Pourrions-nous utiliser la Blockchain pour voter ?

Publié le

Nous utilisons des bulletins papier depuis la naissance de Jésus.

2000 ans plus tard les choses n’ont pas vraiment changé. Et si nous trouvions un moyen plus rapide, plus facile et plus transparent pour voter ? Et si nous votions en utilisant la blockchain ? Aujourd’hui nous explorons les avantages et les inconvénients du vote via la blockchain et en examinons quelques essais dans le monde réel.

 

Si vous aimez la Blockchain, vous aimez aussi Bitcoin peut-être ? 3 outils pour en acheter :

Pourrions-nous utiliser le vote blockchain pour les élections nationales ?

Le vote est considéré comme un devoir civique pour les personnes qui vivent dans des sociétés démocratiques et est souvent considéré comme la pierre angulaire de la démocratie. Les citoyens de la Grèce antique ont été parmi les premiers à élire leurs dirigeants par un vote. Mais plutôt que d’utiliser des bulletins papier comme nous le faisons, chaque citoyen plaçait un caillou dans une urne qui représentait la personne qu’il pensait devoir diriger.

Blockchain : un nouveau mode de vote

Alors comment un système de vote basé sur la blockchain fonctionnerait-il aujourd’hui ? Jusqu’à présent, aucune élection nationale n’a été organisée à l’aide d’un système de vote blockchain, nous ne pouvons donc que deviner comment cela pourrait fonctionner.

Imaginons que nous soyons transportés 10 ans dans le futur jusqu’aux élections présidentielles de l’année 2032. Le gouvernement a développé un système de vote basé sur la blockchain qui permet à tous les citoyens de voter à n’importe quelle élection, des votes des municipales jusqu’aux élections nationales à partir d’une application qui fonctionne sur tous les smartphones.

Marche à suivre pour voter sur la Blockchain

Vous vous connectez donc à l’application et demandez un bulletin numérique. L’application vous demande ensuite une pièce d’identité pour vérifier que vous avez le droit de voter, comme un permis de conduire ou un passeport, ainsi qu’une courte vidéo de vous disant une séquence de mots aléatoire pour prouver que vous êtes bien qui vous dites être. Quelqu’un à l’autre bout du fil vérifie alors votre identité et votre vidéo et certifie que vous êtes exactement la même personne que vous prétendez être.

Maintenant que votre identité est confirmée vous pouvez simplement choisir le candidat pour lequel vous voulez réellement voter, et votre vote est ensuite inscrit dans la blockchain. Plus tard, très important et très innovant par rapport à la situation actuelle, vous recevez un accusé de réception de votre vote directement sur votre téléphone, ce qui vous permet de vérifier que votre décision a été correctement enregistrée sur la blockchain.

Et une fois que le vote de chacun est comptabilisé, le décompte final est disponible immédiatement et les bulletins numériques peuvent être audités simultanément par les agences et régulateurs compétents. Évidemment, il s’agit d’un exemple vraiment simplifié et purement hypothétique, mais cela devrait vous donner une idée de ce à quoi pourrait ressembler un système de vote blockchain.

En théorie, un système de vote basé sur la blockchain pourrait fonctionner exactement de la même manière pour :

  • les référendums,
  • les sondages d’opinion
  • et les élections nationales.

Mise en application concrète du vote Blockchain

Parlons de quelques cas d’utilisation réels du vote blockchain. De nombreuses sociétés de vote blockchain ont émergé du secteur commercial au cours des dernières années.

Des investissements lourds

En fait, selon les données de PitchBook, 420 000 000 $ ont été investis dans 27 startup technologiques électorales depuis 2016 aux USA. Jetons un coup d’œil à trois d’entre elles.

Des essais auprès des militaires avec Voatz

Le numéro un est Voatz, Virginie-Occidentale. Lors des élections de mi-mandat de 2018, l’État de Virginie-Occidentale a enregistré avec succès 144 votes de militaires stationnés à l’étranger dans 24 pays. Les troupes ont pu participer à l’élection à partir de leurs téléphones portables à l’aide d’une application développée par une société appelée Voatz.

Pour voter à l’aide de l’application, chaque militaire devait saisir son numéro de téléphone, une sorte de pièce d’identité et un selfie, qui était comparé à sa pièce d’identité et à une empreinte digitale. Une fois leur pièce d’identité approuvée, ils ont ensuite reçu un jeton sécurisé qui leur a permis de voter. Voatz a reçu de nombreuses réactions positives de la part des électeurs étrangers une fois le vote terminé. Lorsqu’on leur a demandé leurs commentaires, les électeurs militaires ont déclaré que le processus d’inscription et de vérification d’identité était facile, et que le vote global via une application basée sur la blockchain avait rendu l’ensemble du processus beaucoup plus facile pour eux. Un militaire a dit  » je vis au Japon depuis 17 ans et j’ai raté beaucoup de choses aux États-Unis, ce système me donne l’occasion de m’exprimer à nouveau et avec tellement de facilité. Merci pour votre aide, je viens de voter avec succès. »

Une fois les élections terminées, le secrétaire de l’État de Virginie-Occidentale, Andrew Warner, a publié une déclaration disant qu’il s’agissait du premier projet du pays qui permettait aux membres des services des armées et aux citoyens étrangers d’utiliser une application mobile pour participer à une élection sécurisée par un technologie blockchain.

Certains pirates ont tenté de perturber l’élection, mais les responsables ont déclaré que la tentative n’était pas près d’être couronnée de succès. Depuis le vote de Virginie-Occidentale, un certain nombre de législateurs et de conventions d’État ont également utilisé des votes pour d’autres élections, notamment la convention du GOP de l’État de l’Utah, la convention du GOP de l’Arizona, la convention du GOP du Dakota du Sud et la convention du Parti démocrate du Michigan.

Des essais prometteurs mais trop faibles en nombre

Ces essais ont-ils réussi, et y a-t-il une chance que les prochaines élections présidentielles utilisent un système de vote blockchain?

Un essai avec seulement 144 votes blockchain ne convaincra probablement pas de nombreux gouvernements de commencer à déployer de tels systèmes de vote. Cependant, étant donné qu’aucune faille de sécurité n’a été trouvée et que les commentaires des électeurs ont tous été positifs, il semble que le vote par blockchain ne soit pas qu’une chimère.

 

Agora teste le vote en Sierra Leone

Et cela nous amène au numéro deux, qui est Agora, en Sierra Leone.

Agora, une entreprise basée en Suisse, a testé son système de vote blockchain lors des élections générales de la Sierra Leone en 2018. L’équipe d’Agora a compté les votes de 280 bureaux de vote dans l’ouest de la Sierra Leone et a constaté que leurs votes étaient très proches des résultats officiels. Avant d’aborder le fonctionnement du système d’Agora, nous devons souligner que lors de l’élection en Sierra Leone, Agora a agi en tant qu’observateur international impartial, et son système de vote blockchain a été utilisé parallèlement aux bulletins papier comme une sorte de doublon. Il n’a pas été traité comme le système de vote principal. Même si l’élection utilisait encore des bulletins papier, le système d’Agora était toujours utile car il a comptabilisé les bulletins de l’élection cinq jours avant la fin du décompte officiel.

Dans un bureau de vote suspect, la blockchain offre des garanties

De plus, les élections en Sierra Leone sont pleines d’allégations de fraude et de tromperie, de sorte que le système de blockchain d’Agora a fourni une sorte de garantie numérique que les résultats étaient en fait légitimes. De plus, Agora a stocké tous les votes sur un grand livre public afin que les électeurs puissent réellement vérifier que leur vote ait été reçu et pris en compte correctement.

Pourquoi voter sur mobile avec ce système innovant ?

Liberté de géolocalisation du votant

Comme Voatz, le système Agora vous permet de voter à partir d’un appareil numérique. Le vote blockchain est également utilisé dans des contextes non politiques. Le vote blockchain pourrait être une bonne idée car il est ainsi facile et rapide de voter de n’importe où. Le vote blockchain serait plus rapide et plus facile que de voter en personne, et plus il est facile pour les gens de voter, plus ils le feront.

Facilité du vote et rapidité des résultats

Voter via un système basé sur la blockchain ne vous obligerait pas à voter à un endroit spécifique, comme un isoloir, et vous n’auriez pas non plus besoin de vous donner la peine de remplir et d’envoyer un vote par correspondance. Et évidemment, avoir la possibilité de voter de n’importe où est une aide énorme pour les personnes qui ont du mal à se rendre dans les centres de vote, comme celles qui travaillent de longues heures ou qui ont des horaires spéciaux ou qui ont un handicap physique. De plus, voter via une application est considérablement plus simple et plus rapide que de remplir des votes par correspondance pour les élections locales, régionales et nationales. Ainsi, les systèmes de vote blockchain seraient également bénéfiques pour les personnes vivant à l’étranger. Et comme nous venons de le mentionner, dans notre hypothétique élection blockchain, le comptage des votes stockés sur une blockchain prendrait beaucoup moins de temps que le comptage des bulletins papier.

En fait, le décompte des voix serait vérifiable en direct et serait disponible immédiatement.

Renforcer la confiance dans les élections

Et les gens ne font pas toujours confiance à la comptabilisation des bulletins papier. L’une des raisons les plus courantes du manque de confiance est que vous ne pouvez pas vérifier que votre vote a réellement était comptabilisé, car vous mettez votre bulletin de vote dans une urne ou par la poste, et vous espérez simplement que quelqu’un d’autre s’assurera qu’il arrive là où il se trouve censé aller. Et si ce n’est pas le cas, vous ne le saurez jamais. Les votes stockés sur une blockchain, en revanche, sont vérifiables, et en fait, vous pouvez les consulter à tout moment et à la date de votre vote presque aussitôt que vous avez voté. Les votes sur la blockchain pourraient également être auditables, de sorte que des organisations et des régulateurs impartiaux pourraient vérifier la légitimité de toute élection.

Des citoyens plus entendus et consultés

Le vote par blockchain pourrait aussi permettre d’augmenter les consultations publiques. Les systèmes de vote par blockchain pourraient permettre aux gouvernements d’évaluer rapidement et facilement ce que la population pense de n’importe quel problème, des problèmes locaux comme le colmatage des nids-de-poule sur les routes aux questions nationales sur les dépenses. En d’autres termes, la blockchain pourrait radicalement réformer la manière dont les gouvernements consultent leurs citoyens et s’assurent que la voix de leurs citoyens est réellement entendue. Cela permettrait sans doute de sauver nos démocraties qui sont aujourd’hui en péril.

Un nouveau mode de sondage

Et il va sans dire que ce serait une énorme amélioration par rapport aux systèmes de sondage que nous avons en place aujourd’hui, qui sont compliqués, coûteux et imprécis, ou un mélange des trois. Les sondages d’opinion sont systématiquement utilisés pour mesurer le sentiment public, mais ils sont et seront probablement toujours manipulables car ils utilisent l’opinion de quelques centaines ou milliers de personnes pour représenter les voix de millions, dizaines ou centaines de millions de gens.

Bien moins cher qu’un référendum classique

Un référendum, d’autre part, enregistre presque parfaitement ce que la population pense d’un problème ou d’un autre, mais il est incroyablement coûteux et long à réaliser. Le référendum britannique sur le Brexit, par exemple, a coûté près de 130 000 000 £ à mener à bien. Mais comme nous l’avons dit précédemment, un système de vote basé sur la blockchain pourrait permettre des sondages d’opinion mensuels ou même hebdomadaires ou des référendums sur tous les problèmes majeurs ou uniquement sur des problèmes locaux. Avec le temps, cela aiderait également plus de gens à s’engager dans la politique et à avoir la certitude que leur opinion compte réellement, ce qui conduirait probablement à une participation électorale plus élevée et à une démocratie plus forte.

Moins de déforestation car moins de papier

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, organiser des élections coûte incroyablement cher, surtout lorsqu’il s’agit de votes nationaux et de référendums. Une élection générale au Royaume-Uni, par exemple, coûte environ 150 000 000 £, soit environ 175 000 000 Euros à ce jour. Et même si la construction et la maintenance d’un système de vote blockchain ne seraient pas forcément bon marché non plus, à long terme, cela permettrait de réaliser des économies importantes, sans parler de tous les arbres sauvés en réduisant le nombre de bulletins papier. Si un gouvernement décidait de mettre en place un système de vote basé sur la blockchain, et que cela coûtait disons 300 000 000 Euros à construire, il récupérerait son argent en seulement deux cycles électoraux.

Un mouvement citoyen en action

Et c’est sans tenir compte des coûts des élections locales, des sondages d’opinion ou des référendums. Alors, le vote blockchain aura-t-il bientôt lieu ? Comme vous pouvez le voir, les systèmes de vote via la blockchain ne sont pas seulement une bonne idée pour l’avenir. Ils existent déjà et ils fonctionnent et il y a de bonnes raisons pour les utiliser pour les élections nationales. Cependant il faudra convaincre nos gouvernants de mettre en place un nouveau système plus transparent et plus représentatif de la pensée collective. Ou alors, choisir de nouveaux dirigeants enclins à plus de démocratie.

 

 

Des ajustements à finaliser sur la sécurité

Comme l’ont souligné des chercheurs du MIT lors d’une étude, la sécurité de la blockchain n’est pas encore prête à être utilisée lors d’élections nationales. Cependant la technologie se développe et s’améliore, et comme elle devient plus rapide et plus sûre au fil du temps, il y a de bonnes raisons de croire qu’elle pourrait enfin faire sortir le vote de l’âge de pierre.

Investir dans les crypto-monnaies présente un risque. C'est un marché très volatil. Cet article est informatif.
Si vous avez besoin de conseils en termes d'investissements, contactez notre conseiller immatriculé auprès de l'Orias. Il réalisera votre bilan social et patrimonial gratuitement et vous guidera vers les solutions les plus adaptées à votre profil.

Contacter Tristan
Par Tony L.

Passionné de cryptos, Tony vous propose régulièrement des articles ou des dossiers exclusifs dans lesquels il partage avec vous le fruit des ses réflexions et de ses investigations. Il vous invite à le suivre en immersion dans l'univers fascinant de la blockchain et des crypto-monnaies.

Les autres établissements de notre comparatif