Binance fait de la France son nouveau siège mondial ?

Modifié le - Auteur Par Mathieu M
Binance fait de la France son nouveau siège mondial ?

Changpeng Zhao, le fondateur et président de Binance, plateforme leader mondial de l’échange de cryptomonnaies (représentant 70% des échanges mondiaux) va-t-il s’installer en France ?

L’information se trouve directement sur le site societe.com : SAS Binance France, immatriculée au RCS de Nanterre le 03/11/21, siège social à Montrouge, capital 50.000€.

S’agit-il d’un signe crédible que Binance compte s’installer de manière pérenne en France ? Décryptons la situation.

Zhao a récemment rencontré le Secrétaire d’État au numérique, Cédric O, à Bercy, et a annoncé lors de cet échange un investissement de sa part de 100 millions d’euros. Cet argent ira au développement des cryptomonnaies en France. En particulier, 40 à 50% de la somme sera consacrée à la création d’un centre de R&D et à l’embauche de talents dans notre pays. Le reste de l’investissement sera alloué au soutien de l’écosystème crypto en France.

Un signe que Binance pourrait s’intéresser à la France pour y installer son futur siège mondial ?

Des difficultés récurrentes avec les autorités de régulation

La plateforme a rencontré des problèmes avec les organismes régulateurs en 2021, un peu partout dans le monde.

  • Par exemple, elle a vu son offre de produits dérivés interdite en Australie.
  • D’autres pays ont même décidé d’interdire complètement la plateforme sur leur territoire.

Binance se voit aussi imposer des contraintes de plus en plus fortes, comme celle, en Europe, rendant impossibles les virements SEPA depuis et vers la plateforme.

De son propre chef, l’entreprise a décidé, en août 2021, de vérifier l’identité de ses utilisateurs avant de leur permettre d’utiliser la plateforme.

Tout ceci rend urgent pour Changpeng Zhao de convaincre les régulateurs du sérieux de son entreprise, et de lui trouver un siège social mondial permanent.

Pour son siège social : la France ou l’Irlande ?

Jusqu’à tout récemment, tout semblait indiquer que la destination préférée de Binance était l’Irlande, le pays européen proposant le taux d’impôt sur les sociétés le plus attractif du continent. Un signal en particulier était particulièrement crédible : Binance y avait créé plusieurs filiales.

Et voilà que Binance crée une structure en France, alors que penser ?

Dans un entretien accordé au journal Les Echos, M. Zhao indiquait le 9 novembre espérer que Paris puisse devenir l’un de ses sièges régionaux, voire son siège mondial. Il y indique également avoir rencontré l’AMF, qui s’est montrée accueillante mais exigeante. La position de l’AMF semble être la suivante : notre pays sera ravi d’accueillir Binance, mais pas à n’importe quelles conditions, sous prétexte que l’acteur est numéro 1 mondial.

Zhao a aussi précisé espérer obtenir son agrément PSAN (prestataires de services sur actifs numériques) dans les 6 à 12 mois à venir.

Binance attend avec impatience l’obtention des autorisations nécessaires pour opérer en France. A ce moment-là, la plateforme développera une stratégie marketing visant à recruter des clients. Cela lui donnera aussi plus facilement accès au circuit bancaire et à la monnaie fiduciaire.

Et qu’en est-il du choix de l’Irlande ?

Pourtant, comme nous l’avons indiqué plus haut, tout récemment (au mois d’octobre 2021), les médias penchaient plutôt pour une installation du siège social de Binance en Irlande.

Attirée par les conditions fiscales particulièrement avantageuses de l’Irlande, Binance y avait créé en septembre 3 succursales : Binance (APAC) Holdings, Binance (Services) Holdings et Binance Technologies. Et M. Zhao, qui s’était rendu personnellement sur place, avait confirmé à la presse que l’Irlande faisait partie des pays où il envisageait de s’installer plus sérieusement.

 

Quelle conclusion tirer de la situation ?

Un parcours attentif des médias ces derniers jours montre un basculement d’opinion saillant : Binance s’installerait plutôt en France qu’en Irlande.

Dans les coulisses, le fait que Binance choisisse l’Irlande aurait été mal vécu par le gouvernement Macron, qui avait déroulé le tapis rouge au président de Binance quelques semaines plus tôt.

La question est ouverte quant à savoir ce qui a pu être proposé à Binance pour favoriser leur choix pour la France : crédit d’impôts, facilités d’installation en France, ou autre aide ?

Affaire à suivre !

 

 

Par Mathieu M

Mathieu est un rédacteur professionnel qui a exercé chez des acteurs de la banque en ligne et qui connaît bien ce secteur. C'est un slasheur qui cumule de nombreuses activités et passions.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire