ING Banque : les nouveautés à venir

Publié le - Auteur Par Audrey R.
ING Banque : les nouveautés à venir

La crise du Coronavirus a impacté de nombreux établissements bancaires. Il y a eu des réactions diverses : des licenciements, des fermetures d’établissements, des recentrages d’activité, des modifications de politique tarifaire …Chez ING, la banque en ligne a décidé présenter sa nouvelle politique tarifaire qui sera appliquée à compter du 1er septembre 2020 ? Quelles sont les principales modifications ? Que faut-il en retenir ?

ING septembre 2020 : les principales augmentations

Le doublement des frais de tenue de compte

Le premier changement conséquent de cette nouvelle plaquette tarifaire est l’augmentation conséquente des frais de tenue de compte pour l’offre Intégrale. À partir du 1er septembre, ceux-ci passeront de 5 € par mois à 10 € par mois, ce qui représente ni plu ni moins une augmentation de 200 %. Toutefois, ces frais ne sont appliqués qu’en cas de non respect des conditions d’usage à savoir le versement d’au minimum 1 200 € par mois sur le compte courant.

Si cette condition est respectée, l’ouverture et l’utilisation de l’offre Intégrale sont gratuites.

Ce point est donc à tempérer. Pour résumer :

  • La banque en ligne ING reste sans frais de tenue de compte avec son offre Essentielle ouverte à tous.
  • L’offre Intégrale avec la Carte Gold Mastercard reste gratuite si le client peut verser au moins tous les mois 1200€ sur le compte.

 

Les autres augmentations

Le doublement des frais de l’offre Intégrale ne représente pas la seule augmentation appliquée par la Banque ING à partir du 1er septembre prochain :

  • Demande de chéquier : ING Banque offre à ses clients 3 chéquiers par an. Au-delà, chaque chéquier sera facturé 5 €. Rares sont les clients qui en utilisent plus de 3 par an.
  • Changement du plafond de paiement (de retrait, d’achat ou d’autorisation de découvert) : A partir de septembre, lorsque le client ne souhaite pas effectuer des modifications via l’application mobile, mais en contactant par téléphone un conseiller, il devra payer 35€ par action réalisé par le conseiller. Il s’agit ici de pousser les clients à effectuer un maximum d’opérations en ligne, sans aide d’un conseiller bancaire.
  • Demande d’un relevé de compte papier : la banque facturera désormais chaque relevé 1,50 €.
  • Augmentation des frais de transfert et de courtage : ING augmente les frais de transfert des PEA et des frais de courtage sur les contrats placés en Euronext notamment.

Pour résumer ici, on dira que ING pousse ses clients à se tourner vers la solution 100% digitale et revalorise le temps humain. L’encaissement de chèque, l’envoi d’un relevé de compte en version papier et le fait de passer par un conseiller pour réaliser une opération nécessite une action humaine.

ING diminue les frais de paiement à l’étranger

Outre ces augmentations, ING Banque a décidé de diminuer les frais de paiements effectués à l’étranger.

La politique tarifaire pour les paiements à l’étranger

De plus en plus de banques permettent à leurs clients d’effectuer des paiements et des retraits à l’étranger en devise étrangère, en dehors de la zone euro ou sur un site internet domicilié en dehors de cette même zone, gratuitement.

Jusqu’à présent, ce n’était pas le cas d’ING qui appliquait à l’ensemble de ses usagers les frais suivants :

  •  2 % par opération avec un minimum de 0,50 cent.
  • A ce taux s’ajoutent les frais de change du réseau Mastercard.

 ING était donc en retard par rapport à ses concurrents. 

 

À partir du 1er septembre 2020

Dès la rentrée, ING a décide de ne plus faire payer de frais sur les retraits et paiements à l’étranger pour les client de l’offre Intégrale. Ils seront tout de même toujours appliqués à l’offre Essentielle. Mais pourquoi ce changement ?

En supprimant les frais de paiement à l’étranger, ING Banque souhaite s’aligner aux offres de ses concurrents. Même si peu d’usagers effectuent régulièrement ce genre d’opérations, l’application ou non de ces frais permet aux banques de se démarquer les unes des autres. En effet, de plus en plus de services et d’opérations du quotidien sont proposés gratuitement :

  • que ce soit les frais d’ouverture ou de tenue de compte,
  • la mise à disposition d’une carte bancaire…

Pour choisir la banque dans laquelle ils domicilient leur compte, les clients s’attachent désormais à des frais considérés auparavant comme annexes pour des services qu’ils n’utilisent pas ou peu.

 

ING a fait le choix de modifier ses tarifs en privilégiant la gratuité des paiements et retraits effectués à l’étranger. La banque en ligne marque ainsi sa volonté de se positionner parmi l’une des moins chères du marché à l’instar de Boursorama, Hello bank! ou Fortuneo. L’argument des frais à l’étranger est également « le terrain de jeu » des néobanques. N26, Revolut, Max … sont toutes sans frais à l’étranger. Il reste maintenant pour ces nouveaux entrants (N26, Revolut et Transferwise) l’argument du paiement en devises étrangères. 

Au final ces modifications sont dans l’ensemble positives.

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire