Pourquoi faire appel à un conseiller financier ?

Pourquoi faire appel à un conseiller financier ?

Publié le
Mon bilan social et patrimonial gratuit

Quelle que soit sa connaissance du marché de la finance, des lois fiscales et des stratégies d’investissement, faire appel à un conseiller financier pour nous accompagner dans la réalisation de nos objectifs peut s’avérer judicieux. Quel est le rôle d’un conseiller financier ? Comment le choisir ? En deux mots, pourquoi faire appel à un expert de la finance ?

Un conseiller financier, pour quoi faire ?

Le rôle et les missions d’un conseiller financier

Les conseillers financiers exercent généralement au sein d’établissements financiers comme les banques ou les sociétés de gestion du patrimoine. Leur rôle est de faire bénéficier leurs clients de leur connaissance des marchés financiers et de les conseiller sur les placements ou opérations à effectuer. L’objectif est de leur permettre d’obtenir une rentabilité maximale tout en prenant un minimum de risques. Pour cela, le professionnel analyse le patrimoine de ses clients, leur santé financière afin de définir la stratégie adaptée à leurs moyens et à leurs projets. En faisant appel à un conseiller financier, on s’offre les moyens d’appliquer une meilleure stratégie de gestion de son patrimoine en optimisant le rendement et la fiscalité appliqués au capital placé.

Comment choisir son conseiller financier ?

Il existe un statut qui réglemente cette profession, celui de Conseiller en Investissements Financiers (CIF). Faire appel à un expert ayant obtenu cette certification assure aux particuliers d’avoir à faire à un professionnel ayant justifié :

  • de conditions d’âge ;
  • de conditions d’honorabilité ;
  • de compétences professionnelles ;
  • d’une assurance couvrant les conséquences pécuniaires de sa responsabilité civile professionnelle en cas de manquement à ses obligations en tant que conseiller financier ;
  • de son adhésion à une association professionnelle agréée par l’AMF, l’Autorité des Marchés Financiers ;
  • d’une immatriculation à l’ORIAS, l’Organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, banque et finance ;
  • ne pas recevoir de fonds sans rapport avec son activité.

Le statut de conseiller en investissements financiers est attribué par les services de l’AMF aux personnes qui exercent de façon habituelle :

  • des activités de conseil portant sur l’investissement ;
  • la fourniture de service d’investissements ;
  • la réalisation d’opérations sur biens divers.

Finance : ce qu’il faut savoir pour investir

Investir en fonction de ses besoins et de ses projets

Pour investir au mieux, il est important de définir ses objectifs en amont. Il peut s’agir :

  • de se constituer une première épargne au moment où l’on débute sa vie professionnelle : le conseiller financier aura alors la mission d’éviter à son client de faire des erreurs liées à sa méconnaissance des marchés et des produits ;
  • de préparer sa retraite : un professionnel orientera la réflexion du particulier afin de l’aider à établir une stratégie sur le long terme (par exemple, combien estime-t-il avoir besoin pour vivre à la retraite ?) ;
  • de se construire un patrimoine : il s’agit ici de déterminer quels sont les investissements adaptés aux aspirations du client ;
  • d’optimiser sa fiscalité : la fiscalité étant un domaine extrêmement obscur pour la majeure partie de la population, bénéficier des conseils d’un CIF peut véritablement faire la différence ;
  • etc.

Ce qu’un conseiller financier ne peut pas faire pour vous

Comme son nom l’indique, un conseiller financier conseille ses clients. Son rôle se limite donc à l’analyse de la situation de ses clients et à la recommandation d’investissements adaptés. À charge ensuite aux clients de s’orienter vers les professionnels qui se chargeront de la mise en œuvre de ses conseils : notaire, avocat, gestionnaire de portefeuille, etc. Mais le Conseiller en Investissements Financiers peut tout de même effectuer un suivi auprès de ses clients afin de s’assurer de la bonne mise en œuvre de ses recommandations. Il peut également aiguiller ses clients afin d’effectuer les ajustements nécessaires à la prise en compte des changements de vie de ses clients (mariage, naissance, divorce, augmentation de ses revenus suite à la prise de nouvelles responsabilités professionnelles, projets, etc.).

Faire appel à un conseiller financier, d’autant plus s’il a le statut de CIF, peut faire une réelle différence. En effet, cela permet de bénéficier des conditions optimales pour gérer son patrimoine, ses finances et s’assurer d’optimiser la gestion de son capital tout au long de sa vie.

Voir également sur le site