Max, à quoi doit-on s’attendre pour le cashback ?

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Max, à quoi doit-on s’attendre pour le cashback ?

Faisant partie du groupe bancaire Akréa, l’assistant financier Max a une toute nouvelle perspective pour l’année 2020. En effet, la néobanque et agrégateur de cartes prévoit de mettre en place un système de cashback pour rester à la pointe de l’innovation. Né dans les pays anglophones, ce système de fidélisation a le vent en poupe depuis quelques années. D’ailleurs, il séduit de plus en plus de Français, notamment pour son aspect « bon plan ». Néanmoins, cette perspective n’intéresse pas seulement les économes, elle fait aussi des adeptes chez de plus en plus de consommateurs.

Les partenaires pour la mise en place du cashback chez Max

Selon un article de Mind Fintech publié en octobre 2019, Max prévoit de jouer la carte de l’accessibilité pour son programme de cashback. D’ailleurs, pour mener à bien son projet, la néobanque a établi un partenariat avec Plebicom et Paylead, une double collaboration qui promet une offre intéressante pour les adeptes des cartes de crédit.

Plebicom, expert en bons plans on line

Leader des services de fidélisation et de monétisation online en France, Plebicom entre en jeu dans le programme de cashback de la néobanque Max. Fort de plus de 19 ans, cette société met à profit de la start-up son expertise en matière de cashback. Il est sans rappeler que ce système consiste à récompenser le consommateur sur les achats que celui-ci effectue avec sa carte bancaire. Ainsi, chez Max, il sera nécessaire d’activer l’offre et de suivre le parcours indiqué pour obtenir les primes qui seront créditées sur le compte courant du client. Il est déjà conseillé de désactiver les systèmes tels qu’Adblock afin de ne pas endiguer le cheminement du remboursement.

Paylead, fintech parisienne

Paylead est le second partenaire qui rendra possible le cashback chez la néobanque. À l’instar de Plebicom, cette firme n’est pas spécialisée dans les transactions en ligne. Elle permet plutôt de bénéficier du cashback à travers les achats faits dans les boutiques physiques.

Cette innovation est certes avantageuse, surtout pour les consommateurs faisant leurs courses en boutique. Cela dit, elle présente un certain bémol. En effet, pour pouvoir verser le pourcentage promis, Playled devrait avoir accès aux données bancaires des consommateurs concernés. À titre d’information, Mastercard, une carte pouvant être utilisée chez Max, interdit le traçage des transactions sur les réseaux. De par ce fait, Paylead ne peut pas suivre les transactions effectuées. Pour contourner cette embûche, c’est la banque qui va fournir les informations utiles pour mettre en place le système de remboursement. Bien sûr, le consommateur peut toujours refuser la divulgation de ses informations personnelles pour des raisons de sécurité ou de violation de vie privée. Cela dit, cette alternative est primordiale pour le bon fonctionnement du cashback. La néobanque encourage donc fortement ses clients à adopter cette pratique qui pourrait rebuter certains.

En ayant accès aux données bancaires des clients de Max, Paylead aura la possibilité de trouver les commerçants partenaires et reverser le cashback. En cas d’erreurs ou de soucis de transfert, il sera nécessaire de le signaler afin de débloquer le versement.

Focus sur le cashback

Les tarifs pour le cashback chez Max

L’utilisation du service cashback de Max sera gratuite d’après Didier Ardouin. Le directeur général de la filiale du Crédit Mutuel Arkéa affirme d’ailleurs que « Ce qui est actuellement gratuit le restera à l’avenir ». Cependant, monsieur Ardouin a aussi sous-entendu la possibilité de la mise en place d’un système payant avec ses propos « Mais de nouveaux services payants viendront compléter notre offre. ». Il pourrait, en effet, s’agir d’un service cashback « Premium » destiné aux détenteurs de cartes Gold et supérieures émises sur le réseau Mastercard. Les tarifs ne sont néanmoins pas encore annoncés pour cette éventualité.

Un avant goût de cashback

Pour les fêtes de fin d’année, l’assistant personnel propose de jouer pour gagner le remboursement de ses cadeaux de Noël. Depuis le 12 décembre et jusqu’au 25 décembre, les utilisateurs de Max peuvent jouer sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter pour se faire rembourser leurs cadeaux de Noël. Comment ça marche ? Sur Twitter, il faut publier un message en intégrant le mot #KdAuMax et sur Facebook, il est demandé de commenter la publication du 12 décembre en taguant 2 personnes avec qui l’utilisateur va passer Noël. Les sommes à gagner sont prédéfinie. Sur Twitter et sur Facebook il y a respectivement 100€ à gagner. Le tirage au sort sera fait le 27 décembre. Pour plus d’informations, consultez le règlement disponible sur le site de Max.

Le cashback attire beaucoup d’acteurs

En effet, on parle beaucoup plus de cashback depuis la mise en application de la DSP2 qui simplifie la tâche des sociétés pour rembourser les utilisateurs. Nous avions d’ailleurs rédigé un article à ce sujet en septembre dernier, intitulé : cashback le nouvel eldorado ? Cet article complet et explicatif présente les différents mode de remboursement et les principaux acteurs. Il se détachent deux grandes catégories :

  • Ceux de l’ancienne génération avec les banques traditionnelles comme le Crédit Agricole, la Société Générale,
  • Les nouveaux acteurs qui utilisent des solutions bien plus intuitives et rapides pour les remboursements, telles que Joko ou So Shop.
Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.