Covid: son impact positif sur la relation banque et fintech

Publié le - Auteur Par Antonin C.
Covid: son impact positif sur la relation banque et fintech

La crainte du virus Covid 19 et la quarantaine ont un impact important sur les dépenses des ménages et des entreprises. Les vols annulés, les magasins fermés, le confinement et la distanciation sociale entraînent tout logiquement une baisse du volume des transactions à tous les niveaux de l’économie.
Banques et fintech (start-ups misant sur les technologies de la finance) seront impactées négativement par la conjoncture… mais elles peuvent également profiter de ce choc pour prendre du recul et réfléchir à de nouvelles opportunités.

Le Covid 19 a un impact négatif sur les fintech et les banques

Alors que la demande du marché diminue, les banques commerciales connaissent une baisse des marges d’intérêt ainsi qu’une baisse des revenus des clients commerciaux et des frais de transaction.

Des mises en garde des mastodontes

Visa et MasterCard ont également mis en garde les actionnaires sur un net ralentissement prévu dans les affaires transfrontalières et les dépenses liées au voyage. Une chute des transactions courantes pour les cartes de crédit. Résultat probable, selon les deux acteurs : une réduction de leurs prévisions de revenus allant de 2% à 4%.

Les startup de la Paytech ne sont pas épargnés

Les fintech du secteur des paiements (que l’on appelle également Paytech) perçoivent moins de frais, puisqu’il y a moins de paiement. Conséquence : cela a un impact négatif sur leur rentabilité. Pour explication, le confinement a jugulé l’économie réelle, notamment ceux des retailers physiques et des restaurants. Les terminaux de paiement fournis par les fournisseurs comme Square ou Stripe sont donc inutilisés (ou peu).

PayPal, de son côté, a annoncé des baisses dans le secteur du e-commerce. Cette entreprise mondialement reconnue, qui offre un système de service de paiement en ligne, prévoit ainsi une baisse d’au moins 1% sur une base neutre en devises étrangères.

Le Covid fait toutefois naître des opportunités pour les banques

Vers une collaboration entre banques et fintech ?

Les anciennes banques perdent de plus en plus de clients au profit des nouvelles banques digitalisées.
Le coronavirus, qui a « obligé » les particuliers et les professionnels à changer leurs habitudes, a en outre poussé les particuliers à se pencher vers des solutions digitales. C’est également le cas pour la gestion de leurs comptes bancaires et le passage à des applications mobiles.
Ainsi, de nombreuses banques cherchent à présent à moderniser et ajouter de nouvelles fonctionnalités à leurs anciens produits en travaillant avec des fintech.
Certains gouvernements tentent d’ailleurs d’atténuer les effets de l’épidémie en encourageant les partenariats fintech. La Corée du Sud assouplit par exemple la réglementation fintech. Ye Yanfei, un haut fonctionnaire de la Commission de réglementation des banques et des assurances de Chine (CBIRC), a également déclaré que les efforts visant à atténuer les effets de la nouvelle épidémie de coronavirus sont une aubaine pour l’adoption des technologies fintech.

 

 

La progression du paiement sans contact

Pour éviter la propagation de la maladie, les banques centrales ont eu recours à la mise en quarantaine et à la désinfection des factures physiques provenant des banques locales.
Maints particuliers ont aussi évité l’échange de monnaie fiduciaire (pièces et billets) et ont également esquivé les distributeurs de banque.
Une alternative beaucoup plus sûre et plus pratique, face aux espèces potentiellement contaminées, est l’utilisation des paiements sans contact, qui est d’ailleurs encouragée par l’Organisation mondiale de la santé.
On peut donc imaginer une progression significative du volume total de paiements sans contact à mesure que la pandémie du Covid 19 évolue… Et ces nouveaux usages se poursuivront peut-être après la pandémie, car de nouvelles habitudes seront ancrées !

En résumé, le Covid 19 coupe les budgets et taillade les revenus, mais cela ne doit pas faire oublier aux acteurs de la finance que chaque crise est à double tranchant. En d’autres termes, banques et fintech pourraient profiter de cette crise sanitaire et financière pour améliorer leurs process, leurs offres, et se digitaliser !

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire