Attention nouvelle arnaque à la carte PCS

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Attention nouvelle arnaque à la carte PCS

D’après les récentes informations publiées par Capital, les coupons PCS ont fait l’objet d’une nouvelle arnaque.  Celle-ci cible les habitants de la ville de Brest.  Etrangement, les victimes répondent toutes au nom de Monique.

Des septuagénaires de Brest se font arnaquer aux coupons PCS

Les victimes sont toutes des femmes nommées Monique, âgées entre 75 et 78 ans, retraitées et vivant dans la ville du Finistère.

 Quatre plaintes en deux jours 

Au début du mois de novembre, le commissariat de Brest a reçu une vague de plaintes concernant des arnaques aux coupons. Les faits sont les mêmes :

  • En seulement deux jours, quatre septuagénaires se sont plaints de la même escroquerie,
  • Trois d’entre elles ont le même prénom : Monique,
  • Les victimes ont toutes été arnaquées aux coupons PCS,
  • Elles se sont faites arnaquer d’une importante somme d’argent. Elles ont en effet perdu entre 640 et 1 750€.

Des techniques parfaitement rodées

Pour duper ses victimes, l’escroc utilise les mêmes techniques :

  • Il commence par les appeler en se faisant passer pour un agent de police,
  • Il leur prévient qu’elles ont été arnaquées et que les auteurs présumés ont déjà été capturés et placés en garde à vue,
  • Cependant, pour les confondre et s’assurer de leur culpabilité, les victimes devaient faire l’achat de coupons PCS. Elles devaient ensuite communiquer les codes à l’appelant,
  • Pour rassurer les victimes, il ajoutait que le montant des coupons leur sera remboursé,
  • Mais les victimes n’ont jamais récupéré l’argent dépensé.

Les fraudes et les arnaques se multiplient

 Même si les entreprises telles que PCS veillent à la sécurité des fonds et des données de ses clients, il n’y a pas non plus de répit chez les escrocs. Ces derniers tentent par tous les moyens de profiter des moindres failles.

N’importe qui peut utiliser les codes des coupons recharge

L’offre de PCS fonctionne de la manière suivante :

  • Il s’agit d’une carte de paiement, prépayée, rechargeable et qui n’est reliée à aucun compte bancaire,
  • Pour la recharger, l’utilisateur a le choix entre la carte bancaire, le virement ou le coupon recharge,
  • Pour acheter les coupons PCS, il suffit de se rendre auprès d’un point de vente partenaire et de payer par carte ou en espèces. La présentation d’une pièce d’identité n’est pas nécessaire,
  • Les coupons ainsi achetés peuvent servir pour créditer n’importe quelle carte PCS puisqu’ils ne sont pas liés exclusivement à celle de l’acheteur,
  • Il suffit pour l’escroc d’avoir les codes inscrits sur le coupon acheté par d’autres utilisateurs pour recharger sa carte en tout anonymat.

Quelques conseils pour éviter les arnaques

L’association UFC-Que Choisir, les forces de l’ordre et l’entreprise CreaCard multiplient déjà les alertes qui s’appuient sur les coupons PCS. Chacune de leur côté, elles donnent des conseils pour les éviter :

  • Les coordonnées bancaires et autres données personnelles ne doivent jamais être communiquées en cas d’appel téléphonique similaire,
  • Les codes inscrits sur les coupons ne devront pas non plus être communiqués à des tiers, à des amis virtuels ou via les réseaux sociaux,
  • Bien souvent, l’arnaqueur se fait passer pour un proche ou un ami coincé à l’étranger. Il peut également proposer des biens ou des services à prix réduits en contrepartie d’un paiement en coupons PCS. Face à de telles situations, il est nécessaire de rester bien vigilant,
  • Pour faire progresser une enquête policière, aucune somme n’est demandée à qui que ce soit.

Devant la prolifération des arnaques de ce genre, les autorités qui contrôlent les fraudes et les services de l’État ont établi un guide de prévention. Le document inclut un certain nombre de conseils supplémentaires pour permettre aux consommateurs et aux entreprises d’accroître leur vigilance.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire