Face aux arnaques du CPF, le démarchage est maintenant illégal

Publié le - Auteur Par Lucie
Face aux arnaques du CPF, le démarchage est maintenant illégal

En France, on peut recevoir en moyenne jusqu’à 5 appels par semaine visant à proposer des formations ou annoncer que le Compte Personnel de Formation a expiré. Véritables casse-têtes, ces appels intempestifs ressemblent de plus en plus à un business juteux et n’épargnent personne. Depuis l’année dernière, on constate une forte croissance des cas de fraudes et surtout des pratiques commerciales illicites à l’égard des bénéficiaires. L’accroissement de ces activités désagréables et déloyales a poussé les députés à proposer une loi pour mettre fin au démarchage et protéger le pouvoir d’achat des consommateurs. 

Comment fonctionne le Compte Personnel de Formation ?

Alternative salutaire au chômage et à la recherche d’emploi, le CPF est utilisable tout au long de la vie active d’un salarié.

Qui offre la formation ?

Communément connu sous le nom de DIF ou Droit Individuel à la Formation, le CPF est un droit acquis à partir des premières expériences professionnelles d’un salarié jusqu’à ce qu’il sorte par la grande porte. L’objectif de ce concept est de contribuer au maintien de l’employabilité ainsi qu’à la sécurisation du parcours professionnel.

Ces formations sont uniquement offertes par le Ministère du Travail et aucun centre de formation n’est censé appeler les bénéficiaires pour en proposer.

Qui est bénéficiaire ?

Tout individu âgé de 16 ans et plus peut profiter de ces formations gratuites offertes par le Ministère. Par dérogation, un jeune âgé de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage peut également en profiter.

Le CPF est clôturé à compter de la date à laquelle le titulaire du compte a fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite. Les activités de bénévolat et de volontariat, quant à elles, sont exemptes du quota.

Si la personne a liquidé ses droits à la retraite et en ce sens n’a pas repris l’activité salariée, le compte CPF se ferme automatiquement dès ses 65 ans. Dans le cas où elle souhaite reprendre une activité professionnelle après cet âge, une réouverture du compte CPF est possible.

Une bonne nouvelle pour les Français

Le système étant intéressant, beaucoup d’entreprises s’adonnent à une escroquerie en prétendant appartenir à la plateforme officielle « Mon Compte Formation ».

Le démarchage est désormais illégal

C’est un fait, les Français en ont eu assez des appels téléphoniques incessants et des mails récurrents visant à vendre des formations aux salariés. Depuis plusieurs mois, les tentatives de démarchage se sont multipliées de la même manière que les plaintes à l’égard des arnaques.

Il faut croire que cette idée d’interdire strictement le démarchage lié au CPF est une décision longuement attendue par bien des Français. Appels, SMS ou courrier électronique, aucun moyen de communication n’est épargné. La loi a été claire sur l’utilisation du compte personnel de formation.

Comment signaler une escroquerie sur Mon Compte Formation ?

Tout commence par un appel téléphonique, l’envoi d’un courrier électronique ou d’un simple SMS. Pour pouvoir accéder à votre compte, l’arnaqueur en question demande le numéro de sécurité sociale du propriétaire suivi de quelques informations. À l’aide de ces dernières, celui-ci peut inscrire sa victime à une formation factice sans pour autant avoir son accord.

Pour pallier une quelconque fraude à l’aune du Compte Personnel de Formation, il faudra signaler l’escroquerie à la plateforme chargée de traiter de genre de cas. En attendant, la personne concernée devra impérativement changer de mot de passe pour que l’escroc ne parvienne plus à accéder au compte.

Ensuite, il faudra qu’il consulte les informations sur le compte c’est-à-dire la somme restante pour la formation. Pour faciliter la révision de l’arnaqueur, il est important de conserver les preuves : le nom d’organisme de formation, son adresse postale, son adresse e-mail…

Pour obtenir des conseils sur la procédure, la victime peut contacter la plateforme Info Escroqueries du ministère de l’Intérieur au 08 05 80 58 17.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire