Transcash : Tuto malin pour sécuriser ses achats en ligne

Publié le - Auteur Par Lucie
Transcash : Tuto malin pour sécuriser ses achats en ligne

2021 a vu son lot de cyberattaques, et nous ne sommes que mi-mars ! Pour rappel une cyberattaque est un acte malveillant, c’est un acte de piratage sur Internet. A l’heure du digital, que ce soit pour tout ce qui est administratif, ou encore pour les achats, rien ni personne n’est à l’abri, pour preuve même l’Autorité bancaire européenne en a fait les frais récemment. Faisons le tour de le situation avec en cerise sur le gateau une solution simple et accessible à tous pour sécuriser vos achats avec la carte prépayée Transcash.

Comment éviter le vol de vos informations bancaires ?

Le vol de données personnelles n’arrive pas qu’aux autres, les modes opératoires sont nombreux : fuites de données, infiltrations de réseaux, vol et vente de données en masse, vol d’identité et demandes de rançon… Pour faire face à la pandémie une grande partie de la population s’est tournée vers le télétravail, les entreprises sont rapidement passées aux opérations à distance offrant là des aubaines aux pirates. En particulier, avec la fermeture de la plupart des magasins ne laissant que leur site de e-commerce ouverts.

Personne n’est à l’abri, si même Washington s’inquiète, le particulier à son échelle doit être prudent aussi, en commençant par arrêter de laisser son numéro de Carte bancaire enregistré partout en ligne. Il est également possible de se protéger en utilisant un VPN qui cache vos informations personnelles.

Carte sans banque/ carte prépayée : LA bonne pratique

Payer en liquide sur Internet, vous ne pensiez pas ça possible, pourtant c’est le cas. Sorcellerie me direz-vous avec un peu d’humour ? En fait c’est simple comme bonjour grâce aux cartes sans banque. Ces cartes ont l’avantage de ne pas être reliées à des comptes bancaires, et donc de ne pas donner accès à vos comptes aux pirates, notamment si vous enregistrez vos coordonnées bancaires sur différents sites. Prenez 3 minutes pour faire le point sur les sites où vous avez l’habitude de tout faire en deux clics :

  • Achat ou revente de vêtements sur Vinted, Videdressing,
  • Multimédia : Amazon, Cdiscount, Rakuten…
  • Ebay, Rue du commerce, Wish, Aliexpress…
  • Ventes privées, Showroom privée, Brandaley, PrivateSportShop…
  • Deezer, Spotify, Netflix…
  • Uber eats, Deliveroo…
  • Ventes par correspondance : Promod, Camaïeu, Devred, Jack & Jones, Sephora…
  • Pari sportif : Winamax, FDJ, PMU, Betclic…
  • Courses/drive : Auchan, Casino, Carrefour, Chronodrive, Picard, Leclerc…
  • Loisirs : Cultura, Phildar, Decathlon…
  • Travaux pour la maison avec le site ManoMano, Castorama, …
  • Voyages : Last Minute, Voyage Privé, …

Plus la liste est longue plus les risques sont nombreux.

Si vous faites tout en deux clics : sélection du produit et achat, c’est que vous n’avez plus à saisir votre numéro de carte bancaire. Dans ce cas : ATTENTION !!

Une nouvelle routine plus sécurisée

Le fait d’utiliser une carte prépayée comme Transcash vous permettra de ne plus mettre en péril votre compte bancaire principal où votre salaire tombe. Remplacer l’ancien numéro de carte par le nouveau ne vous prendra que quelques minutes et évitera bien de déboires.

 

Les avantages

On pourrait croire que comme tout ce qui est censé être sécurisé l’obtention et l’usage de ces cartes soit compliqué, or il n’en est rien, c’est même plutôt l’inverse. La carte prépayée Transcash est :

  • Immédiatement accessible et fonctionnelle,
  • Sans condition de revenu,
  • Reliée à aucun compte bancaire,
  • Avec paiement sans contact, paiement sur internet et retrait en distributeur comme une carte classique,
  • Sans découvert autorisé, et donc sans frais supplémentaires comme les AGIOS.
  • Idéale pour les achats en ligne, les voyages, les loisirs, les frais pro…

La carte Transcash

D’abord mise sur le marché pour favoriser le transfert d’argent d’une carte à l’autre, elle est aujourd’hui également disponible pour les familles. Elle facilite la gestion de l’argent de poche ou avance de frais pour les ados.

Comment ça fonctionne ?

Pour alimenter la carte ou la recharger il existe plusieurs options :

  • Première solution : convertir ses espèces chez le buraliste, en allant y acheter un coupon pour payer en ligne avec votre carte Mastercard Noire de Transcash. De plus en plus de gens utilisent leur carte bancaire et n’ayant pas pour habitude de retirer ne savent pas quoi faire de leur argent liquide lorsqu’ils en ont (pour ma part ça finit dans ma tirelire). L’achat de coupon dans l’un des 30000 point de ventes donne accès à un code qui se charge sur la carte Transcash. Le chargement de ce code peut se faire sur internet, sur l’application mobile ou encore par téléphone ou SMS.
  • Deuxième option : en faisant des virements bancaires pour l’alimenter.
  • Troisième possibilité : par carte de paiement à partir de l’application ou du site web.

Une fois que la carte est chargée, elle est utilisable immédiatement où que vous le souhaitez comme n’importe quelle carte de paiement. Ces cartes fonctionnent sur tous les sites comme une carte bleue « classiques ».

Les plus de Transcash

  • Sécurisation des achats en ligne grâce au 3D secure : lors d’un achat un code confidentiel unique est envoyé par SMS il ne vous reste plus qu’à confirmer que vous êtes bien le titulaire de la carte utilisée et votre achat est ainsi finalisé en toute sécurité.
  • Aucun risque de découvert en cas de piratage, ou de mauvaise surprise en cas de tentative refoulée par la banque. J’ai déjà vécu l’expérience et je m’en serais bien passé ! Quand le samedi midi juste avant la fermeture de la banque, votre conseiller vous appelle pour vous demander si vous êtes à l’origine de l’achat du billet d’avion à 600€, alors que ce n’est pas le cas, qu’il faut faire opposition sur la carte qui a été piratée. Il est alors impossible de l’utiliser et donc de pouvoir retirer ou effectuer n’importe quel autre paiement en ligne ou en boutique. Vous sentez le vécu ?
  • Transcash propose de verrouiller et déverouiller en un clic sa carte noire et sa carte rouge.

En ces temps compliqué, nul besoin de se rajouter des difficultés supplémentaires, pour éviter les fraudes vous savez quoi faire, et pour les acheteurs compulsifs en ligne (je ne vous jette par la pierre, j’en fais partie) voici plus en détail tout ce qu’il est possible de faire dans ce profil qui vous est dédié.

Cyberattaque : personne n’est à l’abri

Lorsqu’on parle de cyberattaque, les cinéphiles imaginent des attaques qui visent les gouvernements comme dans les films, pour ceux qui ne sont pas très portés informatiques cela reste flou… Personne n’a vraiment idée de la portée de ces attaques, c’est pourquoi il est important de se renseigner sur le sujet.

Panorama des cyberattaques dans le monde en 2020

Afin de se faire une idée de la situation voici une liste non exhaustive et variée d’exemples parlant de cyberattaques menées en 2020 (par ordre chronologique) :

  • Travelex une société de change britannique fondée en 1976 voit ses services être mis hors ligne chez elle et chez les entreprises partenaires à cause d’un malware.
  • Aux États-Unis : une personne a pu remplir des déclarations d’impôts frauduleuses grâce à des informations divulguées par le biais de fuites de données, montant total : 12 millions de dollars.
  • Attaque de Phishing (ou « hameçonnage, technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité »), bilan 2,3 millions de dollars de perdus pour le district scolaire du Texas.
  • Défaillance de sécurité des intergiciels (logiciel servant d’intermédiaire de communication entre plusieurs applications) chez Estée Lauder : 440 millions de dossiers internes exposés.
  • Danemark : 1,26 million de numéros d’identification de contribuables ont été exposés suite à une faille du Portail fiscal du gouvernement.

Et la liste est longue, pourquoi continuer à vous en lister les exemples, et bien parce qu’il ne s’agit pas que de grand groupe ou d’institution, cela peut vous toucher vous aussi plus directement.

  • Virgin Media : 900000 données utilisateurs exposés par le biais d’une base de données marketing ouverte.
  • Pour les amateurs de jeux-vidéos, 160 000 utilisateurs de Nintendo ont été touchés par une campagne de détournement de comptes.
  • Le fournisseur de messagerie électronique italien Email.it n’a pas réussi à protéger les données de 600 000 utilisateurs, conduisant à leur revente sur le dark web.
  • EasyJet : La compagnie aérienne low-cost a révélé une fuite ayant exposé des données appartenant à 9 millions de clients, y compris certains dossiers financiers.

Quand est-il en France ?

Les cyberattaques contre des entreprises et des services publics se sont multipliées ces derniers mois en Maine-et-Loire et ce ne fut pas sans conséquence. Tour à tour victimes d’un virus informatique cryptant leurs données, le Courrier de l’Ouest, la ville d’Angers et la Clinique de l’Anjou ont mis plusieurs semaines à retrouver un fonctionnement normal.

La ville d’Angers

Cela a commencé avec le piratage du compte Twitter du maire, d’abord un message rédigé en langue turque puis une nouvelle photo de profil, une main tatouée…

C’est le système informatique de la ville d’Angers qui a été ciblé, la ville a rapidement conclu qu’il s’agissait d’une attaque de type rançongiciel c’est-à-dire un logiciel rançonneur malveillant qui prend en otage des données personnelles dans l’attente d’un versement de rançon. La ville porté plainte, une enquête a été ouverte.

La clinique de l’Anjou

Une semaine après l’attaque d’Angers ce fut le tour de la clinique d’Anjou, une attaque a paralysé les serveurs informatiques. Fort heureusement aucun patient n’a pâti de cette situation. Aucune demande de rançon n’aurait été formulée.

Les sapeurs-pompiers du Calavados

La semaine dernière ils ont eux aussi été victimes d’une cyberattaque. Seuls les serveurs administratifs sont concernés.

 

La liste est longue et elle permet de voir l’ampleur et la facilité que les pirates ont pour voler les données. Si jamais il est trop tard pour vous n’oubliez pas de :

  • Faire opposition pour bloquer la carte et le compte,
  • Changer les mots de passe,
  • Porter plainte en gendarmerie ou et sur le site officiel Perceval.
Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire