[Assurance de prêt] Les banques feraient-elles obstacle à la loi Bourquin ?

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
[Assurance de prêt] Les banques feraient-elles obstacle à la loi Bourquin ?

Le gouvernement revient sur la loi Bourquin facilitant
le changement de contrat pour l’assurance de prêt.

 > ComparateurBanque a la primeur sur cette information, qui paraîtra demain. <
La Startup Wedou, acteur de l’assurtech spécialisé dans l’assurance emprunteur appelle à la mobilisation !
La loi Bourquin mise en place en janvier 2018 (et pourtant peu plébiscitée dans les médias) permet aux français et plus précisément à 12 millions d’individus ayant souscrits un prêt de pouvoir changer d’assureur facilement et annuellement.  Il faut savoir que les assurances de prêt offrent aux banques de très belles marges
Le gouvernement entend modifier cette loi au 1er janvier 2019 en alourdissant la fiscalité de ces assurances. En effet, une nouvelle taxe de 9% s’appliquerait aux primes des nouveaux contrats souscrits.
Il est important de noter que par exemple, si vous avez un contrat avec votre banque et que vous souhaitez juste faire un devis sur le site Wedou sachez qu’en moyenne vous allez économiser 50% de votre cotisation. Ce qui peut de représenter rapidement un très belle somme.
Exemple : avec un simple crédit, prêt perso de 50 000€ et bien votre cotisation peut s’élever facilement à près de 5 000€… Donc même sur un petit crédit, vous pouvez quand même économiser 2 500€.
Si on calcule la part totale des cotisation des 12M de français, nous arrivons à 4Mdrs d’€ / an. Une perte importante pour les banques. La différence de prix de la cotisation s’explique simplement qu’avec les nouveaux acteurs de l’assurtech, il y a un intermédiaire à rémunérer en moins. Et il s’agit de la banque.
Est-il possible que les banques aient mis la pression pour conserver leur monopole ? Si cette modification passe, cette loi qui devait permettre au consommateur d’alléger son budget pour lui redonner du pouvoir d’achat n’est que de la poudre aux yeux.

Wedou, appelle tous les français à se mobiliser pour empêcher cela.
Plus précisément, Wedou demande au gouvernement, si jamais cette nouvelle directive est acceptée d’exclure les contrats ayant été dans le cadre des lois Bourquin et Hamon, soit depuis 2014.

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.