Facture énergétique : les actions que certaines villes vont mettre en place sans concerter les citoyens

Publié le - Auteur Par Lucie
Facture énergétique : les actions que certaines villes vont mettre en place sans concerter les citoyens

Le prix de l’énergie a gonflé depuis la crise en Ukraine. Pour réduire leur facture énergétique, de nombreuses communes ont décidé d’agir. Focus sur ces villes et les actions qu’elles ont adoptées pour faire des économies d’énergie.

Limiter la consommation énergétique de l’éclairage public

De nombreuses villes françaises ont adopté des mesures de rationnement pour réduire la consommation énergétique de leur éclairage public.

Que fait Paris ?

D’après la maire de Paris, Anne Hidalgo, la capitale française veut « donner l’exemple » en matière de consommation énergétique. En effet, l’éclairage nocturne de la Tour Eiffel et de bâtiments municipaux parisiens sera réduit dès l’automne 2022.

La maire souhaite également rendre l’éclairage public 60% moins énergivore. Pour ce faire, elle envisage d’investir pas moins de 286 millions d’euros pour rénover toutes ces installations.

Lille, Marseille et Toulon

Pour réduire sa facture énergétique, Lille a décidé, début septembre, de ne plus éclairer presque tous ses bâtiments publics la nuit. En effet, seules la place de l’Opéra et la Grand’Place continueront à l’être. Cette mesure permettrait à la ville de faire 170 000 kWh d’économie par an.

Marseille a également cessé d’éclairer ses 140 monuments la nuit. Le seul à ne pas être concerné est la basilique Notre-Dame-de-la-Garde. L’extinction des feux se fera à 22h30 en hiver et à 23h30 le reste de l’année. Toulon envisage aussi d’adopter, dans les plus brefs délais, une mesure similaire.

Besançon et Montpellier

Besançon a également décidé de ne plus éclairer la célèbre citadelle Vauban la nuit depuis juillet 2021. D’après la maire de la ville, Anne Vignot, cette mesure a été actée non seulement pour réduire la consommation d’énergie, mais aussi pour limiter la pollution lumineuse et pour préserver la biodiversité.

Comme Besançon, la ville de Montpellier veut également baisser sa consommation énergétique, préserver la biodiversité et réduire la pollution lumineuse. Pour cela, elle a réalisé, au mois d’avril 2022, une expérimentation d’extinction de l’éclairage public sur 5 axes routiers.

De nombreux départements également

Ce ne sont pas uniquement les grandes villes qui ont opté pour l’extinction de l’éclairage public la nuit pour réduire leur facture d’énergie. En effet, les départements tels que la Nouvelle-Aquitaine, Saint-Sever, Libourne ou encore la Vienne ont aussi adopté cette mesure.

Baisser la température des bâtiments pour réduire la facture énergétique

Il y a aussi des villes qui ont pris la décision de baisser la température de certains bâtiments pour faire des économies d’énergie.

Lille

Pour limiter sa consommation énergétique, la ville de Lille a annoncé qu’elle va baisser la température dans deux de ses musées de deux degrés. Elle deviendra alors 18° contre 20 auparavant. Cette baisse de 2°C concerne aussi l’air et l’eau dans les piscines municipales.

Paris et Lyon

Paris a également annoncé une baisse de température de 1°C dans tous ses bâtiments, sauf ceux qui reçoivent un public vulnérable tels que les crèches ou les Ehpad. La capitale a aussi décidé de repousser d’une demi-heure le début du chauffage (fixé à 18°C) le matin et d’un mois en automne.

Pour Lyon, la consigne de chauffe dans son patrimoine en hiver est fixée à 19°C. La Métropole a adopté cette mesure afin de faire face à l’éventuel doublement des coûts de l’énergie dans un an.

Marseille, Libourne et les communes rurales de la Vienne

Les communes rurales du département de la Vienne sont également encouragées à baisser la température de leurs bâtiments. Les municipalités les plus économes seront récompensées avec un système de bonus-malus.

Marseille a également choisi de baisser la température de ses locaux. De plus, le palier pour la climatisation en été dans ses bâtiments est fixé à 26°C.

Philippe Buisson, maire de Libourne, a, quant à lui, arrêté de chauffer les gymnases dans sa municipalité. Par ailleurs, la température dans ces locaux (sauf les vestiaires et les douches) sera maintenue à 10 degrés.

Fermer les piscines pour faire des économies d’énergie

Certaines communes ont opté pour la fermeture des piscines afin de réduire leur consommation énergétique.

Toulon et Issy-les-Moulineaux

La mairie de Toulon a annoncé une baisse de température de 2°C de l’eau (de 28°C à 26°C) dans ces piscines. Toutefois, celles accueillant des bébés et des maternelles ne seront pas concernées par cette mesure. La ville envisage aussi une fermeture « ponctuelle » de certains de ses locaux énergivores comme lors des vacances scolaires, par exemple.

Issy-les-Moulineaux a également fermé, cet été, une de ses deux piscines les plus énergivores. À noter que pour celles-ci, le surcoût engendré par la flambée des prix de l’énergie est évalué à 400 000 euros par an

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire