Visa pratique des commissions trop élevées, mais …

Publié le - Auteur Par Lucie
Visa pratique des commissions trop élevées, mais …

Alors que les commerçants se plaignent des frais d’utilisation élevés de Visa, les experts insistent sur le rôle de l’entreprise dans le commerce. Depuis janvier, Visa a planifié une augmentation des charges de 0,05 à 0,10%. Les augmentations sont entrées en vigueur depuis le mois d’avril. Elles devaient avoir lieu il y a deux ans, mais ont été repoussées à cause de la pandémie.

Comment Visa arrive-t-elle à séduire ses clients avec des frais d’utilisation élevés ?

L’augmentation des prix affecte les frais d’utilisation de ses services qui deviennent plus élevés. Les commerçants doivent payer à Visa une commission lorsqu’un client paye avec leurs cartes de crédit.

Une augmentation proportionnelle à l’inflation

La plus grande partie des frais de commission sont établis en pourcentage du montant d’une transaction, ce qui veut dire qu’ils augmentent automatiquement, à chaque fois que d’autres prix sont en hausse dans l’ensemble de l’économie.

Les frais d’utilisation en hausse signifient que les commerçants reçoivent moins d’argent lorsque les clients paient par carte de crédit. De ce fait, ils sont contraints de fixer des prix plus élevés afin de compenser la perte en augmentant leur marge.

En 2021, les commerçants des USA ont versé environ 55,4 milliards de dollars en frais d’interchange qu’il s’agisse des cartes Mastercard ou Visa. Une enquête réalisée par Nilson, révèle que cela représente le double de ce qui a été récupéré en 2012. Ainsi, les commerçants répercutent une partie de ces coûts au consommateur sous forme de prix plus élevés.

Les cartes de crédit pour dépenser de l’argent

Les Américains utilisent de plus en plus la carte bancaire. Cela permet à Visa de dominer les paiements aux côtés de Mastercard. D’après un rapport de HSN Consultants en 2020, les États-Unis ont déboursé environ 6,7 billions de dollars par cartes de crédit en 2019. Ce chiffre est en hausse de 88% par rapport à 2009. Plus de 60% de ces transactions ont été réalisées via des cartes Visa.

C’est l’une des raisons pour lesquelles Visa est devenue l’une des entreprises les plus importantes au monde. En octobre dernier, Visa constituait une valeur marchande de plus de 491 milliards de dollars. En outre, ses actions ont connu une augmentation de plus de 170% au cours des cinq dernières années.

Les commerçants se plaignent des frais d’utilisation accrus de Visa

D’un côté, les commerçants affirment que Visa leur doit son succès. Sans les boutiques en ligne ou physique, Visa n’est rien.

De l’autre les commerçants ne pourraient pas encaisser leurs clients sans Visa qui traite les paiements.

Des frais d’utilisation constamment en hausse

D’après les données de la National Retail Federation, les frais d’utilisation perçus par Visa et Mastercard ont bondi de 67,6 milliards de dollars en 2019. Ceux-ci étaient de 25,6 milliards de dollars en 2009. Les frais de traitement généraux payés par les commerçants américains pour tous les règlements en carte ont grimpé à 116,4 milliards de dollars en 2019. Ce qui signifie une hausse importante de 88% depuis 2009.

Selon Doug Kantor, membre du comité exécutif de la Merchant Payments Coalition, le fait que Visa soit cette entité dominante d’établissement de prix depuis longtemps est un élément majeur de son succès.

Une plainte mondiale et des tentatives de mettre fin à ce monopole

Amazon au UK a pendant un moment refusé les paiements Visa. La plainte est mondiale. Les frais sont trop lourds partout.

En Europe, certaines banques et organismes financiers essayent de lancer un concurrent à ces deux mastodontes mais ils n’arrivent pas à trouver un accord. Le projet européen EPI (Projet Interbancaire Européen) qui regroupe une quinzaine d’acteurs peine à avancer. Il sera même abandonné en mars 2022.

Ceux qui appuient Visa affirment que ce dernier soutient les commerçants

Visa dispose d’une structure d’affaires très équilibrée et utilisée indirectement en faveur des commerçants. Ces derniers obtiennent, la plupart de leurs gains grâce aux revenus des banques et de l’écosystème qui soutient les commerçants. « Dans une certaine mesure, Visa est victime de son propre succès. Il est si omniprésent, sécuritaire et facile d’utilisation que les commerçants tendent à le tenir pour acquis » a déclaré Lisa Ellis, analyste de Moffett Nathanson.

Visa et Mastercard établissent le taux des frais d’utilisation que les banques émettrices de leurs cartes perçoivent, à chaque fois qu’une carte est utilisée. Ces banques sont notamment les méga banques qui possèdent des centaines de milliards, voire de billions de dollars d’actifs. Généralement, elles se font concurrence sur leurs frais et taux, et non sur les frais de commission. Ce manque de rivalité rend les charges déraisonnablement élevées.

Par Lucie

Lucie est rédactrice sur ComparateurBanque.com depuis le début. Elle aime tester les offres et partager son expérience. Elle a aussi d'autres casquettes dans l'équipe.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire