CanB : Ses frais

CanB : Ses frais

Publié le
Classement des néobanques & Fintechs

Le choix d’une banque dépend, en grande partie, des frais qu’elle applique. Pour CanB, une fintech d’origine française proposant des services bancaires, les tarifs réduits sont un avantage parmi tant d’autres. En effet, l’acteur met également à la disposition de ses utilisateurs de nombreuses fonctionnalités utiles au quotidien. Elle répond aux besoins de tous ceux qui sont à la recherche d’une solution de paiement à la fois efficace et engagée avec ses services utilisables partout dans le monde. Focus !

Focus sur les frais de fonctionnement de la fintech CanB

CanB propose diverses fonctionnalités pratiques tout en appliquant de frais réduits.

Comment utiliser les services de CanB ?

Pour profiter des services de cette Fintech, il faut ouvrir un compte chez eux. Ensuite, deux options s’offrent à l’utilisateur :

  • Fonctionner avec la carte de paiement de l’établissement CanB,
  • ou avec la carte habituelle. Pour ce faire, il faut passer par l’application mobile et agréger l’autre compte courant et la carte rattachée. Il est possible de se connecter à plus de 300 établissements.

Avec ces 300 banques connectables, les services disponibles sont :

  • La possibilité de faire des dons selon les besoins de chaque utilisateur
  • La possibilité de visualiser les historiques des dons, et ce, sans limite de durée
  • La possibilité d’obtenir des reçus fiscaux
  • La possibilité de recevoir des Givebacks auprès des marchands partenaires

 

Les tarifs pratiqués par CanB

Les frais chez l’acteur varient en fonction du choix des utilisateurs en termes de formule sachant qu’il y en a deux :

  • La carte bancaire Impact CanB
  • La carte bancaire habituelle

Les avantages de la CB Impact CanB sont les suivantes :

  • 0,05% des paiements réalisés par les détenteurs sont reversés dans leur Cagnotte de dons. Cette option n’est pas disponible pour la formule « carte bancaire habituelle ».
  • Les utilisateurs reçoivent instantanément les Givebacks venant des commerçants partenaires de CanB. Ceux qui ont choisi la formule « carte bancaire actuelle » doivent patienter 24 à 72h. Il faut, cependant, noter que, dans la plupart des cas, il faut attendre 30 ou 60 jours pour que le Giveback soit validé et, ce après confirmation que le produit n’a pas été retourné.

Pour ce qui est des frais, la plupart des services sont gratuits :

  • La carte Visa CanB est gratuite. Ce moyen de paiement permet de faire des retraits en espèces et réaliser des paiements partout dans le monde
  • La tenue de compte est sans frais
  • Les paiements en devises sont gratuits
  • Les virements en zone euro sont gratuits

Les seuls services payants sont les suivants :

  • Les utilisateurs peuvent faire 3 retraits en distributeur automatique de billets sans frais. Au-delà, chaque acte est facturé 2 €.
  • Les retraits DAB hors zone euro sont facturés 1,95% de la somme retirée avec 1 € de commission fixe.

Les atouts de la fintech

La startup dispose de divers types de financement, ce qui lui permet de proposer des services aussi variés qu’avantageux.

Ses avantages

CanB est avantageuse sur de nombreux plans. Ses tarifs sont attractifs et son système de cashback est très bénéfique pour les utilisateurs. De plus, la fintech est engagée puisqu’elle soutient des œuvres caritatives. En effet, il est possible, pour les utilisateurs, de reverser leurs dons à l’association qu’ils choisissent.

Comment couvre-t-elle ses frais ?

Pour CanB, il existe plusieurs types de revenus ou moyens de financement. Le premier d’entre eux est la Commission Interbancaire de Paiement réservée à l’établissement qui gère la carte. Elle est prélevée à chaque fois que l’utilisateur utilise sa CB. Ce prélèvement est sans surcoût pour le titulaire du moyen de paiement. Le deuxième est celui que les enseignes partenaires proposant du Giveback paient à CanB. Il s’agit des frais de gestion relatifs au dispositif mis en place. Cela permet à la startup de proposer la gratuité de certains services à ses utilisateurs et aux associations.