Bonus carburant : Qui peut demander les 100€ et comment ?

Publié le - Auteur Par Lucie
Bonus carburant : Qui peut demander les 100€ et comment ?

Le gouvernement a mis fin à l’aide financière de 10 centimes par litre depuis le début de l’année 2023. En revanche, il rebondit avec une prime de 100 euros versée sur le compte des travailleurs modestes. Très attendue, cette initiative va permettre aux conducteurs de faire face à cette inflation qui, malgré la nouvelle année, persiste indomptablement sur l’Hexagone. L’accès à cette prime n’étant pas automatique, les travailleurs concernés devront faire la demande à partir du 16 janvier 2023 pour pouvoir en bénéficier.

Automobile : une bonne et une mauvaise nouvelle

La nouvelle année annonce un nouveau changement.

Fin de la réduction de 10 centimes par litre

C’est un fait, aucun pays n’a su contre-attaquer la flambée des prix qui, depuis sa venue, bouscule le pouvoir d’achat de la population. S’il y a un secteur qui a été fortement frappé, c’est bel et bien celui de l’énergie avec ici le carburant et le prix de l’essence.

Pour pallier les difficultés rencontrées par les automobilistes, le gouvernement a laborieusement mis en place une remise de 10 centimes par litre afin de les aider au mieux sur l’approvisionnement en carburant. Seulement, l’année 2022 a emporté cette réduction non négligeable avec elle.

Une prime de 100 euros

Cependant, le gouvernement ne compte pas abandonner cette population en détresse. Même si la remise de 10 centimes a pris fin, une nouvelle aide adressée aux usagers de la route est tout de même mise en place, par contre elle ne concerne pas tout le monde. Il s’agit de 100 euros pour les travailleurs modestes. À travers cette prime, le gouvernement explique qu’il n’y a que la stratégie qui change et qu’il veut toujours aider les automobilistes dans cette période de crise. 10 millions de travailleurs profiteront ainsi de cette indemnité à condition de faire la demande à compter du 16 janvier 2023.

Une indemnité versée par personne et non par ménage

L’aide sera tout de suite versée sur le compte bancaire enregistré à l’administration fiscale si la personne est éligible.

Qui sont les personnes concernées par cette prime ?

Cette prime de 100 euros s’adresse aux travailleurs modestes qui se servent de leur véhicule (voiture, deux-roues…) pour rejoindre leur lieu de travail. 50% des foyers estimés les plus modestes profiteront de cette subvention, c’est-à-dire les ménages situés dans « les 5 premiers déciles ». Qui plus est, un foyer dont le revenu fiscal annuel de référence est inférieur à 14700 euros se situe sur le sommet du 5e décile.

Et s’il y a deux actifs dans le foyer ?

Cette nouvelle aide à la pompe est versée par personne et non par foyer. Ceci dit, s’il y a deux actifs dans le ménage, ces deux personnes profiteront chacune de 100 euros. C’est-à-dire qu’une indemnité de 200 euros sera versée à l’achat de carburant s’il est confirmé que chacune d’elles utilise un véhicule pour aller travailler chaque jour. Pour un travailleur qui parcourt 12 000 km par an, ces 100 euros équivalent à 10 centimes par litre pour cette année, ce qui revient au montant de l’aide mis en place l’année dernière.

Comment profiter de cette prime ?

L’accès à cette prime n’est pas automatique. Il faudra tout d’abord faire une demande à partir du 16 janvier 2023. Les personnes concernées ont jusqu’au 28 février 2023 pour faire cette demande obligatoire. Pour ce faire, elles sont tenues de remplir un formulaire qui sera mis en ligne sur le site officiel impots.gouv.fr en indiquant le numéro fiscal et le numéro d’immatriculation de la carte grise. Une attestation sur l’honneur pour affirmer que le demandeur utilise bien son véhicule pour se rendre dans son lieu de travail est aussi requise. Si la personne n’est pas à l’aise avec internet, elle peut contacter le service des impôts des particuliers.

Un peu de recul sur la situation

L’accumulation de toutes ces primes donne l’impression que le gouvernement perd pied. Des mesures parfois contradictoires et des aides à tout va pour que les citoyens deviennent dépendant du système. Ceux qui ne peuvent pas bénéficier de la prime n’ont d’autres solutions que de se serrer la ceinture pour des erreurs commises par des décisions politiques. Face à cela, nous proposons de réduire vos frais fixes inutiles en mettant en concurrence votre assureur pour trouver une assurance auto moins chère et qui rembourse mieux. Vous avez pour cela accès à notre classement ci-dessus ou notre simulateur en assurance auto.

 

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !

« * » indique les champs nécessaires

RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire