2 nouvelles banques privées arrivent en France : Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Publié le - Auteur Par Hélène N.
2 nouvelles banques privées arrivent en France : Bonne ou mauvaise nouvelle ?

L’Hexagone attire de plus en plus les banques privées internationales. Plusieurs raisons peuvent motiver l’engouement de ces acteurs pour la France. Deux nouveaux établissement se sont installés récemment dans la capitale française. Cela est-il de bon augure ou non ?

Qui sont ces acteurs ?

Les deux banques privées qui débarquent en France sont l’américain Goldman Sachs et le britannique Barclays.

Goldman Sachs

La banque d’affaires américaine Goldman Sachs s’est installée en France, notamment à Paris, selon diverses sources d’informations. En juin 2020, l’agence de presse Reuters a déjà annoncé que cet acteur des services bancaires avait ouvert un bureau dans la capitale française.

D’après toujours Reuters, Goldman Sachs a déjà procédé à la signature d’un bail. Ce contrat avait pour but l’acquisition d’un terrain de 6 500 m2. L’emplacement de ce dernier est particulier puisqu’il se situe en plein Paris. Plus précisément, la banque privée américaine s’est offert un terrain sur Marceau. En effet, il s’agit d’une avenue se situant non loin de l’Arc de Triomphe.

Selon les informations de lesechos.fr, le bureau parisien de Goldman Sachs d’affaires est déjà opérationnel. 15 personnes, dont 6 banquiers y travaillent. Le journal Le Courrier du soir, quant à lui, révèle que cette banque s’est déjà lancée dans l’offre de livrets d’épargne pour les particuliers.

Barclays

Selon le journal d’information Le Courrier du soir, le britannique Barclays s’est aussi installé à Paris. Wealth Adviser révèle que la banque privée a déjà ouvert son bureau parisien. Ce média financier annonce également que cet acteur de services bancaires a nommé Bernard Corneau à la tête de son département Private Bank pour la France. Cette information a été étayée par le site Agefiactif.com.

Les informations sur l’arrivée de Barclays à Paris ont été appuyées par Jean-Christophe Gérard, son directeur général du pôle banque privée. En effet, selon lui, des pays comme la France et l’Italie représentent des opportunités pour accroître la part de marché du groupe. Pour son bureau italien, Barclays a recruté Carlo Baronio pour être le directeur de l’activité.

Selon Jean-Christophe Gérard, le groupe Barclays ne s’intéresse pas qu’à la France ou à l’Italie, mais à l’Europe et son fort potentiel financier. Ainsi, d’après lui, la banque pourra aussi ouvrir un bureau en Allemagne.

 

Ce que cela peut laisser présager

Les raisons pour lesquelles Goldman Sachs et Barclays arrivent en France peuvent être nombreuses et ne sont pas vraiment connues officiellement. Du moins, il y a un double discours : l’officiel et l’autre.

Juste l’appât du gain ?

L’épargne des citoyens français est estimée à 200 milliards d’euros. Ainsi, il n’est pas étonnant que Goldman Sachs et Barclays aient décidé d’élargir leurs activités en France. Plusieurs banques privées envisagent aussi de s’installer dans l’Hexagone pour cette même raison.

Pour Barclays, l’objectif de son arrivée en France et en Italie est de viser les structures qui s’occupent de la gestion du patrimoine des familles riches. Dans sa démarche, la banque désire également séduire les clients ayant environ 100 millions de dollars d’actifs.

Un mauvais signe

L’arrivée des deux banques privées en France peut aussi se traduire par un mauvais signe. En effet, ces deux acteurs ont, tous les deux, une mauvaise réputation liée à divers scandales financiers. C’est le cas de Goldman Sachs avec la Grèce. En effet, l’établissement bancaire privé a conseillé à cette dernière le maquillage de ses comptes publics pour intégrer l’Union Européenne. La République Hellénique a, par la suite, connu de grandes difficultés financières tandis que le banquier américain empoche frauduleusement 600 millions d’euros. Goldman Sachs est aussi connu pour d’autres scandales comme le détournement de fonds malaisien.

Quant à Barclays, elle a écopé de plusieurs amendes. En effet, cela s’est produit lorsque le britannique a tenté d’influencer le processus de détermination du prix de l’or ou a manipulé le tarif de l’énergie. Cet acteur a également été pénalisé pour avoir incité des clients à s’endetter massivement.

Seul le temps dira quels sont les vrais raisons …

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire