Revolut Business – Ouvrir un compte pro

Ouvrir un compte pro avec 50€ de prime

La création d’un compte Revolut Business peut s’effectuer en ligne et en quelques minutes seulement. Le processus de vérification et de validation du compte, quant à lui, peut prendre quelques jours. Cela est dû aux nombreux contrôles exigés par la loi. Afin de faciliter les démarches, voici les informations nécessaires à l’ouverture d’un compte professionnel chez Revolut.

Les informations à fournir pour ouvrir un compte Revolut Business

Justificatif d’identité du détenteur de l’entreprise

Afin de créer un compte professionnel, une copie de la carte d’identité du demandeur, du ou des propriétaire(s) de l’entreprise et de tout individu qui bénéficie d’un contrôle notable sur la société doit être adressée à l’établissement. Il est à noter que les propriétaires d’entreprise sont les actionnaires qui ont la capacité de contrôler de manière directe ou indirecte au moins 25 % des parts de l’organisation.

Etat civil du directeur et des actionnaires

Des renseignements supplémentaires sur le demandeur, les directeurs et les actionnaires peuvent être requis. Ce sont surtout les données élémentaires comme les dates de naissance et les adresses personnelles. Par ailleurs, la néobanque dispose d’un processus simple et rapide qui permet d’inviter les personnes concernées à renseigner leurs propres informations et, dans certains cas, à confirmer leur identité en ligne en quelques minutes.

Un selfie indispensable

Des selfies seront demandés pour permettre à l’enseigne de s’assurer qu’il a affaire à la bonne personne.

Les documents à utiliser comme justificatif d’identité

Passeport et CI

Les citoyens du Royaume-Uni, de l’UE, de la zone EEE ou Espace Économique Européen et de la Suisse peuvent présenter leurs passeports, leurs cartes d’identité ou un permis de conduire valide qui expire dans plus d’un mois.

Pour toute autre nationalité, un passeport valide expirant dans plus de trois mois est requis. Dans certaines situations, Revolut peut exiger un permis de séjour pour prouver que le demandeur a le droit de résider dans la zone EEE.

Des documents de qualité

Il faut vérifier que les documents envoyés sont en couleur, clairs, lisibles et expirent dans plus d’un mois. Ils ne doivent pas être numérisés ou photocopiés. Les captures d’écran sont interdites et une véritable photo est exigée.

 

Les informations supplémentaires à fournir sur l’entreprise

Un organigramme de l’entreprise

La carte d’identité et l’organigramme de l’entreprise sont les documents exigés par l’établissement. Ce dernier réalise ensuite des recherches sur l’organisation à partir d’un ordinateur.

Des éléments complémentaires

Cependant, afin d’avoir plus de précisions, Revolut peut demander :

  • un justificatif de l’adresse enregistrée de la société tel qu’un relevé bancaire, une déclaration de création d’entreprise, un bilan annuel ou un courrier gouvernemental ;
  • une preuve d’adresse d’exploitation comme un relevé bancaire, une facture, une déclaration fiscale, un courrier gouvernemental ou un document similaire ;
  • un document qui justifie la nature de l’organisation : les factures et une description claire et détaillée de l’activité de la société comportant des liens vers des sites web ;
  • un acte sur la structure directoriale et actionnariale comme une déclaration de création d’entreprise, un bilan annuel ou des articles d’association.

Une fois que tous ces documents sont envoyés, l’équipe de Revolut Business examinera la demande et mettra en œuvre ses pratiques en matière de diligence raisonnable. Il contactera ensuite le demandeur pour lui communiquer la décision finale.

Les entreprises refusées ou acceptées

Une structure immatriculée dans l’EEE ou en Suisse

Pour ouvrir un compte professionnel, le critère de base est que l’entreprise doit être immatriculée et domiciliée dans les pays de l’Espace Économique Européen ou en Suisse. La société peut par contre être détenue ou dirigée par des citoyens d’autres pays. Revolut Business n’est pas encore disponible dans le monde entier.

Les statuts acceptés

Les entités juridiques suivantes sont actuellement acceptées : une entreprise individuelle et des travailleurs indépendants comme les auto-entrepreneurs, une société anonyme à responsabilité limitée (SARL), une société en commandite simple (SCS), une société à responsabilité limitée et une société à responsabilité illimitée.

 Toutes les activités commerciales ne sont pas acceptées

Ce compte n’est en revanche pas encore accessible aux organisations, aux œuvres de bienfaisance ou encore aux entreprises du secteur public. La liste complète des activités refusés est disponible sur le site.