Marc Touati alarmiste sur l’avenir de la zone euro ! Quelles conséquences pour les Français ?

Publié le - Auteur Par Mathieu M
Marc Touati alarmiste sur l’avenir de la zone euro ! Quelles conséquences pour les Français ?

Pour l’expert en économie Marc Touati, la zone euro serait en train de sombrer. Un véritable danger existentiel menacerait notre zone économique, qui pourrait ne pas survivre face aux énormes risques et dangers auxquels elle fait face.

Faisons le point après le visionnage de sa dernière vidéo YouTube qui a fait beaucoup couler d’encre. Le lien de cette vidéo édifiante est indiqué en fin d’article.

La BCE dans le déni et l’activité économique qui chute

Pour Marc Touati, la Banque Centrale Européenne ne prend pas les bonnes mesures pour faire face à la situation actuelle, alors que l’activité économique recule dans la zone euro.

La BCE perd toute crédibilité…

La BCE vient de remonter son taux de refinancement à 0,50%, mais, selon M. Touati, elle vit dans un déni de réalité depuis des années et a perdu toute crédibilité. Ses mots sont forts et lourds de sens. La BCE remonte donc enfin ses taux directeurs, mais après avoir perdu énormément de temps.

Le rôle d’une banque centrale est en effet d’anticiper. Elle aurait ainsi dû arrêter de faire tourner la planche à billets, pour relancer la machine économique depuis bien longtemps.

Et c’est tout l’inverse qui se produit : la BCE choisit le pire moment pour remonter les taux. A l’heure où l’Europe est en train de plonger, sombrer dans la récession. Soit dit en passant, ce mot tabou « récession » semble poser problème. Et les Etats-Unis qui semblent y mettre un pied, souhaitent en transformer le sens ou changer sa définition.

L’euro aurait dû s’apprécier, et ce n’est pas le cas. La parité euro dollar est là et 1 dollar représente même plus qu’un euro le 29 juillet.

… et les indices d’activité et le PIB commencent à chuter !

Touati poursuit son analyse, en constatant que tous les principaux indices d’activité sont en train de baisser dans la zone Euro, signe que son PIB va baisser.

L’indice de confiance des ménages est également en chute libre et se situe aujourd’hui à son point le plus bas depuis la récession de 2009 !

Ces chiffres qu’on observe pour la zone euro trouvent aussi leurs parallèles en France, également menacée par la récession. Le climat des affaires se dégrade dans notre pays et la consommation commence à baisser.

Quel pays va précipiter la chute de la zone euro ?

Touati indique ne pas souhaiter que la zone Euro se désagrège, mais que, malheureusement, c’est la direction que nos dirigeants politiques prennent avec l’inconséquence de leurs décisions.

Les pays du Sud de l’Europe dans la tourmente…

Les dettes publiques sont stratosphériques dans les pays du Sud de l’Europe : Grèce, Italie, Portugal, Espagne, mais aussi la France… Dans ces 5 pays, la dette publique atteint plus de 100%.

Mais la vraie inquiétude concerne l’Italie. La situation est réellement dramatique dans ce pays.

De nouvelles élections seront prochainement organisées dans ce pays, dont la dette publique atteint le record de 152% du PIB !

Est-ce soutenable ? Le niveau du PIB réel italien était en 2021 de 6,6% inférieur à celui de 2007 !

Et dans ce contexte, la tentation du peuple italien pour des partis politiques antisystème et anti-Europe pourrait causer une déflagration politique menant à la sortie de l’Italie de l’Europe. On parle d’Italixit, même si le mot est évité dans les médias mainstream.

Les marchés font moins confiance en l’Italie qu’en la Grèce !

L’Italie fait également face à une hausse de ses taux d’intérêt des obligations, et le spread de taux avec l’Allemagne augmente dangereusement.

A noter : le taux d’intérêt italien dépasse même celui de la Grèce. Signe inquiétant que les marchés financiers ont aujourd’hui moins confiance en l’économie italienne qu’en celle de la Grèce !

L’Allemagne sera-t-elle le maillon faible de la zone euro ?

Touati estime aussi, a contrario de ce que les médias grand public soutiennent, que l’Allemagne pourrait en réalité constituer le « maillon faible » de la zone euro, avec la tentation d’une sortie de la zone euro, le “Gerxit” (contraction de “Germany” et “exit”) !

L’économie allemande ne se porte en effet plus très bien, et ses dirigeants se montrent très critiques de la politique monétaire de la BCE…

Le niveau d’activité et le PIB allemands pourraient commencer à baisser. Leurs dirigeants ne seraient alors plus disposés (ce qui serait compréhensible) à payer pour les autres pays européens, car elle n’en aurait tout simplement plus les moyens.

Quoi qu’il en soit, les signaux sont au rouge pour l’avenir de la zone euro…

 

Les conséquences d’une explosion de la zone euro ? Crise financière gravissime !

Parcourons à présent les conséquences potentielles de la fin de la zone euro.

Une nouvelle crise financière, puissance 10

La sortie de route de la zone euro provoquerait une nouvelle crise financière, bien plus importante que celle de 2008, accompagnée par :

  • la faillite d’Etats,
  • une flambée des taux d’intérêt,
  • une profonde récession économique,
  • un effondrement des marchés boursiers.

2 choix : la fin de l’euro ou la création de deux zones euro

Nous aurions alors deux possibilités pour faire face à la situation :

  • la création de deux zones euro : avec les pays riches du Nord de l’Europe, d’un côté, et les pays pauvres du Sud, de l’autre,
  • le retour aux anciennes monnaies, ce qui prendrait beaucoup de temps et générerait de l’inflation massive dans les pays concernés.

Pour faire face à l’écroulement de la consommation et de l’investissement, en cas de retour au franc, la Banque de France relancerait la planche à billets, de manière à monétiser la dette publique. L’épargne des français pourrait alors s’évaporer rapidement…

Les Etats peuvent ponctionner de l’argent sur les comptes des citoyens

En effet, Marc Touati rappelle à la 13 ème minute 56, qu’une recommandation du FMI de janvier 2021, permet aux Etats ne pouvant plus se financer de puiser dans le patrimoine et l’épargne des citoyens. Ainsi les Etats peuvent ponctionner de l’argent depuis les comptes bancaires et livrets d’épargne. Nous n’en sommes pas là. Mais il préconise de ne pas trop laisser d’argent sur les comptes courants.

Comment protéger son épargne ?

A la fin de sa note d’analyse, M. Touati propose des conseils très concrets aux épargnants afin de protéger leur patrimoine dans ce contexte.

Les voici de manière résumée :

  • faire preuve d’une grande prudence sur les marchés boursiers,
  • rester, voire renforcer, ses positions sur le dollar américain et le franc suisse,
  • n’investir dans l’immobilier français que dans une vision long-terme,
  • investir dans les matières premières et les métaux précieux (or, argent, etc.),
  • faire très attention en ce qui concerne le Bitcoin et les crypto-actifs, qui resteront très volatiles,
  • et enfin, ne pas conserver plus de 100.000 euros sur les comptes et livrets d’épargne bancaires.

Pour toute question ou demande d’information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter. Notre équipe compte un conseiller financier spécialisé.


La vidéo à l’origine de ce texte est issue de sa chaîne Youtube est s’intitule : France, Italie, Allemagne, BCE : Qui va détruire la Zone Euro ?
Elle est courte, simple et percutante. A voir impérativement !

Par Mathieu M

Mathieu est un rédacteur professionnel qui a exercé chez des acteurs de la banque en ligne et qui connaît bien ce secteur. C'est un slasheur qui cumule de nombreuses activités et passions.

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire