Les télécoms partent en quête de la banque, exemple belge

Publié le - Auteur Par Hélène N.
Les télécoms partent en quête de la banque, exemple belge

Force est de constater que ces dernières années, de plus en plus d’entreprises de télécommunication ont décidé d’élargir leurs activités dans le domaine bancaire. Et vice versa ! Belfius, banque de référence en Belgique, et Proximus, leader belge de la télécommunication, ont suivi la tendance. Ensemble, ils se lancent dans une coopération innovante en créant leur néobanque digitale destinée à tous.

Partenariat vaste et exceptionnel : Belfius et Proximus présenteront d’ici peu leur néobanque

Une nouvelle néobanque exclusivement digitale sera disponible durant l’été 2021 sur le marché bancaire belge.

Deux entités différentes avec la même ambition

Avec la même ambition et la même vision, deux entités géantes mettront au point une néobanque atypique belge, sous le nom de Banx.

Voici une collaboration qui décuple les atouts de chacun et représente une première mondiale dans ce secteur. Les intervenants ont tous deux leur notoriété dans leur domaine :

  • Belfius, une banque détenue à 100% par l’État
  • en accord avec Proximus, opérateur leader des télécommunications ayant comme actionnaire majoritaire l’État belge.

Il n’y a pas de fusion, mais l’initiative a rendu possible une parfaite collaboration à juste titre des deux entreprises. Cette coopération serait même du jamais vu dans le monde des affaires. Ensemble, les deux promoteurs de la néobanque participeront au développement durable de la société belge.

Beaucoup y voit une alternative de taille aux GAFAM qui se font de plus en plus présents dans l’univers bancaire.

L’application mobile de Belfius a déjà obtenu la meilleure note venant des experts du sujet. Près de 1,5 million de clients l’utilisent quotidiennement. La néobanque sera-t-elle accueillie de la même manière ? En tout cas, les deux entreprises espèrent un résultat plus que satisfaisant.

Digitalisation d’un autre niveau

Le partenariat entre les deux entités engendra dans un écosystème disruptif une néobanque digitale.

Belfius va développer une néobanque digitale que Proximus intégrera. Et Proximus donnera accès aux clients de la néobanque ses produits. Son vaste réseau servira à garantir la digitalisation de la néobanque. Les offres de l’opérateur seront associées au profil bancaire du client. Des avantages les accompagneront. Ces offres télécom seront présentées au public au plus tard le mois d’avril de cette année. Les produits bancaires sortiront vers le deuxième quadrimestre de 2021.

L’offre de Belfius et de Proximus est totalement innovante, car elle offrira l’avantage d’utiliser une néobanque digitalisée et d’accéder à des offres télécom intéressantes.

D’un point de vu français cela ressemble à notre Orange Bank.

 

Une société d’envergure internationale : la néobanque se veut être le meilleur

La néobanque Banx de Belfius & Proximus fera le grand pas pour satisfaire le grand public.

Adieu l’argent liquide

L’offre bancaire ravira les clients de Proximus. Avec une banque 100 % digitale et « mobile first », ils bénéficieront d’une expérience inégalable.

L’existence de ce genre de banque soutient le basculement du monde vers une société sans argent liquide. Ce qui a ses avantages mais aussi ses limites et risques. Et les deux entreprises soulignent encore ces faits. Sans coronavirus, le processus de changement aurait pris plusieurs années.

Marc Raisière, le dirigeant de Belfius, a soutenu l’idée de la nécessité d’adopter le digital. Et cela, Belfius va l’initier en Belgique avec Proximus.

Les clients en priorité

En tant qu’acteurs locaux, les deux entreprises veulent le meilleur pour leurs clients et leurs abonnées.

La création de cette néobanque permettra aux deux entreprises de concurrencer les Gafa (Google, Amazon, Facebook et Apple), aujourd’hui icônes du numérique, sur le territoire belge et partout ailleurs dans le monde. Ainsi, Proximus assure la transparence sur le traitement des données des clients. Avec leur notoriété stratégique, Proximus et Belfius sauront rassurer ses clients. De plus, ils espèreront en attirer davantage.

Et pendant ce temps en France …

Dans l’Hexagone, Orange Bank est déjà un bel exemple de réussite similaire. En effet, l’offre de Orange ne cesse de se développer et de s’améliorer. La telco-banque française avance surement ses pions.

SFR, quant à lui, y songe depuis 2017. Mais même si un lancement a été prévu pour l’année 2019, leur néobanque n’a pas encore vu le jour jusqu’à aujourd’hui. Les choses vont peut-être s’accélérer ?

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire