Avis – Que penser de October (investissement) ?

Enquête sur October : la plate-forme de crowdlending leader en Europe. Qu’en pensent les clients et quel est notre retour d’expérience...
Investissez dans des entreprises prometteuses

Enquête sur October : la plate-forme de crowdlending leader en Europe. Qu’en pensent les clients et quel est notre retour d’expérience ?

Savoir enfin ce qu’il faut penser de l’offre October :

L’ avis de Comparateur Banque

Il nous a semblé important de distinguer les deux aspects de October :

  • La solution d’investissement pour les acteurs privés,
  • La solution d’emprunt pour les PME Européennes.

Ici nous ne donnerons notre avis que sur la partie investissement; celui que l’on appelait avant Lendix est aujourd’hui le leader en Europe. October est une solution très innovante pour prêter son argent à des PME qui présentent des projets intéressants dans toute l’Europe. Son application est de qualité, le suivi et l’accompagnement des investisseurs est excellent, les projets sont nombreux et variés (même si et c’est normal depuis le début du confinement ils se font un peu plus rares), la rentabilité moyenne constatée est bien au-delà de celle des autres solutions d’investissement, à savoir jusqu’à 9,9% et avec une moyenne de 6,4%. Ensuite, le fait de pouvoir investir dans une entreprise nous semble très porteur comme action.

Même si nous avons conscience que les noter aujourd’hui, pendant la crise n’est pas le meilleur moment, nous leur mettons une note de 4,5 étoiles sur 5. Car en effet, même si la rentabilité à court terme risque d’être impactée, ce type d’investissement, tout comme ceux fait en Bourse, doit se voir à long terme. Un investissement sur une année n’est pas représentatif. October explique qu’une part des gains doivent être réinvestis d’autres projets.

Que disent les avis clients  ?

Même si October est une entreprise récente, elle a été créé en 2014, son activité a vite trouvé écho sur le marché du financement participatif. Elle s’est rapidement imposée en leader européen.

Qui utilise ses services aujourd’hui ? Pas moins de 22 000 personnes ont investi dans ses projets pour un montant total de 406M€ avec un bénéfice de 26M€. Ce qui fait une rentabilité moyenne de 6,4%. 

Les avis trouvés sur internet :

  • TrustPilot : 410 avis avec 4 étoiles sur 5 en moyenne,
  • Google Play : 363 avis avec 4,5 étoiles sur 5 en moyenne,
  • Apple Store : 162 avis avec 4,3 étoiles sur 5 en moyenne.

Soit un total de 935 avis laissés en ligne avec une satisfaction moyenne de 4,3 étoiles sur 5.

Les clients sont donc globalement satisfaits de la solution. Rappelons que généralement, les insatisfaits ont beaucoup plus de facilité à s’exprimer que les autres. Il est cependant de notre devoir de vous transmettre les avis dissonants.

 


Comme il y a toujours quelques faiblesses dans une offre, nous avons étudié les principaux points négatifs qui sont cités par les clients.

La vérité sur les avis négatifs laissés sur October :

Après avoir lu les avis laissés par les utilisateurs sur les services de cet établissement, nous avons listé les principaux arguments négatifs qui ressortent le plus souvent et nous les avons testé à notre tour. Ceci dans le but de vérifier la véracité des problèmes. Non pas que nous remettions systématiquement en cause les défauts rencontrés par les clients mais pour savoir s’ils sont toujours d’actualité et si ils concernent le plus grand nombre.

La Flat Tax impacte trop la rentabilité > C’est le régime d’imposition français

« Il faut savoir que l’Etat ponctionne sur chaque prêt indépendamment de vos pertes. Lorsque on vous annonce 6% de rentabilité c’est hors impôts et CSG, … !! » selon Jlascii sur TrustPilot en avril 2020

La rentabilité est fortement diminuée par la Flat Tax, cette taxe ajoutée en 2018 par le gouvernement Macron. Elle vise à taxer les revenus du capital à un taux unique de 30%. Cette taxe touche les revenus :

  • Des dividendes,
  • Des obligations,
  • Des assurances vie,
  • Des intérêts,
  • Des plus-values de cessions immobilières.

Il y a donc 30% des intérêts perçus par le préteur qui partent directement dans les caisses de l’Etat. Il n’y a rien à faire, rien à déclarer à l’administration fiscale. En revanche, ce qui est expliqué par le support client c’est que lorsqu’un projet tombe en défaut, le préteur n’est pas redevable de la taxe. Il est même possible de déduire fiscalement les pertes des gains perçus, dès qu’un mandataire judiciaire émet un certificat d’irrécouvrabilité. Ces derniers points sont très importants car ils contre-disent la citation initiale du client. Non les pertes ne sont pas taxées.

Ensuite, il est possible de demander une dispense des taxes pour certains foyers fiscaux. La taxe de 12,8% de l’impôt sur le Revenu peut être annulée si le revenu fiscal de référence ne dépasse pas :

  • 25 000€ pour une personne seule ou
  • 50 000€ pour un couple marié ou pacsé.

Cette demande ne peut être faite en cours d’année. Il faut la demander avant fin novembre tous les ans.

Que se passe-t-il en cas de défaut de remboursement ? : Des actions juridiques sont mises en place

« C’est une arnaque complète.13 prets dont 3 en défaut, dont 1 en defaut au bout de 4 mois (Tehnofrost classé B+ par october à 4.5% brut). J’en suis à -10% et c’est sans pas terminé…. » selon stéphane sur TrustPilot en avril 2020

Ce type d’investissement ne doit pas être vu à court terme. C’est pour cette raison que :

  • Depuis l’inscription, il est clairement demandé à l’internaute s’il a conscience qu’il peut perdre son capital via ce type d’investissement,
  • Ensuite, il est très rapidement accompagné à diversifier et équipondérer ses investissement. C’est un moyen de répartir le risque. Le support client va plus loin en précisant ceci : « Nous considérons qu’un portefeuille commence à être diversifié autour d’une cinquantaine de prêts. Il vaut mieux prêter 20€ à 50 projets que 100€ à 10 projets car cela lisse votre TRI en cas de défaut. »
  • Les remboursements encaissés doivent être réinvestis, ceci dans le but de maximiser le rendement afin de faire travailler le capital plusieurs fois.

En cas d’incapacité de remboursement d’un prêt, plusieurs étapes sont prévues :

  • Demande de recouvrement à l’amiable,
  • Si cette procédure n’est pas soldée par un succès, alors, il y a l’envoi d’une mise en demeure qui demande l’intégralité des échéances dues.
  • Les poursuites judiciaires contre l’emprunteur sont mises en place : déchéance du terme, jugement du Tribunal de Commerce avec injonction à payer, … la procédure collective est enclenchée.
  • Peuvent suivre, la saisie-attribution et l’immobilisation des actifs de l’emprunteur. … Il est facile de comprendre que tout ce processus est long et dépend de l’instruction qui est faite au Tribunal.
  • Si malgré ces actions, l’emprunteur ne paye toujours pas, et que l’entreprise part en liquidation judiciaire. Pour la suite, ici cela dépend du pays dans lequel les actions ont lieu.

L’intégralité de la procédure est détaillée sur cette page. October n’est pas sans reste pour préserver ses intérêts et celui de ses prêteurs. En plus de toutes ces actions, il faut rappeler qu’il est possible de déduire ses pertes de ses gains auprès des impôts.

 


Pour qui est fait October (investissement) ?

October est un acteur du financement participatif, qui est un produit très récent. Ce type de support financier permet de participer activement à la vie réelle via l’aide au financement des entreprises. Ce type de levier est certainement intéressant pour :

  • Les investisseurs dans l’âme,
  • Les chefs d’entreprises ou indépendants,
  • Les early adopters,
  • Les traders et boursicoteurs,
  • Ceux qui ont un patrimoine immobilier …

Les profils sont donc variés.

Mentions légales : 

Comme beaucoup de solution d’épargne, le crowdleding consiste à prêter de l’argent à des TPE/PME et, cela présente un risque de perte en capital et nécessite une immobilisation de l’épargne en question.
Il est donc primordial de prêter et d’empruntez dans la limite du raisonnable. Il faut toujours vérifier sa capacité de remboursement.