Première déclaration de revenus : comment faire ?

Publié le - Auteur Par Emmanuelle Audibert
Première déclaration de revenus : comment faire ?

Majorité, entrée dans la vie active, faire sa première déclaration de revenus sont des étapes obligatoires dans la vie. Si l’on peut se réjouir des deux premières, ce n’est pas le cas de la troisième, notamment lorsque l’on reçoit son premier salaire et que l’on souhaite faire des économies.

Comment faire sa première déclaration ?

Première chose, pour déclarer ses revenus, il ne faut plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents. Ensuite il est possible de faire sa déclaration soit par papier soit sur par internet. La version en ligne est maintenant très fortement recommandée.

Première connexion à son espace impots.gouv

En règle générale la personne reçoit un courrier ou email de l’administration fiscale avec les informations nécessaires à sa déclaration en ligne. Dans ce cas il lui suffit de créer son espace particulier en ligne avec le numéro fiscal et le numéro d’accès fournis en passant par « votre espace particulier ».

Dans le cas où la personne n’aurait pas reçu ce courrier, pas de panique, elle peut quand même créer son espace en faisant les démarches suivantes :

  • Communiquer son état civil, une adresse postale et la copie d’une pièce justificative d’identité au Centre des Finances Publiques de sa ville, soit en personne au guichet, soit par courrier postal. Dans le cadre d’un courrier, mieux vaut le faire en accusé de réception pour avoir une preuve datée.
  • Une fois l’identité vérifiée, la personne reçoit un email indiquant qu’elle peut se lancer ainsi que la procédure à suivre.

Inutile de préciser qu’il faut bien conserver bien ses identifiants (numéro fiscal et mot de passe), et bien évidemment choisir un mot de passe sécurisé.

Numéro fiscal déjà existant

Il est possible d’avoir déjà ce numéro si on paye la taxe d’habitation, par exemple dans le cadre d’un logement étudiant. Dans ce cas-là deux options :

  • Se connecter sur FranceConnect avec son numéro fiscal ou l’identifiant des différents services en ligne d’administrations publiques tel que AMELI (sécurité sociale).
  • Créer son espace particulier, qui nécessitera une vérification de l’identité. Le déroulement est le même qu’expliqué ci-dessus.

Pour ceux qui ne sont pas en mesure de déclarer en ligne, ils devront déposer une déclaration de revenus papier. Attention toutefois, le délai est plus court que pour la déclaration en ligne.

Rattachement fiscal, frais réels, pensions…

Que ceux qui débutent dans les affres de la déclaration fiscale se rassurent, faire sa déclaration n’est pas forcément synonyme d’être imposable. Dans certains cas (pour ceux qui ne sont plus rattachés au foyer fiscal de leurs parents), cette démarche permet de recevoir une attestation de non-imposition qui leur permettra de prétendre à des aides sociales.

À quel âge peut-on déclarer ?

Par principe une personne est imposable à sa majorité, cependant la loi permet de rattacher un enfant au foyer fiscal de ses parents tant qu’il n’a pas atteint 21 ans (au 1er janvier de l’année imposable), ou lorsqu’il poursuit des études supérieures jusqu’à ses 25 ans.

Attention dans le cadre du rattachement, si à 18 et 19 ans la personne peut être rattachée au foyer de sa famille sans avoir à faire de déclaration en son nom, entre 20 et 25 ans il faudra réaliser une déclaration de revenus à titre personnel. Il s’agit d’une formalité obligatoire même lorsqu’on est non imposable.

Que faut-il déclarer ?

Pour remplir sa déclaration correctement, il faut se munir de ses fiches de salaires dans le cadre d’un emploi saisonnier, ou de sa fiche de paie de décembre N-1 dans le cadre d’un CDI. Il y a dessus les informations nécessaires pour remplir certaines cases (dont les jours de congés pour les frais réels). Il faudra aussi le relevé de la banque pour les livrets réglementés et les livrets bancaires.

Les informations à remplir/vérifier dans la déclaration sont :

  • Les salaires sur l’année, y compris les éventuels jobs étudiants (s’ils dépassent trois fois le SMIC mensuel),
  • Les revenus perçus dans le cadre d’activités non salariées,
  • Les indemnités perçues lors d’un stage ou au cours d’un contrat d’apprentissage.

Les frais réels c’est-à-dire les frais kilométriques, les frais de repas. Dans le cas contraire, une déduction forfaitaire de 10% se fera automatiquement sur les salaires.

  • Les frais spécifiques selon la profession, les vêtements spéciaux,
  • Les déplacements professionnels, frais de transport, de parking…
  • Les frais de formation,
  • Frais de télétravail.

Le cas particulier de la pension pour un enfant majeur

Il peut arriver que les parents aident leurs enfants lorsqu’ils débutent dans la vie et ne sont plus rattachés au foyer fiscal, que ce soit en leur versant ce que le fisc appelle une « pension », qu’elle soit en espèce ou en nature, elle est déductible à hauteur de 6042€.

Dans le cadre d’un enfant majeur ayant vécu chez ses parents en 2021, ses parents peuvent alors déduire sans justificatifs 3592€ (au prorata du nombre de temps sur l’année où l’enfant est resté) au titre du logement et de la nourriture.

Attention tout de même, dans certains cas les deux parties (enfants et parents) doivent déclarer la pension.

Par Emmanuelle Audibert

Rédactrice en école de journalisme à Aix-en-Provence

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire