Le plan du gouvernement pour aider les Français cet été

Modifié le - Auteur Par Lucie
Le plan du gouvernement pour aider les Français cet été

L’inflation ne cesse d’accabler la France ainsi que ses habitants. La montée des prix devient insupportable pour les citoyens modestes. Les conséquences sont perceptibles à travers le changement de mode de vie des familles françaises. Un nouveau plan financier est prévu par le gouvernement pour rétablir la stabilité de vie des habitants du pays.

Inflation : une aide financière s’impose

Les besoins de base, devenus un luxe, imposent une prise en charge rapide par les responsables.

Une alimentation correcte, un privilège

La qualité de l’alimentation française actuelle se noie dans la flambée des prix. Si elle a été autrefois accessible à tous, elle ne l’est plus désormais. Certains produits sont devenus hors budget et les citoyens ne peuvent plus se permettre d’en consommer normalement. Cette situation peut engendrer des problèmes de santé chez les plus vulnérables.

La conception du chèque alimentaire a été mise en stand-by par la branche exécutive de la république. La première ministre Élisabeth Borne a néanmoins mentionné qu’une indemnisation est prévue pour les familles en difficulté. Le chef de gouvernement affirme également que le chèque alimentaire sous quelque forme qu’il soit prendra en charge les produits Bio et de qualité. Le 29 juin, Olivia Grégoire annonce qu’une aide sera proposée … On reparle de chèque alimentaire d’un montant de 100 euros pour les ménages modestes et 50 euros pour les enfants. Cette proposition sera soumise au parlement dans un cadre plus global d’une loi pour la sauvegarde du pouvoir d’achat.

« L’or noir » sera-t-il de nouveau hors de prix ?

Le prix du carburant est un des facteurs principaux de la hausse des prix et de l’inflation. Suite à des études financières approfondies, le gouvernement a opté pour la prolongation de la remise sur le carburant. Cette « remise carburant » stationne à 18 centimes jusqu’au mois d’août. La loi de finances rectificative devra, par conséquent, être légèrement adaptée.

A titre informatif, si on prend du recul sur la situation : le coût du carburant est principalement composé de taxes. Il y a entre 50 à 60% du prix qui vient des taxes. pour aider les français acheter leur essence on leur concède une aide financière qu’ils financent eux même à travers les impôts qu’ils payent. Nous sommes de nouveau face à un cercle vicieux.

Le cours du gaz continue son ascension. En effet, les prix de gaz et de l’électricité atteignent des records inattendus, allant jusqu’à 14 milliards d’euros cette année. De plus, à cause du dérèglement climatique, la dépendance énergétique est d’autant plus accentuée cette saison. Pourtant, le coût de gaz reste encore inter-déterminé et inconstant. Pour l’instant, aucune prévision précise sur les montants ne peut encore être prononcée avec certitude.

Quelles sont les dispositions prises par le gouvernement ?

Le gouvernement a en effet pris certaines mesures pour atténuer les effets de l’inflation.

Loi de finances rectificative prévue après les élections législatives

Le pouvoir d’achat étant en baisse constante, une loi de finances rectificative est prévue très prochainement. Ces lois impliquent des mesures financières significatives. L’indexation des retraites en fait partie. Les principales concernées sont les retraites de base. Les retraites complémentaires gérées par des partenaires sociaux ne sont pas pour l’instant prises en compte. Une hausse de 4% sera observée en compensation à l’inflation fulgurante de mai dernier.

Une augmentation est également promue par le gouvernement. Les prestations sociales se verront revaloriser bientôt. Selon les informations véhiculées, aucun taux n’aurait été annoncé par le chef du gouvernement, mardi dernier. Cependant, la revalorisation promet d’être supérieure par rapport à la précédente, estimée à 1,8%. Les minimas de prestation, les indices de référence des loyers et le point d’indice des fonctionnaires bénéficieront également de cette hausse. Les syndicats et les associations réclament d’ores et déjà des augmentations plus prononcées.

Autres initiatives prévues par le gouvernement

La rectification des taux de charges constitue une tentative intéressante, entreprise par l’État pour préserver les finances du pays. Cette mesure non marginalisée touche plusieurs secteurs.

La baisse de la cotisation des travailleurs et le plafond de la prime exceptionnelle sont évidemment à venir. À cela, s’ajoute l’exonération de la redevance audiovisuelle. Il est à noter que des initiatives à l’égard des étudiants sont également envisagées.

Face aux problèmes financiers faisant souffrir l’État français aujourd’hui, le gouvernement tente de trouver des solutions. Il s’agit de comprimer la situation de crise en prenant les éléments les plus essentiels en considération. Le cas actuel oblige les hauts responsables à faire un tri sélectif et calculé pour minimiser les dégâts.

 

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire