Crédit immo : Concevoir le tableau d’amortissement ?

Publié le

Outil pour réaliser en un clin d’œil votre tableau d’amortissement. Cette calculatrice sert à construire ses projets avec une vision...

Outil pour réaliser en un clin d’œil votre tableau d’amortissement.

Cette calculatrice sert à construire ses projets avec une vision à long terme. Il suffit de saisir les éléments principaux du crédit : montant, durée, taux… et en quelques secondes va s’afficher un tableau d’amortissement du projet.

Cet outil peut aussi servir à vérifier le tableau d’amortissement que le banquier vous a transmis.

Cette calculatrice sert à construire ses projets avec une vision à long terme. Il suffit de saisir les éléments principaux du crédit : montant, durée, taux… et en quelques secondes va s’afficher un tableau d’amortissement du projet.

Cet outil peut aussi servir à vérifier le tableau d’amortissement que le banquier vous a transmis.

Qu’est-ce qu’un tableau d’amortissement ?

Il s’agit d’un tableau reprenant en détail l’échéancier d’un prêt. Il permet d’avoir une vision d’ensemble, que ce soit au niveau mensuel ou au niveau annuel, des remboursements sur toute la durée du prêt.

A quoi ça sert ?

Grâce aux données fournies par le tableau vous pouvez planifier vos échéances de prêt. Oui mais quel est l’intérêt ? Et bien cette information est pratique pour prévoir son budget dans le temps en sachant à tout moment ce qu’il reste à payer, et comprendre ce que l’on verse chaque mois.

De par les informations fournies par le tableau d’amortissement vous avez toutes les cartes en main pour demander un remboursement anticipé (et calculer si cela vaut le coup financièrement parlant pour vous), renégocier vos conditions (notamment au vu des taux actuels), faire racheter votre prêt en profitant des taux actuels ou tout simplement d’augmenter vos mensualités pour réduire la durée des remboursements…

Comment ça fonctionne ?

Vous pouvez connaître la part de capital remboursé, selon la périodicité, par rapport aux intérêts et à l’assurance. A cela s’ajoute le TAEG ou taux effectif global, ainsi que le coût final de l’emprunt.

Les éléments à connaître/ notions clés sont :

  • Le montant total initial emprunté, frais annexes inclus. Ainsi que celui du PTZ/prêt à taux zéro ou autre prêt aidé comme le PAS/prêt à l’accession sociale.
  • Le taux nominal ou taux d’intérêt du crédit.
  • La durée du crédit/ durée d’amortissement, qui correspond à la durée totale de remboursement, elle se calcule en mois : une durée de 15 ans correspond à 180 mois, 20 ans à 240 mois et 25 ans à 300 mois.

S’il y a un différé d’amortissement, c’est-à-dire qu’au début de l’emprunt vous avez choisi de différer pendant quelques mois les remboursements. Deux possibilités, pour un différé partiel, il ne s’agit que du capital, l’assurance et les intérêts eux sont remboursés. Le différé total : toute la mensualité (capital + intérêts) est différée, il ne reste en général que l’assurance à payer.

Toutefois cette méthode peut être utile en cas de retard de travaux, de déménagement long, mais ce n’est pas forcément gratuit.

  • L’assurance citée est l’assurance décès-invalidité. Celle-ci est obligatoire car elle couvre l’emprunteur en cas de décès ou d’invalidité comme son nom l’indique.

Il existe également des assurances facultatives pour se prémunir de certains risques, en fonction de la santé ou du la situation professionnelle de l’emprunteur par exemple, elles fonctionnent de la même manière que l’assurance décès-invalidité et se rajoutent elles aussi au taux nominal.

  • Les différents frais : de dossier, de garantie…
  • La périodicité de remboursement : il est possible de choisir de payer ses échéances mensuellement, trimestriellement ou annuellement.