Déclaration Impôts sur le revenu : ces erreurs que vous devez éviter

Publié le - Auteur Par Danielle B
Déclaration Impôts sur le revenu : ces erreurs que vous devez éviter

Depuis le 7 avril dernier, les contribuables sont conviés à effectuer leur déclaration de revenus. Si le plus souvent, il suffit de procéder à des vérifications du formulaire prérempli, il peut être nécessaire de le compléter dans certains cas.

Par conséquent, les erreurs sont fréquentes d’après le site des impôts. Quelles sont-elles ? Comment faire pour les éviter et les rectifier ?

L’oubli de mentionner l’absence de téléviseur

 Si un contribuable ne dispose d’aucun téléviseur dans ses résidences, principale ou secondaire, il doit s’assurer de le signaler dans sa déclaration de revenus. Pour ne pas être redevable à la Contribution à l’audiovisuel public et payer 138€ à tort, il lui faut cocher la case « ORA ».

Des déclarations incorrectes de la pension alimentaire

Un contribuable qui verse une pension alimentaire doit l’indiquer dans la rubrique « 6/ Charges déductibles » et plus précisément dans l’une des cases 6GU, 6GP, 6EM, 6EL, 6GJ ou 6GI et non pas dans la rubrique 6DD/Déductions.

Si un contribuable ou un membre de son foyer fiscal perçoit une pension alimentaire, il est nécessaire d’en faire la déclaration dans l’une des cases 1DO, 1CO, 1BO ou 1AO.

Le montant des dépenses liées à la garde de jeunes enfants est erroné

Le contribuable bénéficie d’un crédit d’impôt dont le montant est égal à 50% des frais engagés pour faire garder les enfants qui sont à sa charge et qui ont moins de 6 ans. Cependant, il est à noter que :

  • Les frais de nourriture sont à exclure des montants déclarés,
  • Il en est de même pour les aides perçues de la CAF, de l’employeur ou du comité d’entreprise.

Les dons aux associations déclarés incorrectement

Les dons ouvrent droit à une diminution de l’impôt. Le taux de cette réduction varie en fonction de l’organisme bénéficiaire :

  • 66% du montant du versement si le don a été adressé à des associations, des fondations d’utilité publique ou des organismes d’intérêt général. La déclaration doit être réalisée à la ligne 7UF,
  • 75% du versement si le bénéficiaire est un organisme qui aide les personnes en difficulté. Le montant du don est à déclarer à la ligne 7UD.

Le cochage de la case T « parent isolé » oublié

Un parent séparé, divorcé ou célibataire, qui vit seul avec un ou plusieurs enfants et qui supporte en partie ou en totalité leur charge bénéficie en principe d’une majoration du nombre de parts de son quotient familial. Cependant, pour en profiter, il est demandé de cocher la case T « parent isolé » de la déclaration de revenus chaque année.

Les enfants à charge suite à un divorce ou à une séparation déclarés incorrectement

 La déclaration du contribuable dépend de la situation réelle :

  • Si l’enfant est à sa charge exclusive, il lui est nécessaire de renseigner soit la case F soit la case G,
  • Si la résidence de l’enfant est alternée entre les deux parents, ces derniers peuvent se répartir l’avantage du quotient familial attaché à l’enfant. Dans ce cas, il faut renseigner soit la case H soit la case I.

Grâce à un service de correction en ligne, les contribuables ayant déclaré leurs revenus en ligne ont la possibilité de corriger leurs erreurs et leurs oublis. Ceux qui ont fait un dépôt de déclaration papier n’ont d’autres choix que d’en informer le service des impôts par courrier ou de souscrire une toute nouvelle déclaration. Quoi qu’il en soit, les contribuables de bonne foi ont le droit à l’erreur. Par conséquent, ils ont la possibilité de régulariser leur situation sans avoir à payer une pénalité. Cependant, ils doivent s’acquitter de l’impôt supplémentaire qui résulte de la correction et des éventuels intérêts de retard.

 

Par Danielle B

Rédactrice Argent, banque, budget.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire