Monero (XMR) améliore les fonctionnalités de sécurité et de confidentialité de son réseau

Publié le - Auteur Par Tony L.
Monero (XMR) améliore les fonctionnalités de sécurité et de confidentialité de son réseau

Monero vient d’exécuter un « hard fork » pour être encore plus sûre et privée, cela malgré l’attaque des gouvernements ces derniers jours contre les outils d’anonymat. Il semble que le secteur crypto continue sa feuille de route comme si de rien n’était.

SI vous souhaitez en savoir plus sur les menaces gouvernementales qui planent sur le secteur, lisez notre article sur Tornado Cash à ce propos.

Monero hard fork sur son réseau

Monero, l’un des protocoles de confidentialité les plus importants de l’écosystème crypto, a exécuté une mise à jour de son protocole le 13 août dernier pour améliorer plusieurs fonctionnalités de confidentialité et de sécurité offertes par le réseau.

Le « hard fork » a été exécuté avec succès sur le bloc 2,688,888 grâce à un effort collectif de plus de 70 développeurs, près de 4 mois après son annonce.

Qu’est-ce que Monéro ?

Monero a été l’une des premières crypto-monnaies de confidentialité (privacy coins) au monde. Cette crypto-monnaie unique a été la pionnière dans plusieurs technologies. Aujourd’hui la confidentialité est plus importante que jamais. Par conséquent, Monero est également l’une des crypto-monnaies les plus populaires de la planète.
Monero est la réponse du marché crypto au manque de confidentialité de Bitcoin. Pendant longtemps, les gens ont cru que les transactions Bitcoin étaient anonymes. De nos jours, la plupart des gens comprennent que ce n’est pas le cas. En réalité, il existe une pléthore d’outils et de services que l’on peut utiliser pour démasquer la personne derrière des transactions en Bitcoin.

Monero adopte une approche différente du marché. Cette crypto fait de la vie privée sa principale composante. Cette stratégie continue de faire d’elle la meilleure crypto-monnaie pour quiconque cherche à préserver sa vie privée au sein du secteur des cryptos. En fait, les protocoles d’anonymisation implémentés dans Monero sont si efficaces que les gens les utilisent souvent également pour aider à masquer leur propriété d’autres crypto-monnaies.

Monero utilise des fonctions cryptographiques avancées pour s’assurer que personne ne peut vous lier à une transaction émise en Monero. Fait intéressant, cette technologie permet à la blockchain Monero d’envoyer et de recevoir des transactions sans en révéler les données. Pour rappel la blockchain Monero est également soumise à une surveillance en temps réel similaire à Bitcoin via des explorateurs de blocs.

Une crypto sans limite de mining

XMR est le token natif du réseau Monero. Monero est une des rares crypto-monnaies parmi les principales qui n’a pas d’offre fixe. Cela signifie que, contrairement à Bitcoin, qui garantit que seulement 21 millions de Bitcoins seront créés, Monero est programmé pour créer en permanence de nouveaux XMR. Selon les règles du protocole Monero, les récompenses pour les nouveaux blocs minés ne tomberont jamais à zéro.

Monero devient plus fort avec des améliorations étendues du protocole.

Ring Signature : un atout majeur

Le « hard fork » a apporté plusieurs correctifs au mécanisme interne de multi-signatures pour faciliter l’échange d’informations telles que les ensembles de clés et la synchronisation des données entre les portefeuilles, comme expliqué sur leur site Web.

Le concept de « Multisig” utilisé ici signifie qu’une transaction nécessite plusieurs signatures avant de pouvoir être soumise au réseau Monero et exécutée. Au lieu d’un portefeuille Monero créant, signant et soumettant des transactions tout seul, il y aura tout un groupe de portefeuilles collaborant entre eux pour effectuer des transactions.

De plus, le nombre de cosignataires requis pour approuver les signatures en anneau (ring signatures) est passé de 11 à 16. Les signatures en anneau garantissent qu’il est impossible de retracer l’origine des transactions sur le réseau. Une caractéristique qui a fait de Monero la crypto-monnaie la plus populaire parmi les passionnés de confidentialité.

Le montant des transactions caché

En termes de sécurité, l’algorithme “bulletproof” (pare-balles) a été mis à niveau vers “bulletproof+”, un algorithme de preuve à connaissance nulle (zero-knowledge proof algorithm) mis en place en 2018 pour renforcer la confidentialité du réseau. Ce dernier masque les montants exacts des transactions et en ne montrant que l’origine et la destination des transactions.

Synchronisation améliorée

Une autre amélioration significative apportée par la nouvelle mise à jour était le « View tags« , une nouvelle option qui permet d’accélérer la synchronisation du portefeuille de 30% à 40%. Ceci est essentiel pour augmenter les performances globales de l’ensemble de l’écosystème construit autour de Monero (XMR).

Monero reste focus sur la confidentialité et la sécurité.

Ce « hard fork » marque un grand changement par rapport au modèle de sécurité de base du Bitcoin en offrant une incentive permanente aux mineurs qui s’appuie sur des « frais raisonnables » pour garantir la sécurité et l’intraçabilité du réseau.

Des mises à jour récurrentes et fréquentes

Il s’agit déjà de la quinzième mise à jour de Monero et ça ne sera probablement pas la dernière. La plate-forme est en mesure de rester privée en raison de sa capacité à mettre à jour sa technologie continuellement. Fait intéressant, le logiciel Monero est mis à jour tous les six mois. De cette manière, les développeurs peuvent introduire des avancées cryptographiques. D’autres améliorations en termes de confidentialité et de sécurité du réseau pourraient donc arriver rapidement.

L’action de Monero s’inscrit dans un contexte où d’autres protocoles et développeurs axés sur la confidentialité sont poursuivis par les gouvernements.

Retour sur l’affaire Tornado Cash

Pas plus tard que la semaine dernière, un développeur de Tornado Cash a été arrêté à Amsterdam pour sa participation au projet décentralisé utilisé par des criminels pour blanchir de l’argent. Tornado Cash est un contrat intelligent qui mélange les transactions des utilisateurs qui lui envoient leurs coins. Tornado Cash s’était pourtant conformé aux régulateurs américains et avait interdit certains des portefeuilles sanctionnés par l’OFAC (Office of Foreign Assets Control) à un moment donné.

Le maintien de la confidentialité autour des transactions financières est essentiel pour préserver notre liberté, cependant, cela ne devrait pas se faire au prix d’une non-conformité.

Dans l’univers crypto les outils de confidentialité sont devenus une arme à double tranchant pour les utilisateurs. De nombreux criminels abusent de ces protocoles pour blanchir de l’argent ; cependant, la plupart des utilisateurs ne souhaitent profiter de l’anonymat que pour préserver leur droit à transférer leur argent de manière privée.

Par Tony L.

Passionné de cryptos, Tony vous propose régulièrement des articles ou des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit des ses réflexions et de ses investigations. Il vous invite à le suivre en immersion dans l'univers fascinant de la blockchain et des crypto-monnaies.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire