PayTech : nouvelles technologies des moyens de paiement

Publié le - Auteur Par Audrey R.
PayTech : nouvelles technologies des moyens de paiement

De plus en plus d’usagers utilisent les nouvelles technologies au moment du passage en caisse (paiement sans contact, paiement mobile…). Comment la technologie va-t-elle venir sécuriser davantage les transactions ? Quels seront les moyens de paiement de demain ?

Une sécurisation croissante des moyens de paiement

Avant toute chose, le développement de nouvelles technologies dans le secteur bancaire a pour objectif de toujours plus sécuriser les transactions.

Le paiement sans contact et par téléphone

Le recours au paiement mobile et au sans contact a vocation à se développer dans les années à venir. En effet, il s’agit de moyens de paiements rapides et sécurisés. Avec le Covid-19, beaucoup d’individus se tournent vers ces solutions et continueront probablement à les utiliser une fois que les mesures pour lutter contre la propagation du virus seront assouplies. Le paiement sans contact est toutefois limité à ce jour à des montants inférieurs à 30 € contrairement au mobile qui n’a pas de plafond.

 

La carte de crédit biométrique

Plusieurs banques, telles que le Crédit Agricole ou encore la Société Générale, expérimentent en ce moment même leurs premières cartes de crédit biométriques. Leur objectif est d’élargir leur diffusion durant l’année 2020. La Swiss Corner Bank a également lancé sa première carte bancaire de ce type pour 100 de ses clients. Il s’agit d’une carte Visa sans contact. Le premier paiement doit être effectué à l’aide d’un code PIN. Pour les suivants, seule l’empreinte digitale vient valider la transaction. Une LED, implantée sur la carte, indique si la correspondance biométrique est réussie. Les informations stockées sur la carte sont sécurisées et ne peuvent être utilisées à des fins frauduleuses. 

Les moyens de paiement du futur

Des moyens de paiement pouvant paraître plus futuristes sont déjà proposés. D’autres sont en phase de développement ou de test et pourront être utilisés dans un futur très proche.

 

La reconnaissance vocale

Plusieurs banques ont déjà mis en service des solutions permettant de s’identifier grâce à sa voix. C’est le cas de la Banque Postale qui, un temps, a proposé à ses clients une option payante nommée Talk To Pay. Ainsi, au moment du paiement, l’utilisateur devait prononcer une phrase. Si sa voix était reconnue, un code qui lui permettant de valider la transaction lui était envoyé par SMS. Bien que ce système n’ait pas été retenu par la Banque Postale, de nombreuses banques dans le monde ont décidé d’utiliser la reconnaissance vocale pour valider certaines opérations bancaires courantes. Le but de cette identification est de mettre fin à l’utilisation abusive d’une carte bancaire par un tiers. Ce système peut être perçu comme moins intrusif que la reconnaissance faciale.

La reconnaissance faciale

La Société Générale et sa filiale Boursorama Banque ont d’ores et déjà expérimenté l’ouverture d’un compte grâce à l’envoi d’un selfie. Les géants de la technologie développent et expérimentent en ce moment même des systèmes permettant de régler ses achats grâce à la reconnaissance faciale. Ainsi, plus besoin de smartphone ou de carte bancaire. Deux sociétés chinoises ont déjà développé ce concept et équipent désormais un grand nombre de boutiques avec des écrans permettant de payer par ce procédé. Seul frein au développement de cette pratique, la sécurité et la confidentialité des données personnelles pour éviter toute fraude et prise de risque.

 

Dans un souci de simplification et de sécurisation croissante des échanges, le secteur bancaire est souvent l’un des premiers à adopter de nouveaux process en lien avec les nouvelles technologies. Le recours à la reconnaissance vocale et à la reconnaissance faciale a donc vocation à se développer dans un futur très proche.

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire