L’assurance automobile est-elle devenue un luxe ?

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
L’assurance automobile est-elle devenue un luxe ?

L’assurance automobile est-elle devenue un luxe ?

Le rapport du Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO) de dommages révèle que 31000 conducteurs ont causés des accidents en 2018 alors qu’ils n’étaient pas assurés. Ce chiffre n’a jamais été vu et est alarmant car l’assurance automobile est obligatoire. Ce n’est pas un luxe. Mais pourquoi tant de personnes prennent-elles ce risque, combien sont-elles au réel et qui sont-elles? Voici des solutions qui peuvent vous aider à sortir de ce piège qui peut vous coûter très cher.

L’assurance auto est obligatoire et pourtant …

La sécurité routière estimait en 2017 que près de 700 000 français roulaient sans assurance automobile. Ce chiffre a l’époque était en augmentation de 30%. Depuis ces deux dernières années le chiffre a dû encore plus augmenter. Nous devons être proche du million.

Pourquoi tant de personnes prennent-elles ce risque ?

Nos avons relevé trois principales raisons :

  • La baisse du pouvoir d’achat des français. En effet, les frais augmentent, tout augmentent ainsi que le chômage mais les salaires ne suivent pas forcément. Certains français doivent faire des arbitrages dans leur budget et il faut croire que près de 1 million d’entre eux pensent que l’assurance auto peut-être supprimée.

 

Changez d’assurance automobile

 

  • L’augmentation des procès verbaux (PV), radars et de la répression routière. Les personnes qui perdent le permis roulent parfois sans permis, ni assurance.
  • Ceux qui se font radier des assurances auto faute d’accidents à répétition ou de problèmes rencontrés avec l’assureur.

Ces dernières années, le nombre d’accidents de la route est en baisse. Et malheureusement, pour continuer à augmenter leurs bénéfices les assureurs augmentent les cotisations.

Quels sont les profils de ces personnes ?

Les profils des personnes roulant sans assurance sont variés. Mais des tendances se dégagent.

  • Ceux que l’on considère comme des « primo-accédants » à l’assurance, soit des français qui ne prennent jamais d’assurance.
  • Les jeunes conducteurs, car leurs cotisations sont souvent bien plus chères que celles des autres. Les 18-34 ans représentent un tiers de ceux qui roulent sans permis. Direct Assurance a justement lancé une offre dédiée aux jeunes. Cette offre est l’une des plus attractives à ce jour. Plus d’informations sur la page dédiée à notre analyse de l’offre Direct Assurance.
  • Ceux qui ont perdus le permis et qui roulent … sans rien : ni permis ni assurance.

Quels sont les risques encourus?

Le saviez-vous ?
Une personne qui ne s’assure pas et cause un accident bénéficiera quand même d’une aide pour la victime. Les assureurs cotisent tous à un fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO). Ce fonds est là pour dédommager les victimes à la place de la personne qui causera l’accident et ne pourra régler ses dettes. Par conséquent, plus il y a d’accidents causés par des non assurés, plus la prime que les assureurs versent à ce fonds augmente et par effet de domino le « bon français » qui paye son assurance aura encore une cotisation en hausse. Je crois que vous connaissez la fameuse phrase : « c’est toujours le même qui paye ».

Si vous roulez sans assurer votre véhicule, vous encourez deux risques principaux.

Risques judiciaires:

  • Ne pas assurer son auto est un délit puni par la loi d’une amande de 3750€.
  • Cela peut aussi entrainer la suspension ou annulation du permis de conduire,
  • Assorti de l’interdiction de repasser votre permis,
  • Sans parler de la confiscation de votre véhicule.
  • En cas de réitération, la peine encourue augmente à 7500€.

Risques financiers:

  • Les victimes sont indemnisées par le fonds de garantie des assurances obligatoires.
  • Mais le responsable de l’accident ne sera pas indemnisé ni pour les dégâts matériels causés à son véhicule, ni pour ses blessures.
  • En plus, il devra rembourser la somme au FGAO dans son intégralité et cette dette est transmissible aux générations suivantes.

Parallèlement, rouler sans permis est passible d’un an d’emprisonnement et d’une amande de 15 000€. Le véhicule est immobilisé et placé à la fourrière.

Comment changer facilement d’assurance automobile ?

En 2014, la loi Hamon a permis aux français de changer plus facilement d’assurance. En effet, cette loi autorise à changer d’assureur habitation et automobile à tout moment de l’année. Avant, l’assuré devait attendre la date anniversaire et il était si facile de l’oublier. Certains oublient l’anniversaire de leur enfants ou moitié, alors l’anniversaire de l’assurance, n’en parlons pas ! Cette loi a permis de favoriser la concurrence dans le secteur des assurances.

Changer d’assurance auto devient donc un jeu d’enfant.

  • Déterminez vos attentes et la couverture souhaitée : tous risques, au tiers, ….
  • Regardez les offres des concurrents et munissez-vous de la carte grise et des informations complètes sur le véhicule pour établir des devis.
    Pour les devis, vous pouvez utiliser des comparateurs, consulter directement les nouvelles offres sympas comme celle de Boursorama avec Carapass. Boursorama a repris la proposition du « You pay as you drive » : vous payez ce que vous consommez = moins vous roulez moins vous payez. Soit allez directement vers Direct Assurance qui annonce des économies allant jusqu’à 235€/an par rapport à votre ancienne assurance.
  • Faites votre choix après avoir fait jouer la concurrence.
  • Le nouvel organisme prend toutes les démarches à sa charge. Vous n’avez rien à faire.

Bonne route et bon choix pour votre assurance.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.