sa progression. Pourtant, on ne peut pas en dire pareil pour tous les secteurs de l’investissement.

Le crowdfunding immobilier : un secteur particulièrement prospère

Outre la pandémie, la croissance du marché de crowdfunding immobilier marque les six premiers mois de l’année 2020, selon le baromètre du crowdfunding de Fundimmo. En effet, ce dernier ainsi que Hello Crowdfunding, qui est un agrégateur de projet en crowdfunding immobilier, ont publié leurs résultats et affichent une belle croissance.

Les chiffres clés de 2020

Le baromètre, mis à la disposition par Fundimmo permet d’avoir une vue globale du secteur. Les chiffres clés de ce baromètre indiquent l’évolution du marché et surtout les grandes tendances de l’année.

Ces données représentent le résultat d’une étude entreprise auprès de 26 plateformes dispersées dans tout le pays.

Elle donne :

  • Le montant collecté est égal à 184 millions d’euros.
  •  La région francilienne a collecté jusqu’à 89,2 millions d’euros.
  •  La collecte a permis de financer 229 projets.
  •  Le montant des remboursements s’élève à 76,6 millions d’euros, soit 139 projets.
  •  Le rendement annuel s’élève à 9,4% pour un investissement d’une durée de 21 mois. On est des pauvres taux des livrets d’épargne.

Caractéristiques du marché de crowdfunding immobilier

  • Les opérations résidentielles dominent le premier semestre de l’année 2020. En effet, le résidentiel accapare 86% des projets financés par la collecte.
  • Les commerces et les bureaux, quant à eux, ne représentent que 6% et 5% du marché.

 

Les zones régionales constituent les pôles les plus dynamiques du crowdfunding immobilier en France. Les régions les plus dominantes comprennent :

  •  l’Île-de-France (89,2 millions d’euros).
  •  l’Auvergne-Rhône-Alpes (23,4 millions d’euros).
  •  la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (15 millions d’euros).

Elles réunissent jusqu’à 70% des collectes réalisées durant ces six premiers mois de l’année 2020. Ces trois régions concentraient déjà 63,2 % des collectes en 2019.

Le crowdfunding immobilier : un secteur qui ne connaît pas la crise

La crise ne semble pas affecter le marché du crowdfunding immobilier. Et pour cause…

… Ces plateformes de crowdfunding sont de plus en plus actives

Les plateformes sont de plus en plus actives. L’augmentation des montants collectés le prouve :

  • Homunity, par exemple, a collecté pour 33,58 millions d’euros en 2020,
  • contre 2,71 millions d’euros en 2016 à ses débuts.

Des opérations dynamiques malgré les retards de remboursement

Force est de constater que l’augmentation du nombre de projets réalisés s’avère moins importante que celle du montant collecté.

Cela s’explique par le fait que les opérations financées sont d’une plus grande envergure et nécessitent des budgets assez élevés.

  • Chaque projet coûte en moyenne en 2020 803 570 euros,
  • s’il était de 600 933 euros en 2019.

Il convient toutefois de préciser que cette année, le taux de retard de remboursement enregistre une hausse de 3,07% par rapport à l’année dernière. En effet, il atteint 9,48%, alors qu’il n’était que de 7,02% en 2019.

Analyse et conseils

Le crowdfunding immobilier présente un faible taux de risque par rapport à d’autres placements comme les actions en bourse.

Un secteur qui résiste

Il développe une forte capacité à résister à la crise sanitaire qui a ébranlé plusieurs secteurs comme le tourisme et l’industrie automobile.

Ponctuée par une légère hausse des retards de remboursement, la progression du crowdfunding ne cesse de progresser. Par ailleurs, la valeur des projets financés augmente davantage : ce détail révèle la qualité de ce placement accessible à partir de 1000€.

Pour limiter les risques, compte tenu du fait que le montant minimum est réduit, il est intéressant de diversifier les projets.

Un outil fiable

Si vous souhaitez intégrer le marché du crowdfunding immobilier, choisissez une plateforme fiable et professionnelle. Idéalement, optez pour une plateforme en mesure de vous garantir un rendement élevé. Avec Homunity, par exemple, le taux de rendement moyen est de 9,2% contre 9,3 % sur Fundimmo.

La durée d’investissement sur les plateformes de crowdfunding immobilier varie généralement entre 1 et 3 ans. Sur Fundimmo, les rendements annuels varient entre 7 et 12% selon les projets.

 

Liste des établissements