Profession libérale : bien choisir sa banque

Publié le - Auteur Par Stéphanie Thomas
Profession libérale : bien choisir sa banque

Selon l’article 29-1 de la loi N°2012-378, une profession libérale est définie comme « tout métier exercé sur la base de qualification professionnelle appropriée, à titre personnel. Sous l’entière responsabilité de la personne exerçante et de façon professionnellement indépendante… ». À cet effet, la loi exige l’ouverture d’un compte professionnel. Vu que le compte courant ne peut pas avoir des exercices de commerce, quelle serait ainsi la banque idéale pour les professions libérales ?

Explications sur les professions libérales

Quelles sont les activités professionnelles regroupées dans la profession libérale ?

La profession libérale réunit plusieurs secteurs d’activités. On distingue :

  • la profession libérale réglementée comme l’administrateur judiciaire, l’architecte, le notaire, le vétérinaire, le commissaire aux comptes… Ils sont sous tutelle de syndicat ou de chambre.
  • les professionnels « non réglementés » comme les autoentrepreneurs, les maîtres d’œuvre, les stylistes…

Synthèse et comportement à avoir avec sa banque

En gros, un professionnel libéral est une personne qui travaille pour son compte en entreprise individuelle ou en société. Malgré le fait que la profession soit libérale, la loi impose à ces travailleurs d’avoir un compte professionnel afin d’exercer légalement.

Consulter notre profil, quelle banque pour les professions libérales?

Qu’attend la profession libérale d’une banque ? 

Des particularités bien spécifiques

Faire le choix entre une banque traditionnelle, une néobanque ou une banque en ligne lorsqu’on évolue dans la profession libérale peut être compliqué. Le travail libéral implique le fait d’être payé par honoraire et une amplitude sur l’emploi du temps. De plus, le revenu n’est pas forcément régulier. Les banques traditionnelles, afin de pouvoir permettre à son client l’ouverture d’un compte professionnel, exigent les quelques points suivants :

  • Avoir un fonds de lancement pour l’activité soit avec une carte bancaire, soit avec un compte courant ou un dépôt de chèque, ou encore un prêt bancaire
  • Avoir un fonds de roulement
  • Avoir la possibilité pour le recouvrement du fonds de retraite.

Un autoentrepreneur qui débute par exemple n’aura pas toutes ces possibilités afin d’ouvrir son compte professionnel. À ajouter à cela, les frais du maintien du compte et les autres services rattachés à l’activité bancaire.

Bien choisir la banque en fonction de ses revenus

Chaque profession se différencie dans les revenus, que l’on soit débutant ou déjà actif. C’est un critère à considérer quand un professionnel libéral se met en quête de sa banque. Si les revenus sont assez bas ou inexistants, il y a des banques en ligne qui acceptent des clients sans condition. Il y a celles qui font différentes offres en fonction des revenus, pour les moins de 1000 € par mois, ou encore pour les plus de 1000 € par exemple.

Les banques en lignes semblent les plus adaptées

Il aura besoin de ce fait d’une banque aux frais réduits, avec la facilité de gestion de son compte pour gagner du temps. D’où l’intérêt des banques en ligne. Elles proposent très souvent des cotisations à prix très réduits et un panel de services les plus complets. C’est le cas de Boursorama, Qonto ou Anytime. Les banques traditionnelles sont maintenant malheureusement trop chères.

Pourquoi se tourner vers une néobanque ou une banque en ligne ?

Les banques classiques

Une banque traditionnelle a une cotisation mensuelle plus élevée qu’un établissement à distance. Elles a aussi souvent des frais pour la carte de paiement et encore d’autres services qui sont maintenant gratuits ailleurs. L’accès aux conseillers en agence se fait sur le temps de travail, ce qui n’est pas une chose évidente pour ce type de travailleurs. L’ajout d’un RIB ou d’autres actions prennent parfois des jours….

Les banques en ligne

Quant à une banque en ligne, elle n’a pas d’agences physiques, donc moins de charges fixes. Par conséquent, ses prestations sont moins onéreuses. Elle propose des services bancaires de base gratuits ou à des prix compétitifs. Comme pour les banques traditionnelles, les banques en ligne mettent aussi à la disposition de leurs clients des cartes bancaires. À la différence près, que celles-ci sont gratuites. Les conseillers sont disponibles par téléphone à des horaires bien plus flexibles.

Ce qu’il faut retenir avec les banques en ligne, c’est qu’elles mettent à la disposition de leurs clients un simulateur de gestion comptable. Il est souvent disponible en libre service depuis l’application ou l’interface client et sans engagement. Ce qui permet de mieux gérer la comptabilité. Il est donc possible d’avoir un compte professionnel dédié à l’activité professionnelle libérale, permettant ainsi de séparer les dépenses professionnelles et personnelles.

Trouver un financement :

Nouvelle solution spécialisée pour les indépendants :

Le petit plus pour les professions libérales qui cherchent une solution de financement et qui ont du mal à trouver un banquier qui accepte de prendre le risque faute de revenus irréguliers : C’est Mansa.

Qui est Mansa ?

Mansa est une startup française qui s’est entourée de bon partenaires (Ditto Bank notamment) et qui propose d’aider les travailleurs indépendants à financer leurs projets.

Comment ça marche ?

Mansa a disrupté le scoring utilisée habituellement par les banquier pour savoir qui sera ou pas apte à rembourser un crédit? L’analyse du profil de l’emprunteur étant modifiée et adaptée au statut des indépendants il est donc plus facile d’obtenir une réponse positive. En savoir plus sur notre dossier présentant Mansa.

 

 

 

Obtenez des offres exclusives !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.